Hippotese, Le cheval de Travail

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 6 mars 2021

Portage en haute montagne pour le film "Deux Semaine de Juin", au Refuge de Terre Rouge, à 2200 m, au dessus de Valmeinier, Savoie

Un petit billet commencé en octobre 2019 et resté en stand by...

A l'été 2019, nous avons été sollicité pour réaliser un portage, en haute montagne, de matériel pour un film, entre le parking de la Chenalette (1785 m) et le refuge de Terre Rouge (2182 m) sur la commune de Valmeinier (Vallée de la Maurienne, Savoie) soit près de 430m de dénivelé et 4,5 km de long.


Portage en haute montagne : l'équipe, Photo Bruno Axelrad.

Il s'agissait d'acheminer le matériel cinématographique (caméras, matériel de prise de son, réflecteurs, pieds supports..., les costumes, les armes (mortiers, mitrailleuses, fusils...) et les accessoires nécessaires au tournage du film "2 semaines de juin" (qui est une reconstitution de combats de la fin de la guerre de 40 sur ces lieux).

Après divers reports, Le portage a été réalisé les 29 septembre (monté des charges, 2 aller-retours) et le 3 octobre 2019 (redescente des charges, 1 aller-retour).


Portage en haute montagne : Bruno Axelrad prend des images, Photo Deny Fady.

Bruno Axelrad, nous a fait la gentillesse de tourner un petit film de cette expédition, qu'il a nommé évidemment : "2 jours de septembre" (sic), vous pouvez le visionner sur sa chaîne Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCvaE2N5DskU2DI3WhiKc5xA ou ci-dessous sur la chaîne d'Hippotese.

Le projet était prévu initialement pour 300 à 400 kg de charge, mais dans les faits, ce sont plutôt 600 kg qu'il a fallu monter en 2 aller-retours le dimanche 29 sept et descente en un seul le jeudi 3 oct (un hélicoptère sur zone a descendu le reste).

Nous avions à notre disposition une ânesse, un mulet (du berger local), 2 jeunes chevaux Haflinger et 3 chevaux Comtois. Seule l'ânesse et le mulet étaient des pros du portage, les autres chevaux étaient dressés pour l'équitation (Halfinger) et au travail (Comtois), mais tous, débutants en portage.

Voici une vue et un profil de l'itinéraire :

Le point de départ est situé au parking de la Chenalete (1753 m) et l'arrivée au Refuge de Terre Rouge (2179 m), soit une dénivelée positive de 426 m avec des passages à 27% de pente (concentrés surtout au début du chemin juste après le parking) et une assez grande longueur (4, 43 km).

Le dimanche 29 septembre, nous avons démarré le portage autour de 10h00 (après une heure de chargement).
Nous sommes arrivés autour de midi au refuge de Terre Rouge (1er voyage).
Nous sommes redescendus presque tout de suite (à 13h30 nous étions de retour au parking), après le repas de midi nous sommes repartis chargés (autour de 14h30).
A 17h00 nous étions arrivés au refuge (2ème voyage).
Et à plus de 20h00, dans la pénombre, nous étions redescendus au parking (dur-dur la dernière descente...).

Bilan : 8 heures de marche, 860 m de dénivelé positive, autant de dénivelé négative (pas forcément plus reposante) et 18 km de parcours, pour transporter environ 600 kg de charge...

Pour des "débutants" en portage, nous étions plutôt heureux et fiers de nos chevaux...

Merci à Boby, Eglantine, Forest, Far-West, Viaduc, Drosera et Ruby...
Merci à Guy, Lisa, Sophie, Odile, Nadège, Antoine, au berger Baptiste et Deny...
Merci à Michel et Bruno...
Merci à tous les autres dont j'ai oublié les prénoms qui nous ont donné un coup de main...
Une belle aventure...

Dans 2 prochains billets, des photos du portage et des détails sur le bâtage (dont le pdf d'un guide de bâtage de l'armée suisse)...

dimanche 14 février 2021

FECTU Webinaire en français : 2ème conférence sur l'éducation du jeune cheval de travail, par Henri Spychiger (Suisse) mercredi 17 février 2021, à 18h00

La FECTU, Fédération Européenne du Cheval de Trait pour la promotion de son Utilisation (European Working Animals Federation), qui regroupe actuellement 21 associations dans 14 pays, organise des webinaires sur l'utilisation des équidés de travail (dont certains en Français).

Nota1 : Le billet sur le 1er webinaire qui a eu lieu en janvier ici.

Nota2 : Les webinaires sont (ou seront) visibles ensuite sur la chaîne Youtube de la FECTU ici, (avec des sous-titres dans de nombreuses langues).

Le deuxième webinaires de la série de 4 sur "L'éducation et la formation du jeune cheval de travail" aura lieu en ligne sur zoom, le mercredi 17 février 2021 à 18h et c'est Henry Spychiger (suisse) qui répondra aux questions de Deny Fady.

Lien ici :
https://us02web.zoom.us/j/85406148227?pwd=V0x4ZFVyVG51Ym5PUHh1QTY5QWFvdz09

Présentation de Henri Spychiger, le prochain orateur :

A Hippotese, nous connaissons depuis longtemps Henri qui a accueilli entre autres de nombreux stagiaires CS en formation de cocher et qui milite depuis de nombreuses années pour la traction animale en Suisse.

Petite biographie :

Henri a été instituteur, ingénieur agronome et l'un des derniers officiers de cavalerie formés par l'armée suisse.

Ensuite, pendant 38 ans, il a produit du lait dans sa ferme du Jura suisse, à 1 200 m d'altitude près du Mont Crosin.

Tous ses travaux agricoles étaient fait avec ses propres chevaux Franches-Montagnes, mais aussi des chevaux en dressage.

Il a été président de La société d’élevage FM et a également formé beaucoup d'utilisateurs.

Toute sa vie, il a été un fervent partisan de la traction animale, pour des raisons écologiques, sociétales et mentales.

Aujourd'hui, ses activités sont encore étroitement liées à l'utilisation du cheval : équitation, conduite de traîneaux touristiques tirés par des chevaux, formation au débardage à cheval, etc.

Pour suivre le débat, Henri nous présentera quelques photos de ses activités, si la connexion n'est pas terrible, vous pouvez les suivre en ouvrant ce pdf.

dimanche 24 janvier 2021

Spécial copinage : Cavale-de-Soie : le voyage à cheval de Louise, sur la Route de la Soie... (Epilogue)

Il y a 2 ans, presque jour pour jour, nous diffusions un billet sur le blog (spécial copinage) pour annoncer le voyage, à cheval, de Louise sur la Route de la Soie (Pour info, Louise est la rédactrice des HipoNiouses).

Fin décembre 2020, Louise écrivait :
Voici un an que je suis rentrée de voyage, jour pour jour. L'occasion de vous tenir au courant de la suite des aventures, en France cette fois. Car après mon retour, j'ai trouvé un travail intermédiaire, en remplacement de congé maternité dans une structure de tourisme équestre.
Je devais repartir sur un autre voyage à cheval, au Canada en compagnie d'Emile Brager et Gérald Yart. Mais le Covid a pointé le bout de son nez, et comme nombre d'autres voyageurs mes plans ont été chamboulés par les fermetures de frontières et les confinements répétitifs. Nous gardons l'espoir de partir à la fin du printemps 2021.
D'ici ce nouveau départ, je passe la saison d'hiver à la montagne en Savoie, et je troque mes chevaux pour des skis ces quelques mois.
Newton est toujours avec moi, et il galope dans la neige dans les rando hivernales, après les sables iraniens et turques. Il attend aussi de se retrouver dans une caisse dans un avion, mais je ne lui ai pas tout dit !

Louise a réalisé un recueil de ses Cavachroniques (Histoires d'un voyage à cheval d'Istanbul à Samarcande) que vous pouvez acquérir pour 8 € sur le site http://www.lescavachroniques.sitew.fr/

Contact : Louise, la cavalière voyageuse de cette aventure - cavaledesoie (at) luseio.fr

samedi 16 janvier 2021

FECTU Webinaire en français : 1ère conférence sur l'éducation du jeune cheval de travail, par Abel Ibanez Marti (Espagne) mercredi 20 janvier 2021, à 18h00

La FECTU, Fédération Européenne du Cheval de Trait pour la promotion de son Utilisation (European Working Animals Federation, voir Note1) qui regroupe actuellement 21 associations dans 14 pays, organise des webinars sur l'utilisation des équidés de travail (en Français, on parle plutôt de webinaire, voir Note2).

Le prochain Webinaire aura lieu, en direct, le mercredi 20 janvier 2021 à 18h et aura comme sujet :

L'éducation du jeune cheval de travail (the education of the young working horse)

Ce Webinaire fait partie d'une série de 4 conférences, en français, qui seront présentées sur plusieurs mois par :

  • Abel Ibanez Marti (Espagne)
  • Henri Spychiger (Suisse)
  • Manu de Meulenaer (Belgique)
  • et Jean Louis Cannelle (France)

Et animées par votre serviteur : Deny Fady (France)

Ce premier Webinaire aura pour invité Abel Ibanez Marti qui est le président de l'association de chevaux de travail espagnole ANTA La Esteva. Abel est aussi un maraîcher professionnel qui travaille depuis de nombreuses années avec les chevaux.

https://us02web.zoom.us/j/86503986449?pwd=QzlpRTYzSUFQVHoxVXhvdEozaEtjUT09


Abel Ibanez Marti, chez lui en 2016, lors de l'AG de la FECTU

Ce webinaire s'adresse à tous les utilisateurs et futurs utilisateurs d'équidés de travail, et nous souhaitons rester accessible aux débutants.
Cette série de webinaires a pour objectif plus général, de partager différentes approches d'éducation du jeune cheval de travail, respectueuse des principes de bien-traitance animale, afin d'enrichir nos expériences personnelles et donner à tous la connaissance de base de ces méthodes.


The FECTU will present one more webinar next Wednesday, 20th of January, 18.00 pm, Central European Time.
Abel Ibanez Marti, chair of the Spanish working horse association ANTA La Esteva and professional market-gardener will speak about

L'éducation du jeune cheval de travail (the education of the young working horse)

The presentation will be in French. Please spread the information among your members and friends.
The link for the webinar :

https://us02web.zoom.us/j/86503986449?pwd=QzlpRTYzSUFQVHoxVXhvdEozaEtjUT09



Le frère d'Abel, sur leur ferme maraîchère en 2016, lors de l'AG de la FECTU

Pour suivre ce webinaire, un simple navigateur internet suffit, vous devez simplement vous connecter à l'adresse ci-dessus (Vous pouvez aussi installer l’application Zoom qui est multiplate-forme mais ce n'est pas obligatoire).

A la fin de la présentation (30 à 40 mn), un temps d'échange sera possible pour ceux qui sont en ligne, sinon le webinaire sera accessible ensuite sur la chaîne Youtube de la FECTU : https://www.youtube.com/channel/UCO65OusJZK9lj8lLxrQhTiw et sans doute sur celle d'Hippotese.


Le frère d'Abel, sur leur ferme maraîchère en 2016, lors de l'AG de la FECTU

Note1 :
La FECTU a été fondée le 1er novembre 2003 au Luxembourg par sept associations de différents pays européens qui a ont signé les statuts lors de l’assemblée constituante.
La fédération européenne a pour objet d’encourager la coopération des organisations qui s’engagent en Europe pour la défense et l’utilisation des chevaux et autres animaux de trait, de représenter dans le cadre des statuts l’ensemble des organisations membres, de promouvoir et de défendre leurs intérêts communs dans le respect de l’autonomie et des particularités de chaque association membre.
Elle participera ainsi à la sauvegarde d’un patrimoine européen et à la promotion de méthodes de travail et d’activités de loisir respectueuses de l’animal, de l’homme et de son environnement. Elle appuie toutes les initiatives des associations membres qui cherchent à promouvoir et à rendre plus efficace l’utilisation des animaux de trait et à garantir voire améliorer le bien-être de ces derniers. Hippotese est l'un des membres fondateurs de la FECTU


Le frère d'Abel, sur leur ferme maraîchère en 2016, lors de l'AG de la FECTU

Note 2 :
Webinaire est un mot-valise associant les mots web et séminaire (à l'origine webinar en anglais, contraction de Web et de "seminar"), créé pour désigner toutes les formes de réunions interactives de type séminaire faites via internet généralement dans un but de travail collaboratif ou d'enseignement à distance. En fait une visioconférence plus ou moins interactive.

L'oncle d'Abel, sur sa ferme maraîchère en 2016, lors de l'AG de la FECTU

vendredi 1 janvier 2021

Hippotese vous souhaite une bonne année 2021 et fête son 1001ème billet sur le blog !

Hippotese vous souhaite une bonne année 2021 et fête son 1001ème billet sur le blog !

Bon, c'est un hasard, pas pour la nouvelle année mais pour les 1000 billets, (je viens seulement de m'en rendre compte en écrivant celui-ci...).

Voilà, cette foutue année 2020 est (enfin) terminée, espérons que la nouvelle année sera plus facile à vivre... Et surtout qu'elle nous permettra de nous retrouver pour nos manifestations favorites...

Bon, on souhaite que votre santé est (toujours) bonne et qu'elle va le rester...


Le 1001ème billet du blog d'Hippotese...

Pour le blog-Hippotese, qui est né il y a 15 ans (en juin 2005), la (re)lecture des 1000 billets vous prendra sans doute un peu de temps, surtout qu'il faut se rendre compte que ce n'est qu'une petite partie de nos activités (celles dont on a le courage d'écrire un compte-rendu, en fait)...
On peut quand même être un peu fier de cela...

Nous avons tenu sur la durée, il faudra rester les même tout en évoluant et en continuant de nous renouveler (place aux jeunes) et d'approcher la parité au CA (actuellement 6 femmes, 10 hommes).

Pour les billets, j'avoue que malgré le(s) confinement(s) je n'ai pas été très productif cette année...
On va dire que l'année à venir qui devrait marquer la fin de mes activités salariées (1er juillet) me permettra de retrouver l'énergie pour vous faire au moins un billet par semaine, je prend, en tout cas, la résolution de faire mieux... (ça ne va pas être difficile à tenir...).


Adhésion à Hippotese à distance via HelloAsso...

D'habitude, l'assemblée générale est l'occasion de renouveler vos adhésions, et comme cette année, nous avons zappé l'AG, je vous propose d'adhérer à distance via le lien HelloAsso-Hippotese que Louise a mis en place...

Pour ce faire, c'est simple, vous cherchez "HelloAsso" sur un moteur de recherche ou cliquez ici... puis vous cherchez "Hippotese" sur le site HelloAsso, et enfin "adhésion".

Le plus dur est de comprendre qu'il faut sélectionner un nombre d'adhésion (1 ou plus) avant de pouvoir payer...
Ensuite rien que du très classique, pas besoin d'adhérer à HelloAsso ou de vous créer un compte, mais vous devez participer à HA à hauteur de 1€ minimum...


Bref, tout le conseil d'administration d'Hippotese se joint à moi pour vous remercier de votre indéfectible soutien...

Et nous espérons vous retrouver bientôt sur l'une ou l'autre de nos actions, chantiers-collectifs ou manifestations...

Le président, Deny Fady


Je m'étais dis que cette année, je n'allais pas vous remontrer une énième photo d'éboueurs marseillais (même si je les trouve superbes), et puis j'ai pensé que ce n'était pas si anachronique que cela, en cette période où nous pouvons (devons) rendre hommage aux éternels "premiers de corvée" sans qui ce serait "encore" plus dur...

dimanche 13 décembre 2020

Reedition du livre "Le Cheval dans la vie quotidienne" de Bernadette Lizet

Quand Bernadette Lizet m’a informé qu’elle allait rééditer son livre "Le cheval dans la vie quotidienne" qu’elle avait écrit en 1981, je m’en suis vraiment réjoui…


Le cheval dans la vie quotidienne, Éditeur : CNRS (12 novembre 2020),
ISBN : 978-2-271-13450-9, 320 p, 25 €

Il faut dire ici, que ce livre a été un ouvrage fondateur pour nous, les membres de l’association Hippotese (qui ne fut officiellement crée qu’en 1987) et sans doute aussi pour beaucoup d'autres, qui ne font pas parti du sérail et n'ont pas 4 générations d'ascendants dans le milieu du cheval et/ou une culture équestre étendue.

En effet, ce bouquin nous a permis d'acquérir le socle de connaissances que tous les passionnés de chevaux de travail devraient posséder. Il propose un ensemble d'informations et de mises en contexte qui sont la base minimale de notre bagage culturel sur le "cheval utilitaire",

Par exemple, il explique comment au XIXe siècle, l'aristocratie européenne, à la recherche du cheval parfait (proche du pur-sang arabe), et sous l'influence des Haras Nationaux qui répondaient à la demande de l'armée, a favorisé la disparition des petits "chevaux de pays", rustiques et endurants, issus d'une sélection paysanne séculaire.

Autre exemple : Cet ouvrage nous aide à mieux comprendre pourquoi la période 1850-1920 fut l'âge d'or du "cheval de labeur", avec ses usages et ses excès (la loi Grammont contre les mauvais traitements date de 1850).
La poste utilisait alors 20 000 chevaux, les omnibus parisiens 14 000 et le renouvellement était de 3 à 4 chevaux/jour en moyenne (1000 à 1200/an).
Même si ces entreprises traitaient bien leur animaux, ce n'était pas forcément le cas des propriétaires suivants qui les rachetaient à bas prix.
C'est l’hippophagie naissante, promue par la Société Protectrice des Animaux (avant 1850, la consommation de la viande de cheval est interdite par l'église) qui redonne une valeur marchande aux chevaux en fin de carrière et les sauve ainsi d'une utilisation "jusqu'à ce que mort s'ensuive"...

Ou encore, ce bouquin nous éclaire sur les techniques de vente (parfois trompeuses) adoptées par les maquignons et les marchands de chevaux pour relustrer, le temps d'une foire, un poil trop terne ou encore qui profitent des traditions locales, parfois différentes d'une région à l'autre, pour acheter à bas prix tels animaux de race, robe ou même sexe (certaines régions n'utilisent que les mâles entiers, d'autres les juments, d'autres encore les hongres) peu cotés ici et les revendre là avec un substantiel gain dans une région où ils sont plus appréciés.

On y apprend aussi pourquoi le ferrage des chevaux de mine est spécifique (pour résister à la boue, aux traverses et aux rails et surtout au pincement traître des aiguillages qui arrachent les fers), ou comment les fers des "pailleux" qui livrent les villes en litière et font 50 km/jour sur des routes usantes sont plus épais...

Après la lecture de ce livre, vous différencierez le limonier, le cheviller et le "cheval de volée", vous connaîtrez le "roulier" et le "camionneur", vous vous méfierez du "chevalier" comme du "haricotier" et vous saurez tout sur les "chabines" et les "colliers à glaces" …
Bref, vous aurez fait un voyage immobile mais passionnant dans l'histoire du cheval de travail…

Je peux, sans honte, avouer ici que ce "Cheval dans la vie quotidienne" a été (et est encore) le point de départ de nombreuses recherches que nous avons entrepris sur les savoirs-faire, les harnais, les amortisseurs de traction, la mesure des efforts... et plus généralement le matériel hippomobile.

Peutêtre une bonne idée de cadeau de noël ?

Et d'ailleurs, à ce propos, moi, je vais vous faire quelques cadeaux...
Pour illustrer mon propos d'aujourd'hui, j'ai retrouvé cette affiche de la loi Grammont de 1850 citée p177 (et 2 cartes postales sur l'Hippophagie, la première de l'abattoir de Vaugirard est dans le livre mais pas la seconde de la boucherie chevaline (impressionnante))...

J'ai aussi, enfin, déniché un document qui est cité à la page 152 (Emploi et mesures de la force des animaux, La Magasin Pittoresque, Paris, 1880), que je cherchai depuis longtemps...
En fait, c'est dans le numéro du MP de 1835 que je l'ai retrouvé...
Si j'ai le courage, je vous ferai quelques compléments explicatifs sur ces données bientôt...

Deny Fady

samedi 14 novembre 2020

3 Vidéos complémentaires de la Journée d'essais POP4 au GAEC "La Cavale", à Montoison (Drôme), le 22 juillet 2020

Pour les vrais passionnés, voici 3 vidéos complémentaires de la Journée d'essais POP4 au GAEC La Cavale, à Montoison (Drôme), le 22 juillet 2020.

Pour participer virtuellement à cette journée en quelque sorte, c'est à la mode en cette période de confinement...

Pour plonger dans la recherche Hippotese, "en train de se faire"...

Et puis comme le soulignent certains commentaires, pour simuler notre AG annulée...

''1ère partie de la journée avec la barre à double correction de trajectoire (c'est la barre originelle, très efficace, mais complexe à fabriquer)."

Dans cette vidéo, les meneurs sont dans l'ordre, Vincent (membre du GAEC La Cavale, utilisateur habituel de l'outil) puis Hugo (maraîcher en Suisse) qui teste pour la première fois le porte-outils.

"2ème partie de la journée, avec la nouvelle barre directrice à simple correction de trajectoire, plus simple à fabriquer.

Dans cette vidéo, les meneurs sont dans l'ordre, Thomas (co-concepteur du POP4 et en particulier de la barre simple trajectoire), puis Nico et Vincent (membre du GAEC La Cavale, utilisateurs habituels de l'outil).

3ème partie de la journée, des améliorations du réglages des guides et des essais en vitesse lente...

Dans cette vidéo, les meneurs sont dans l'ordre, Vincent (membre du GAEC La Cavale, utilisateur habituel de l'outil), Thomas (co-concepteur du POP4 et en particulier de la barre simple trajectoire), puis Mickaël (maraîcher dans l'Allier) qui teste pour la première fois le porte-outils.

Voilà, c'était sans doute un peu long comme vidéos, mais j'espère que celà a répondu aux demandes des plus passionnés d'entre vous et de ceux qui n'étaient pas présents ce jour là...
Si vous voulez d'autres détails sur les essais, je peux faire d'autres billets explicatifs...

Vous pouvez aussi consulter le billet précédent ici : http://hippotese.free.fr/blog/index.php/post/2020/11/08/Journee-d-essais-demo-critiques-du-porte-outils-de-maraichage-POP4-GAEC-La-Cavale-a-Montoison-Drome-22-juillet-2020
DF

mardi 10 novembre 2020

Journée d'essais-démo-critiques du Porte-Outils de maraîchage en Paire à 4 roues (POP4) au GAEC La Cavale, à Montoison (Drôme), le 22 juillet 2020


Une vingtaine de personnes étaient présentes à cette journée d'essais...

Cette Journée d'essais critiques du POP4, le 22 Juillet 2020, était organisée par l'ATELIER PAYSAN et HIPPOTESE au Gaec "La Cavale" 26800 Montoison.

Compte-rendu par Thomas Peyre (membre du CA d'Hippotese et qui assure pour l'Atelier Paysan, le suivi du matériel "Traction Animale").

I ) Les Objectifs de la journée :

  1. Observation du POP 4 en utilisation réelle afin de déterminer des modifications à apporter sur cet outil ou sur un prototype suivant.
  2. Mise à disposition de l’outil attelé aux meneur/se-s intéressé-e-s à tester la conduite de l’outil.
  3. Faire un bilan après une saison et demi de binage sur la ferme (3 ha en culture) avec ce prototype N°1.

Pour rappel :

Des modifications continuent d'être apportées au fur et à mesure depuis décembre 2018 sur les outils attelés et sur le porte-outils lui même.

Matinée :

  • Présentation de la machine
  • Historique du cahier des charges, de l'état de l'art, du processus de R&D, puis du prototypage.
  • Démonstration au champ, essais en configuration initiale (correction Barre-Porte-Outils + roues Av), puis avec la nouvelle barre (correction uniquement avec les roues Av).
  • Mesures d'efforts de traction au "Datafficheur " (Conception et fabrication : Hippotese).
  • Présentation de la ferme et des itinéraires techniques.

Après-midi :

  • Discussions et retours sur les essais du matin, pistes d'améliorations/modifications.
  • Pesée de la machine et des outils.

II ) Remarques sur le matériel présenté :

1) Poids :

Dans la configuration de la Barre-Porte-Outils du jour (5 pattes d’oie et 4 demi-pattes d’oies, montées sur 4 parallélogrammes). le POP4 pèse 530 kg avec la barre porte-outils équipée, sans le timon qui pèse lui 37 kg. Si on rajoute 70 kg de poids du meneur, l’outil pèse 637 kg au travail. Après pesées des autres B-P-O, il s’avère que le poids total (meneur compris) en configuration maximale s’élève à 750 kg (les nouveaux outils en cours de prototypage et maintenant en test depuis août seront mieux dimensionnés pour la machine).
Lorsque le timon est en place, la force verticale nécessaire à son soutien (via les colliers des chevaux) correspond à un poids de 20 kg, soit 10 kg par cheval (à améliorer avec un timon supporté par un ressort)


Le POP4 prêt pour les essais...

2) Forces de traction :

Les forces de traction ont été mesurées entre le collier et le trait extérieur de chaque cheval à l’aide de 2 Datafficheurs qui envoient par radio leurs données à 2 récepteurs surveillés par Deny et Michel.
La force est mesurée sur un trait, et multipliée par 2 pour avoir la force demandée par chaque cheval. C’est l’effort demandé par le cheval de gauche qui est généralement donnée dans la vidéo par Deny. Michel surveille les efforts du cheval de droite. En ligne droite, ces efforts sont sensiblement les même à la précision des capteurs prés.
Les forces ne sont pas enregistrées par les appareils, mais envoyées aux récepteurs par radio, chaque seconde, en continu, et retranscrites à haute voix, si nécessaire, par les observateurs, .

Nota : La fréquence de mesure est de 10 Hz, soit 10 mesures chaque seconde et une moyenne de ces 10 mesures est calculée chaque seconde. c’est elle qui est envoyée au récepteur ainsi que la valeur maxi des 10 mesures.

Les valeurs de force qui sont présentées dans les lignes suivantes concernent la moyenne de l'effort total de traction demandé par le porte-outils (et donc la somme des forces affichées par les 2 Datafficheurs).


Vue sur les 2 récepteurs des capteurs d'effort du Datafficheur (en haut la force maxi, en bas la force moyenne)

- Force mesurée avec la barre d’outil relevée : 40 à 50 KgF (c'est la résistance au roulement à vide dans le rang). - Force mesurée au travail : 80 à 110 KgF, souvent autour de 100 KgF - Les événements tels que le blocage d’une roue de parallélogramme ou le bourrage des dents ont une incidence sur la force de tirage, avec une augmentation de 10 à 20 KgF.

Nota : Des efforts de traction mesurés au travail (en moyenne, autour de 50 kgF par cheval et en maximum jusqu'à 70 kgf) sont tout à fait acceptables.


L'Odomètre-Tachymètre, (made in Hippotese) permet de mesurer les distances et les vitesses de travail.

3) Vitesse :

La vitesse de travail et les distances parcourues sont mesurées avec un odomètre/tachymètre (de fabrication Hippotese) à capteur magnétique (par effet Hall).

Les planches de poireaux des essais font 1,60 m de large, d'axe à axe (1,2 m travaillé), elles font 70 m de long et sont travaillées à une vitesse de 4km/h (de 4,2 à 3,8). Il semble difficile de descendre en dessous de 3,5 km/h avec des chevaux pour abaisser les efforts.

III) Correction de trajectoire pour le suivi du/des rang(s).

Nota : elle est actuellement dirigée par des pédales aux pieds

1) Double correction de trajectoire :

Initialement la correction est double comme sur le Bucher/Néo-Bucher : on agit simultanément sur la barre-porte-outil et sur l'essieu avant (la conception du relevage est, de ce fait, rendue complexe par la nécessité du mouvements de beaucoup d'éléments les uns par rapports aux autres). Le choix de la solution technique pour la translation de la barre porte-outils sur le prototype 1 s’est arrêtée sur des glissières "tube contre tube" avec "patch" téflon. Ça demande beaucoup d'efforts sur les jambes pour l'actionner en toutes circonstances. C’est acceptable avec les outils terrés pendant le travail, beaucoup moins quand on veut se placer précisément sur la nouvelle planche, en fin de manœuvre de retournement avec les outils relevés.

2) Simple correction de trajectoire :

À l'occasion de cette journée, on a fait des essais avec une nouvelle barre de correction de trajectoire uniquement sur l'essieu avant. Ça semble suffisant pour suivre le rang : c'est à valider par des tests prolongés sur la saison.
Si les essais s'avèrent concluants et que ce choix est adopté, ça simplifie grandement la construction du relevage et permet plus facilement de l'envisager autrement, notamment pour des mouvements actionné par des système mécaniques (relevage/attaque/dévers).
Si on garde la double correction de trajectoire (essieu avant + Barre-Porte-Outils) on doit améliorer le coulissage D/G du relevage, (par exemple avec des galets de portail roulant, ce qui rajoute du poids et du coût, mais garanti une translation plus aisée).

Vidéo explicative du montage de la nouvelle barre de direction "simplifiée"

IV ) Moyens de relevage et de réglage des outils :

1) Aujourd'hui :

Tout hydraulique (pompe électrique 12v + batterie). Une charge de batterie permet 3-4 h de binage. Relevage 3 points type tracteur : 3 vérins relevage (haut-bas / terrage forcé possible), 3e point (réglage d’attaque), chandelle (réglage de dévers – assez rapidement nécessaire pour un travail correct sur toute la largeur de planche, même avec très peu de dévers).
Malgré des régulateurs de débit (solution peu compatible avec ce type de pompe) le réglage fin et précis du 3e point et de la chandelle reste délicat ; Idem pour le relevage-réglage du terrage (mais moins un problème quand la barre est équipée uniquement de parallélogrammes, ça le devient dès qu’on met d’autres éléments, comme par exemple les étoiles de binages).
Une pige verticale devant le meneur, à hauteur des yeux, sert de repère pour le terrage.

2) Propositions d'alternatives :

  • vérins hydro-électrique ;
  • hydraulique + pompe manuel : trop d'effort, lent à relever, multiples mouvement de bras ;
  • Uniquement mécanique par bras de relevage (détaillé en dessous)

Envie d'une solution simple : peu onéreuse, accessible techniquement, légère, robuste, peu encombrante et surtout réparable à la ferme.
Notamment, souhait de passer en manivelles/bras de levier à crémaillères pour la précision dans les réglages du 3e point et de la chandelle.

Le relevage de la Barre-Porte-Outils (BPO) en mécanique avec démultiplication (bras de levier, palan, treuil, …) est à étudier :

  • Quel poids est à relever ? (travail en cours depuis cet hiver pour un re-dimensionnement des outils pour alléger l'ensemble)
  • Besoin de rapidité pour des temps de demi-tour réduits, puisque qu'ils sont fréquents tous les 30 ou 50m.
  • Besoin aussi de précision pour le terrage, avoir une butée basse et conserver le terrage forcé.
  • À manipuler depuis le siège ou depuis le sol en descendant à chaque bout de rang ?

V ) Maniabilité de la machine dans les manœuvres en bout de planche et confort des animaux :

1) Aujourd’hui :

Un timon fixe avec la machine et des roues folles à l’arrière : Vue du dessus, on a un effet de bras de levier avec le timon autour de l’essieu avant, pour faire chasser les roues folles arrière : bonne efficacité des demi-tours, qui sont possibles quasiment sur place, avec la roue avant intérieure au virage comme point de pivot (même si en général on tourne pour reprendre une planche sur 2).
Autre avantage, l’écart entre l'arrière des chevaux et la machine est réduit au minimum ce qui ne serait pas possible avec un timon articulé (l’attelage complet fait actuellement 6 m).

Dans tous les cas : besoin de "tournières" suffisantes et des planches pas trop courtes (30-50m) pour limiter les demi-tours.
Le système actuel sollicite beaucoup les chevaux dans les manœuvres. Les efforts latéraux à fournir sont importants, encore plus, en terrain accidenté.
Dans la pratique, les chevaux le supportent (pas de blessure apparente sur la saison, mais peutêtre problèmes ostéo à vérifier).
Il faudrait essayer d'améliorer ce point en repensant peut-être les moyens directionnels de base :

Qui ? : le timon (les chevaux) ou les pieds du meneur/se ; dirige quoi ? : l'essieu avant, l'essieu arrière, la barre-porte-outils ;

2) Pistes envisagées :

Pour un autre comportement global de la machine :

  • roues avant dirigées par le timon avec ou sans retard directionnel (voir les voitures marathons modernes
  • roues arrières directionnelles, dirigées par le timon. Cf charrue Pionneer

Pour le Timon :

Le travail en enjambement de planche (entraxe 160 cm pour une largeur utile de 120 en haut de planche) donne un écartement entre chevaux supérieur à un attelage en paire habituel.
Partant du principe qu’en attelage en paire le timon reste toujours proche des chevaux, le timon à été doublé pour que le cheval de l’extérieur du virage puisse le pousser.
Nous ne sommes pas certains que cela ce produise réellement ; et au contraire, cela réduit l’amplitude que peuvent prendre les chevaux pour s'incurver. On le conserve double pour l'instant car il apporte une rigidité latérale nécessaire pour faire bras de levier sur l’ensemble de la machine.
D’autres systèmes sont évoqués dans les discussions, comme l’usage d’un "brancalonier" (voir les derniers billets sur le blog Hippotese à ce sujet).

Le timon est aussi à suspendre, il ne doit pas appuyer sur les colliers, cela génère une fatigue inutile pour les chevaux. Un système de suspension avait été prévu mais pas encore installé, c’est maintenant en cours.

VI ) Futures présentation publiques :

Bientôt d'autres vidéos sur cette journée sur le blog...
Sinon, d'autres infos sur le blog de l'Atelier-Paysan : https://www.latelierpaysan.org/POP4
Et pour les personnes intéressées par une démonstration "réelle", on pense prévoir un temps de présentation/démonstration plus largement ouvert, mais on ne sait pas encore quand...

dimanche 8 novembre 2020

Annulation de l'Assemblée Générale 2020 d'HIPPOTESE initialement prévue les 21 et 22 nov 2020

Malheureusement, compte-tenu de l'évolution de la pandémie du Covid 19 et des restrictions de plus en plus forte qui sont mises en place, l'Assemblée Générale d'Hippotese qui devait avoir lieu les 21 et 22 novembre est annulée.

Comme Il est difficile de savoir comment sera la situation dans les mois qui viennent, le Conseil d'Administration a donc décidé qu'il n'y aura tout simplement pas d'AG en 2020.

Il faudra donc attendre l'année prochaine pour se retrouver autour d'ateliers et d'un bon godet, où l'on pourra, on l'espère, à nouveau faire fi de la distanciation physique (et mentale) !

Nous sommes impatients de pouvoir tout de même nous retrouver au printemps autour de chantiers-écoles et autres journées autour de la traction animale. D'ici là, prenez soin de vous !


Hugo Sjongers et son attelage de six chevaux lors d'une démonstration à l'AG Hippotese 2019 dans l'Allier

Et pour vous faire patienter, voici un petit film que j'ai tourné lors de l'AG 2019 chez Hugo et Simone Sjongers dans l'Allier.

Après tout, un meneur qui attelle et mène, seul, six chevaux, ce n'est pas si courant en France...

Merci à eux de nous avoir (si bien) reçu et présenté ce travail malgré la pluie...

dimanche 25 octobre 2020

Annulation du chantier-école de débardage de Montdenis (Savoie) du 28 oct au 1er nov 2020

Compte-tenu de l'évolution de la pandémie du Covid 19 et des restrictions qui sont mises en place, le chantier-école de débardage de Montdenis (Savoie) du 28 oct au 1er nov 2020 est annulé.

On se retrouvera à l'Ascension 2021 pour un nouveau chantier-école, si tout va mieux...

Deny Fady


Marc Rebeaud (et Uranus), débardeur suisse, au câble, pendant le chantier-école 2019

dimanche 4 octobre 2020

Le Brancalonnier, un brancard adapté à l'attelage en chevilles latérales (harnais Chevilatte)

Nous avons toujours soutenu que le harnais "Chevilatte" d'Hippotese (en chevilles latérales) était intéressant car il dégage l'avant main des contraintes des brancards qui dépassent du collier (utilisation possible d'arches ou de trinquebales jusque dans le bois et même en pente) et qu'il est rapide pour atteler et dételer (seulement 2 chevilles à placer), ce qui facilite le changement d'outils.

Il a cependant un défaut car il bloque le libre mouvement des épaules quand on l'utilise sans palonnier (et donc avec des mortaise de chevilles plus ajustées).

La solution : le brancard palonnier ou "Brancalonnier".

C'est un brancard qui garde sa mobilité longitudinale, libère le mouvement de l'épaule dans les manœuvres serrées, tout en étant ajusté dans le sens vertical.

Nota : Pour rendre hommage aux sources d'inspiration que nous avons eu pour "inventer" ce harnais, disons qu'il est librement inspiré des harnais scandinaves.

1ère vidéo, courte et de faible qualité mais qui montre l'intérêt du Brancalonnier dans les manœuvres courtes, en ville.

Ici, une petite vidéo de manœuvre en ville (Chambéry) de Pierre Galet avec Viaduc, la qualité est médiocre mais la démonstration est réussie...

On voit bien le fonctionnement du brancalonnier qui libère l'épaule externe (droite ici) et permet de décalage longitudinal des brancards comme si ceux-ci étaient simplement passés dans des porte-brancards traditionnels.

2ème vidéo, qui montre l'intérêt du Brancalonnier dans les tournières (espace réservé en bordure d'une terre labourée ou cultivée pour pouvoir tourner la charrue ou une machine agricole).

Ici aussi, on voit bien le fonctionnement du brancalonnier qui libère les épaules dans les tournières tout en ne bringuebalant pas dans le terrain labouré.

Bientôt je vous met un schéma côté du système et d'autres photos...

mercredi 23 septembre 2020

Billet Thématique Permanent : Véhicules Hippomobile à Assistance Electrique (VHAE)

Billet thématique (liens vers les billets, docs et vidéos du blog Hippotese) : Véhicules Hippomobile à Assistance Électrique (VHAE)

Je continue les billets thématiques avec VHAE qui seront le thème du débat de notre prochaine AG 2020.

NB : Les billets thématiques ont maintenant un lien permanent dans le bandeau vertical de droite du blog...

Documents sur le blog Hippotese

Vidéos sur les chaînes Youtube et Dailymotion Hippotese

... NB : il manque des vidéos, la suite bientôt...

Articles publiés sur le blog Hippotese

Demonstration-d-un-vehicule-hippomobile-a-assistance-electrique-en-Suisse-Avenches

Bilan-de-l-experimentation-Alti-Trottibus-par-Laurent-Maly-IFCE-CRECAT

Caleche-hippomobile-a-assistance-electrique-Alti-Trottibus-un-concept-d-ecomobilite-a-energie-positive-1ere-partie

Un-systeme-d-Assistance-Electrique-pour-Vehicule-Hippomobile-lubie-d-ingenieur-ou-apport-reel-1ere-Partie

Systeme-d-Assistance-Electrique-pour-Vehicule-Hippomobile-lubie-d-ingenieur-ou-apport-reel-2eme-partie

Systeme-d-Assistance-Electrique-pour-Vehicule-Hippomobile-lubie-d-ingenieur-ou-apport-reel-3eme-partie

... NB : il manque des billets, la suite bientôt...

dimanche 30 août 2020

Billets Thématiques Permanents : Harnais pour chevaux de travail

Billet thématique (liens vers les billets, docs et vidéos du blog Hippotese) : Harnais pour chevaux de travail

Je continue la reprise des billets thématiques de Jérémy Fady (sur notre ancien site Hippotese.fr) avec le billet de liens thématiques sur les harnais...
NB : Quelques mises à jour à compléter...
NB2 : Les billets thématiques auront dorénavant un lien permanent dans le bandeau vertical de droite du blog...

Documents sur le blog Hippotese

Numéro 30 d'Hippobulle consacré exclusivement au harnais Chevilatte, 40 pages, couleur, 2012 (7 Mo, Pdf)

Vidéos sur les chaînes Youtube et Dailymotion Hippotese

Attelage en ligne de 2 ânes débutants 2019

Les Inventions "Traction Animale" de Pierre Gallet, Le "Brancallonier" (à partir de 2,8mn) 2019

... NB : il manque des vidéos à insérer ici...

Articles publiés sur le blog Hippotese

Étude d'un harnais traditionnel norvégien (ou russe ?)... (2ème partie) 2020

Bonne année 2020, débardage au cheval en Norvège et étude d'un harnais traditionnel très original... 2020

... NB : il manque des billets à insérer ici...

Plan coté et photos de détail du reculement Grand-Vallier (1ère partie) 2014

Le harnais chevilatte peut aussi s’utiliser au palonnier… 2013

Récolte de l’avoine en Idiana (Etats Unis) en 1936, bel attelage au timon… 2012

Amélioration de la sous ventrière du harnais chevilatte (9ème partie) et pose de rivets cuivre sur cuir 2012

Recherche sur un harnais à chevilles latérales (8eme partie) : les anneaux et les chevilles…2010

Recherche sur un harnais à chevilles latérales (7eme partie) : le plan d’ensemble 2010

Recherche sur un harnais à chevilles latérales (6eme partie) 2008

Recherche sur un harnais à chevilles latérales dit harnais chevilatte (5eme partie) 2008

Harnais-chevilatte-simplifié Hippotese et porteur Ulvins 3 (2008)

Harnais-chevilatte-Hippotese et porteur de débardage Ulvins 2 (2008)

Harnais-chevilatte-Hippotese et arche de débuscage Ulvins 1 (2008)

Recherche sur un harnais à chevilles latérales dit harnais chevilatte (4eme partie) 2008

Recherche sur un harnais à chevilles latérales dit harnais chevilatte (3eme partie) 2008

Recherche sur un harnais à chevilles latérales dit harnais chevilatte (2eme partie) 2008

Recherche sur un harnais à chevilles latérales dit harnais chevilatte (1ere partie) 2008

jeudi 27 août 2020

Billets Thématiques Permanents : Cheval en vigne

Billet thématique (liens vers les billets, docs et vidéos du blog Hippotese) : Le cheval dans la vigne

Après plusieurs mois d’interruption, je reprend le blog...
Grâce à Yoan Fady qui m'en a donné l'idée, j'ai pu récupérer sur "web.archive.org", les pages thématiques que Jérémy Fady avait réalisé sur Hippotese.fr avant son plantage (à cause de virus) et le rachat de son nom de domaine.
Ces billets de lien thématiques permettent d'accéder facilement à tous les billets diffusés sur le blog sur un sujet particulier et faciliteront la recherche du lecteur sans passer par un moteur de recherche externe...
Avec un peu de boulot, je vais pouvoir reconstituer les pages de liens thématiques et aussi, plus tard, les mettre à jour .
Je commence au hasard par le thème du cheval en vigne... Et je ferai au fur et à mesure les autres billets thématiques
Dites-moi en commentaire s'il y a des problèmes de liens...

Documents sur le blog Hippotese

Panneaux-levier-2010-sur-La_vigne.pdf

Vidéos sur les chaînes Youtube et Dailymotion Hippotese

Chevaux en vigne, reportage Midi-en-France Ardeche (Christian Bouvier) 2015.

Charrue Plumett à palpeurs au Comptoir Suisse de Lausanne. 2014.

Décavaillonnage de la vigne au cheval (Thierry Bret) 2013.

Porte-outils viticole Pégase-01 (Bernard Michon), AG FECTU 2009.

Porte-outils viticole Pégase-02 (Bernard Michon), AG FECTU 2009.

Décavaillonage en vigne (Jean Clopes) 2006

Articles publiés sur le blog Hippotese

Charrue Plumett à palpeurs automatiques pour le désherbage dans la vigne (2014)...

Démonstration en Savoie du porte-outils de travail en vigne Equinox (avril 2014)

Démonstration en Savoie du porte-outils de travail en vigne Equinox (avril 2014) (suite)

Décavaillonage en vigne, au cheval, avec une simple décavaillonneuse… Thierry Bret, Tec&Bio 2013

Demi-journée de démonstration de travail en vigne au cheval en Drôme-Ardèche, le 11 avril 2013.

Petite démonstration pédagogique de travail en vigne lors de l’AG Hippotese du 2 décembre 2012.

Vendange avec chevaux (et mule) au château de la Lagune (Haut Médoc, Grand Cru Classé de Bordeaux). Nov 2012

Travail de la vigne en Bordelais…Juil. 2011

Petits nomades du Jura : Les Rouliers du Grandvaux. Nov 2010

Journal L’indépendant (Perpignan) : Viticulture : traction animale ou désherbants, il faut choisir… (Revue de presse) Juin 2010

Equivinum, fabricant et distributeur de matériel de labour en vigne pour les chevaux. Avril 2009

Journées techniques Hippotese : « travail en vigne » les 4 et 5 octobre 2008 autour d’Aigues Vives (Gard, Languedoc)

Revue de presse : Pulvérisateur-Enjambeur « Bobard » sur Tractorama. Juin 2008

Le Cheval et La Vigne (Projet Solid’Art). Mai 2008

Une charrue à treuil dite « PLUMETT ». Janvier 2008

Décavaillonage en vigne. Avril 2006

Olivier Pichaud, l’agronome laboureur de vignes, dans le Midi-Libre. Avril 2006

samedi 8 février 2020

Étude d'un harnais traditionnel norvégien (ou russe ?)... (2ème partie)

Suite au film/reportage "Grandfather" que je vous conseillais dans un précédent billet, je n'ai pas résisté à l'envie pressante de mieux connaître ce harnais traditionnel norvégien...

Et d'abord je dois vous confesser que je n'avais aucun document iconographique sur un tel modèle de harnais dans ma (pourtant riche) collection, et ma seule piste était sa ressemblance (avec son arceau supérieur) au harnais russe des troïkas...

Je suis donc allé à la pêche aux images (si possible anciennes) de Troïkas...

Troïka russe (1912), source Wikipédia ici

''Troïka russe moderne"


Une troika "kibitka" (couverte), musée de l'Ermitage, Saint Petersbourg 1819

Et d'attelage à arceau à un cheval...

Théophile Gautier dans son livre "Saint-Pétersbourg-Portrait d'une ville", nous apprend que l'arceau ou arc au dessus du collier s'appelle le Douga (ou Duga) et qu'il est utilisé avec la troîka (traîneau ou voiture à 3 chevaux de front) ou avec un traîneau ou un chariot (à 1 cheval) que l'on appelle "Drojky".

On apprend aussi que les brancards du drojky sont attachés directement sur l'essieu avant et que cet attelage peut alors utiliser des traits qui seront reliés à l'essieu à l'extérieur des roues.


Drojky moderne...

Je vous laisse étudier ces superbes images et je reviens vers vous bientôt pour continuer notre étude du harnais traditionnel norvégien...

Pour patienter, je vous recommande la lecture de Recherches d'Histoire et d'Ethnologie des Techniques, de André-Georges Haudricourt, 1987 et en particulier la page 129 et suivantes...

jeudi 2 janvier 2020

Bonne année 2020, débardage au cheval en Norvège et étude d'un harnais traditionnel très original...

Pour cette nouvelle année 2020, je voudrais vous faire partager un petit moment de bonheur dans une forêt norvégienne...

Isabelle C. m'a envoyé un lien vers un film, assez récent (à priori tourné en 2017 ou 2018) et diffusé par le site Northmen.com qui est un site norvégien d'artisans traditionnels (fabrication de couteaux, de haches, de charpentes, d'objets en cuir, en bois, de montres...).

Le site NorthMen.com a aussi une chaîne youtube avec plein de reportages sur ses membres et leurs réalisations, sur les formations qu'ils organisent et aussi une série plus documentaire qui s'appelle "Grandfather" (Grand-père).

C'est ce film que je vous recommande particulièrement aujourd'hui... On peut y suivre un grand-père de 74 ans qui vit seul au milieu de la forêt norvégienne dans une petite ferme traditionnelle avec ses animaux (vaches, cochon, cheval, poules...).

Vous pouvez le suivre sur quatre saisons dans un seul film de 52 mn ici https://www.youtube.com/watch?v=bo9hXBdTfzQ ou saison par saison ici :
Hiver : https://www.youtube.com/watch?v=bN-D3jy1_ck
Printemps : https://www.youtube.com/watch?v=mW5PY46P_8c
Eté : https://www.youtube.com/watch?v=ZnOipEu-YVc
Automne : https://www.youtube.com/watch?v=5Y1DSPtdU84

Je vous recommande le film complet mais dans ce billet nous allons nous intéresser à la saison d'hiver et plus particulièrement au harnais du cheval et au traîneau de débardage...

Nous commencerons donc à la cinquième minute...
NB1 : Ne vous inquiétez pas, c'est encore la nuit au début, ça s'éclaircit ensuite...
NB2 : pour passer en plein écran, cliquez sur "regarder sur Youtube.com"...

J'ai été stupéfait par ce harnais (et Isabelle avant moi) qui utilise un "arceau écarteur" à la mode russe mais que je ne savais pas être utilisé en Norvège.

Je vous laisse regarder tout ça, en détails et commenter...

On en reparle dans un prochain billet rapidement...

vendredi 27 décembre 2019

Chevaux de travail et calèches à la station de ski de la Clusaz (Haute Savoie)

Comme je vous ai un peu oublié ces derniers mois, j'ai cherché un sujet sur le thème de l'hiver...

J'en profite d'ailleurs pour vous souhaiter de bonnes fêtes...

Voici quelques photos de calèches que j'avais prises en 2011, je crois, à la station de ski de la Clusaz (Haute Savoie).

Personnellement j'avais été impressionné par ses "petits" chevaux qui travaillent dans des conditions climatiques difficiles (fort gradient thermique entre l'après midi au soleil et le soir après son coucher).

Ils sont sans doute issus d'une sélection ancestrale car ils présentent un "allant" tout à fait spectaculaire quand ils démarrent au petit trot leur calèche dans les rues en pente...


(Calèches à la station de ski de La Clusaz, photo Deny Fady)


(Calèches à la station de ski de La Clusaz, photo Deny Fady)


(Calèches à la station de ski de La Clusaz, photo Deny Fady)


(Calèches à la station de ski de La Clusaz, photo Deny Fady)


(Calèches à la station de ski de La Clusaz, photo Deny Fady)


(Calèches à la station de ski de La Clusaz, photo Deny Fady)


(Calèches à la station de ski de La Clusaz, photo Deny Fady)


(Calèches à la station de ski de La Clusaz, photo Deny Fady)


(Calèches à la station de ski de La Clusaz, photo Deny Fady)


(Calèches à la station de ski de La Clusaz, photo Deny Fady)


(Calèches à la station de ski de La Clusaz, photo Deny Fady)


(Calèches à la station de ski de La Clusaz, photo Deny Fady)


(Calèches à la station de ski de La Clusaz, photo Deny Fady)


(Calèches à la station de ski de La Clusaz, photo Deny Fady)


(Calèches à la station de ski de La Clusaz, photo Deny Fady)


(Calèches à la station de ski de La Clusaz, photo Deny Fady)


(Calèches à la station de ski de La Clusaz, photo Deny Fady)

Pour finir une petite photo sous la neige que j'ai emprunté à la page "https://www.savoie-mont-blanc.com/en/offre/fiche/horse-drawn-carts-of-la-clusaz/633347" qui permet de voir l'habillage de la calèche par mauvais temps...

(Calèches à la station de ski de La Clusaz, photo J. Mugniery)

Je vous laisse faire les commentaires sur les aspects techniques de cette activité...

mercredi 23 octobre 2019

Petite vidéo de vos essais : Attelage en ligne de 2 ânes débutants chez Mylène et Sylvain...

Une petite vidéo de Didier Mahillon qui a assisté aux 1er essais d'attelage en ligne de 2 ânes débutants (Pablo et Snow) sur la ferme de Mylène et Sylvain...

Même si leurs pieds ne sont pas complètement remis d'une fourmilière chronique qu'ils traînaient de leur précédent propriétaire, et que leur démarche est un peu hésitante, les premiers essais semblent plutôt encourageants...

Les 400 kg de noix fraîches de la récolte de l'après-midi sont rapportées à bon port et pourront facilement rejoindre les séchoirs.

Merci à Sylvain, Noémie et Mylène et à Didier pour la vidéo...

dimanche 13 octobre 2019

Assemblee Generale d Hippotese 2019 samedi 2 et dimanche 3 novembre à La Caille, 03210 Autry-Issards (Allier)

L'Assemblée Générale Hippotese 2019, aura lieu les Dimanche 3 novembre à 9h et samedi 2 nov PM pour les démos (ou l'inverse suivant le temps !)

Au gîte de groupe "La Caille" à 03210 Autry-Issards (Allier)
Tél gîte : +33 (0)4 70 48 06 36 ou bien +33 (0)7 87 95 89 18 ou http://www.lacaille.org/fr

Le samedi 2 novembre après-midi, nous prévoyons des démos d'utilisation et/ou des présentations de matériel chez Hugo et Simone Sjongers (à 10 mn du gîte).

Leur ferme de polyculture-élevage est menée en traction animale depuis 2000. Nous pourrons voir le matériel utilisé (dont autoconstruction), l'organisation du travail et les itinéraires pratiqués sur les différentes cultures (voir photos ci-dessous).

Programme : Nous pique-niquerons ensemble au gîte le samedi midi puis nous irons ensemble chez Hugo pour la visite. Mickaël, maraîcher local nous fera aussi visiter sa ferme dans le WE et prépare un plat de résistance pour le samedi soir (et on fera la fête, comme d'hab...).


(Photos Hugo Sjongers)


(Photos Hugo Sjongers)


(Photos Hugo Sjongers)


(Photos Hugo Sjongers)

Le gîte La Caille est à 25 mn de Moulins, 3h15 de Paris, 2h45 de Lyon, 4h30 de Saint Jean de Mnne, 2h de Chateauroux. Accès en train par Moulins éventuellement possible, il faut arriver le samedi matin avant 11h et on se débrouillera pour aller vous chercher.

Possibilité de loger sur place (28 places + camping) avec vos duvets (une petite participation sera demandée), et n’oubliez pas de ramener quelques victuailles et boissons à partager avec tous ! Pensez aussi à prévenir de votre venue par mél à Hippotese@free.fr pour faciliter l'organisation.

Carte de localisation du gîte de La Caille :

samedi 31 août 2019

NéoKassine, Ajout d'un relevage mécanique simple, sur une Kassine (Prommata) aux Potagers de Gaia (Suisse)

Les Potagers de Gaia nous ont fait suivre une petite vidéo d'une amélioration de la Kassine Prommata par l'ajout d'un relevage simple. C'est Roger Fillon qui est l'auteur de cette "petite" amélioration qui change la vie dans les retournements en bout de ligne, surtout avec un montage d'outils important... (Vidéo : Les Potagers de Gaia, merci à Hugo Dufour et au cinéaste...)

Et voici aussi 2 photos pour les détails...


NéoKassine à relevage mécanique simple, photo : Potagers de Gaia


NéoKassine à relevage mécanique simple, photo : Potagers de Gaia

- page 1 de 49