Hippotese, Le cheval de Travail

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 24 avril 2017

Journée spéciale "NéoBucher" dans le cadre des Rencontres 2017 de l’Atelier Paysan, samedi 29 avril à Montoison (Drôme)

Dans le cadre des Rencontres 2017 de l’Atelier Paysan, les 28, 29 et 30 avril à Beaumont-lès-Valence (Drôme), voir billet précédent ici..., Hippotese organise une visite de la ferme de Nicolas Koziel à Montoison (26800, Drôme, lieu-dit "Route d'Allex") autour du projet NéoBucher.

Nous avons prévu le matin de travailler en atelier sur la ferme de Montoison où a eu lieu la mise au point des différents prototypes de NéoBucher.

Nous pensons faire quelques modifications et fabriquer une nouvelle herse étrille pour le NéoBucher, vous êtes les bienvenus pour donner un coup de main ou vous imprégner de "l'esprit auto-constructif"...

L'après midi, sur le même lieu, dans le cadre des visites de ferme "officielles" des Rencontres de l’Atelier Paysan, nous présenterons le NéoBucher "en activité", sans doute accompagné de mesures au Datafficheur.

Ce sera l'occasion de parler d'itinéraires techniques, de réglages des outils, de menage, d'efforts de traction et de chevaux...

Si vous êtes intéressés par le suivi du projet NéoBucher, c'est une bonne occasion de venir en discuter avec les acteurs de terrain...

Et si vous souhaitez partager notre repas de midi, pensez à apporter quelques unes de vos spécialités (solides et liquides)...

dimanche 23 octobre 2016

Le NéoBucher d'Hippotese lauréat du Trophée Européen de l’Innovation Technologique 2016 (à TraitComtest)

Nous sommes très fiers d'avoir été lauréat du Trophée Européen de l’Innovation Technologique 2016 lors de la manifestation TraitComtest à la Ferme du Marault au coeur du département de la Nièvre (58) le 28 août 2016.

Même si la plupart des matériels présentés à ce Trophée auraient aussi mérités d'être récompensés, la reconnaissance de ce projet collectif par nos paires est un encouragement pour Hippotese...

Je tiens ici d'ailleurs à officiellement remercier toutes les personnes sans qui ce projet de "reconstruction" du porte-outils de maraîchage Bucher n'aurait pas pu arriver à son terme.

Évidemment je remercie tous les membres d'Hippotese qui ont passé beaucoup de temps à réfléchir, concevoir, fabriquer, tester, modifier, retester, diffuser, présenter...

Évidemment je remercie tous les membres de l'équipe de l'Atelier-Paysan qui nous ont accompagné en apportant leur compétence d’ingénierie et qui (permettent et) permettront la diffusion en stage d'autoconstruction de l'outil auprès des maraîchers...

Et enfin je remercie tous nos "financeurs-participatifs" qui nous ont fait confiance sur ce projet et nous ont donné les moyens de le développer...

En espérant que l'objectif d'offrir à la communauté des utilisateurs de la Traction Animale les plans de fabrication en licence libre de ce génial outil est atteint et qu'il profitera au plus grand nombre...

En gagnant ce Trophée Européen de l’Innovation Technologique, nous avons aussi gagné la réalisation d'un clip de promotion du projet NéoBucher (merci à l'APTC et à tous ses partenaires).

Ce clip a été réalisé à la demande de l'APTC par Esprit-Trait que vous connaissez bien et avec qui nous avons déjà partagé quelques bons moments, ce qui nous fait d'autant plus plaisir...

Et pour ceux que celà intéresse, une vidéo de présentation rapide de l'ensemble des 11 matériels qui ont été présentés par 7 constructeurs au Trophée Européen de l’Innovation Technologique 2016, toujours par Esprit-Trait.

dimanche 31 juillet 2016

Sélectionnez la photo la plus représentative du projet NeoBucher...

Navré de vous avoir un peu oublié ces derniers temps... La pluie me donne l'occasion de vous faire un petit billet...

Nous avions promis d'envoyer aux contributeurs du projet NéoBucher une petite photo pour les remercier...

Voici le moment de la choisir...

Nous avons sélectionné 9 images parmi celles que nous avions prises lors des différentes sorties ou chantiers NéoBucher...

Vous pouvez voter pour celle qui vous semble la plus représentative de cette aventure en laissant un commentaire avec votre avis...

En fonction de ces commentaires, le CA d'Hippotese choisira l'heureuse élue...

NB : Si vous avez fait vous-même une jolie photo du NéoBucher, vous pouvez nous l'envoyer, nous la rajouterons aux photos de cette sélection...


Photo N°1


Photo N°2


Photo N°3


Photo N°4


Photo N°5


Photo N°6


Photo N°7


Photo N°8


Photo N°9

Et 4 photos de plus que nous ont envoyé Huguette et Michel... (si vous en avez aussi, on prend...).


Photo N°10


Photo N°11


Photo N°12


Photo N°13

jeudi 12 mai 2016

Binage multi-rangs de précision avec le NéoBucher, un billet de Nicolas Koziel...

Nicolas Koziel et Vincent Bastard, nos "testeurs" spécialistes en maraîchage qui ont accompagné toute la recherche et l’expérimentation du NéoBucher (voir les billets précédents) continuent leur travail de mise au point sur les combinaisons de barres d'outils pour le binage de précision.

Si tous les maraîchers connaissent la qualité du travail que l'on peut faire avec des doigts bineurs (dont nous avons déjà parlé ici), nos deux "chercheurs" ont mis au point une barre porte-outils qui s'en passe (et qui est donc beaucoup moins cher) tout en étant très efficace...

Mais je laisse Nicolas Koziel vous expliquer tout ça...

"L'itinéraire technique" que l'on suit dans la culture de l'ail est le même que pour celui de beaucoup de nos cultures à faible espacement et en planche de 4 rangs.
Comme les oignons, l'échalote, la salade, le chou rave, le céleri rave, le persil, le basilic, la carotte, les épinards, les betterave, les navets...
Bref , tout ce qui s'implante entre 30 et 35cm entre rangs.

Pour l'ail, on a tracé au Bucher (avec le modèle original puisque nous avons un Bucher et un NéoBucher sur la ferme) avec des dents droites. Les espacements entre-rangs sont ici de 30 cm et le passage du cheval est à 70 cm.


Le Bucher "original" avec des dents droites a permis de tracer les rangs.

Après la plantation, on est passé un première fois entre les rangs avec les pattes d'oies pour légèrement recouvrir les cailleux (la tête d'ail est formée d'un ensemble de gousses qu'en Drôme on appelle "cailleux"), puis on a roulé avec un rouleau de 180cm pour bien les appuyer .

Ensuite on a fait trois passages de herse étrille pendant l'hiver, (10 à 15 min par passage pour 1000m² de culture).


Le Bucher "original" avec les herses étrilles autoconstruites (et réglables).

Le but étant d'obtenir une configuration de barre de binage avec 7 parallélogrammes, souvent avec 7 pattes d'oie, voir avec deux lames type "Lelièvre" sur l'intérieur, au niveau du passage du cheval.



Pour info : photo d'un soc "patte d'oie".


Pour info : photo d'une lame Lelièvre avec son disque protecteur (du plant).

On serre un peu les fesses, on se concentre et ça donne à peu près ça :


Barre de binage avec 7 parallélogrammes et 7 pattes d'oie.

Mais après, l'ail grandi, on ne peut plus passer la herse étrille...
Les plus chanceux (riches) d'entre-nous pourront investir dans une configuration de barre comme celle-ci avec 4 paires de doigts bineurs en étoile...


Barre de binage avec 7 parallélogrammes, 7 pattes d'oie et 4 paires de doigts bineurs.

Mais nous c'est pas le cas...
Du coup pour désherber sur le rang, en cherchant un peu sur le net et aussi grâce aux copains, on a trouvé des idées comme cette petite vidéo d'une bineuse dite "à torsion"...


Bineuse à torsion par hippotese

On a un peu copié le concept en se creusant les méninges pour les adaptations et ça a donné ça :


Barre de binage avec 7 parallélogrammes, 7 pattes d'oie et 8 doigts étrilles.

Pour rien vous cacher, on est assez content du résultat !
Voici quelques photos en gros plan (avec les cotes) pour mieux comprendre...


Gros plan sur la barre de binage avec 7 parallélogrammes, 7 pattes d'oie et 8 doigts étrilles.


Gros plan sur la barre de binage avec 7 parallélogrammes, 7 pattes d'oie et 8 doigts étrilles.


Gros plan sur la barre de binage avec 7 parallélogrammes, 7 pattes d'oie et 8 doigts étrilles.


Gros plan sur la barre de binage avec 7 parallélogrammes, 7 pattes d'oie et 8 doigts étrilles.


Gros plan sur la barre de binage avec 7 parallélogrammes, 7 pattes d'oie et 8 doigts étrilles.

Voilà les tests en plein champ sur ail, chou rave et salade :

Et le résultat sur la culture d'ail :


Résultats sur la culture...

Pour les tests sur salade et chou rave les réglages sont assez précis et demandent à être encore affinés.
On n'a pas toujours monté ni fait travaillé le 7e parallélogramme, comme on le voit sur salade, car mis en amont de la barre, il crée un certain terrage et une perte de souplesse de la direction.

Mais les résultats sont là et la binette reste un peu plus à l'atelier...

Laissez vos remarques et demandes d'information en commentaires, on tachera d'y répondre dans un prochain billet... En attendant, à vos disqueuses !!!

Et pour les néophytes, un petit document de La Chambre d'Agriculture de Bretagne sur les dents et équipements qui se montent sur les bineuses (en PDF, 320 Ko).

dimanche 7 février 2016

Présentation diapos du projet NeoBucher (fr), mise à jour de janvier 2016

Nous avions diffusé dans ce billet en mai 2015 une présentation (avec commentaires) sur l'histoire du projet NéoBucher...

Depuis, le prototype 003 (V2) est sorti...


Première présentation du NéoBucher V2 à l'AG d'Hippotese (nov 2015)


Première présentation du NéoBucher V2 à l'AG d'Hippotese (nov 2015)


Une vue éclatée du NeoBucher V2 (janvier 2016)

Nous avons donc fait une petite mise à jour de cette présentation diapos (janvier 2016) que vous pouvez retrouver ici (PDF, 5,8 Mo)...

dimanche 4 octobre 2015

Démonstration des dernières évolutions du NéoBucher au salon Tech&Bio de Valence, en septembre 2015

Lors du dernier salon Tech&Bio, à Valence (Drôme) en septembre 2015, l'association Hippotese a pû enfin présenter, au public professionnel, les dernières évolutions de son prototype de porte-outils de maraîchage NéoBucher (voir billets précédents).

Une première petite vidéo des démos...


NeoBucher d'Hippotese en démo à Tec&Bio-2015 par hippotese

S'il reste encore des détails à régler (comme la hauteur des brancards), la plupart des solutions techniques demandées par le cahier des charges ont été construites et validées.

Encore quelques photos des démos...

Conformément au calendrier proposé pour la recherche sur le NéoBucher, l'association Hippotese et son partenaire technique l'Atelier Paysan doivent mettre en chantier le prototype de pré-série début novembre 2015 avant de proposer à l'autoconstruction les modèles définitifs début 2016...

Bientôt d'autres billets sur le salon Tech&Bio 2015...

mercredi 17 juin 2015

Neobucher : une petite vidéo de la journée de suivi d'essais et de réglages-modifications du vendredi 5 juin 2015

Merci à Joseph de l'Atelier Paysan qui nous a fait passer une petite vidéo sur les essais de terrain du porte-outils de maraîchage en traction Animale NeoBucher, lors de la journée de suivi-d'essais et de réglages-modifications, le vendredi 5 juin 2015, chez Nicolas Koziel dans la Drôme.


Néo-Bucher porte outils pour maraîchage en... par hippotese

Plus de détails sur cette journée et des photos dans le billet précédent ici...

Projet NeoBucher (mai 2015) : Remerciements, Bilan d'étape et perspectives...

La collecte sur le site KissKissBankBank pour le projet NeoBucher, qui s'est terminée le 26 mai 2015, a été un succès avec 112 % de la somme demandée atteinte (en fait avec les frais, nous ne toucherons que 103%, soit : 7232,12 €).

Déjà Bravo à tous !

Merci à tous ceux qui ont cru (qui croient) dans ce projet et ont participé financièrement et/ou techniquement et/ou en relayant l'info dans leurs réseaux...

On a eu un peu "chaud", mais aussi plein de contacts et de retours sympas et relativement nombreux (plus de 100 kissbankers)...

En regardant la courbe (voir ci-dessous), on voit que ce n'était pas gagné et que le rétablissement s'est fait dans les derniers jours, je sais que certains d'entre-vous ont mouillé la chemise, c'est super...

En regardant les provenances des contributeurs, on voit (mais je l'ai déjà dit, je crois) que les réseaux sociaux sont très peu efficaces en terme de retour financier (le sont-ils pour propager l'info ?).

Bon si c'était à refaire, on le referait sans doute, mais pas tout de suite, il faut avoir le cœur bien accroché et pas craindre le BurnOut...

Et le bilan chiffré ?

Voici ce qu'a coûté le NeoBucher, y compris les parts sociales qu'Hippotese à pris dans la Coopérative d'Autoconstruction l'Atelier-Paysan et la participation à la formation (fabrication protos fév 2015).

Dépenses (au 31 mai 2015)

Plan du Bucher original (Thibaud) : 1470,00 €
Parts sociales à l'Atelier Paysan : 500,00 €
Participation Formation/Fab protos : 1320,00 €

Coût Matériel et Matière : 3776,51 €

Total dépenses : 7066,51 € (en gros 7000 €)

Recette (au 31 mai 2015)

KissKissBankBank : 7232,12 (7861€ - 8% HT)
Don des indemnités touchées pour la Journée maraîchage : 750 € (et 250 € déjà versé au KissKiss)

Total recettes : 7982,12 € (en gros 8000 €)

*** Bilan d'étape à 9 mois : ***

On voit que d'un point de vue comptable, on a dépensé plus que prévu (7000 € sans les outils aratoires), mais il y a 2000 € (part sociale et plans initiaux) que nous ne redépenserons plus.

Nous avions aussi choisi de participer financièrement à la formation des stagiaires Vivea (du premier stage "protos", à Valence, en février 2015) à hauteur d'une centaine d'euros par stagiaire.
Si on ramène le coût matière et participation-formation au nombre de NeoBuchers construits (2), on est à 2500 €/NeoBucher, ce qui n'est pas si mal pour des protos.

Pour les recettes, on a dépassé notre objectif de 1000 €, mais compte tenu des dépenses plus importantes que prévues, le différentiel ne dégage pas les 3000 € que nous avions estimé pour acheter des outils aratoires pour les 2 protos. Il manque encore 2000 €.

A très court terme, ce n'est pas un problème au moins pour le prototype 002 qui est en Drôme, chez Nicolas Koziel, puisque Nicolas a, à sa disposition, les anciens outils du Bucher "Hippotese" et quelques outils perso (herses étrilles autofabriquées et doigts bineurs), pour le 001, chez Micka, c'est sans doute plus compliqué mais il nous a dit être "optimiste".

Il y a encore quelques promesses de dons qui n'ont pas été concrétisées... Est-ce qu'on laisse ouverte une collecte permanente ?
Celà pourrait se concrétiser sous forme de dons directs à Hippotese par chèques ou sur un site de collecte, sans limite de temps, comme le Potcommun (par carte bancaire ou virement), leur commission financière est de 2,9 % (contre 8% pour le KissKiss)...
Les personnes qui souhaiteraient (continuer à) soutenir le projet NeoBucher, pourraient le faire simplement...
Il sera aussi sans doute utile de mettre en place un site web et un forum spécifique...
On en rediscutera sans doute bientôt...

Dans tous les cas, nous pouvons déjà investir 1000 €, pour des dents de base et/ou des herses étrilles (type Nico K.) et/ou des doigts bineurs...

*** Programme prévisionnel des 9 prochains mois (en partenariat étroit avec l'Atelier-Paysan) ***

Juin 2015 :
Une 3ème journée de suivi d'essais et de réglages-modifications a eu lieu le vendredi 5 juin chez Nicolas Koziel.

Nicolas et Vincent nous ont présenté en utilisation les points qui leur semblent encore à améliorer (en particulier le jeu dans la commande de direction et la difficulté de bloquer la barre porte-outils en position "route").

Les 2 problèmes sont en partie liés car le jeu dans la direction oblige actuellement l'accrochage de la barre porte-outils pour tourner en bout de champ tout en limitant le mouvement des roues.

Quelques rattrapages de jeu et le réglage définitif de la commande de direction ont été effectués.

Axel a pû nous expliquer certains points du système de relevage de sa conception (et de son réglage).

Nous avons fait des mesures angulaires du châssis en utilisation. Celui-ci est actuellement incliné de plus de 12° par rapport à l'horizontal. Il faudra modifier la forme des brancards pour se rapprocher de l'horizontal. Le relevage serait plus efficace et la position route plus équilibrée (moins d'influence sur la sellette et la sous-ventrière).

Nous avons aussi légèrement modifié la forme et la position du crochet de blocage en position "route" qui entrait en collision avec le relevage.

Enfin, nous avons décidé d'établir un kit d'outils (dents, socs...) de modèles courants (donc pas trop chers) et d'usage standard à monter sur le NéoBucher. Une étude technique et commerciale chez les différents fournisseurs permettra de sélectionner les modèles les moins coûteux.

Et nous avons validé les nouvelles brides sur les barres triangulaires. De nouveaux modèles, adaptés aux dents courantes du commerce sont en cours de fabrication.

Nous avons même engagé une réflexion sur la fabrication en autoconstruction de doigts bineurs, Didier a testé la découpe d'étoiles en caoutchouc dans de la bande transporteuse (à la scie sauteuse). Nous espérons réaliser un premier prototype opérationnel pour le mois d'août.

Août 2015 :
Une Quatrième journée de suivi d'essais et de réglages-modifications est programmée début août pour valider définitivement les choix techniques et aboutir en septembre à un prototype opérationnel pour le salon Tech&Bio à Valence.

Septembre 2015 :
Présentation officielle du NéoBucher au salon Tech&Bio de Valence.

Octobre 2015 :
Dessin des plans semi-définitifs, conception des montages d'usinage et choix (technique et économique) des pièces à faire réaliser en sous-traitance.

Novembre 2015 :
Fabrication des montages d'usinage et construction du premier prototype de pré-série.
Validation (ou corrections) des solutions constructives retenues.

Février 2016 :
1er stage de formation à l'autoconstruction du NeoBucher définitif (?) organisé par l'Atelier Paysan.
Sur plus de 3 jours (5jours ?).
Sans doute une dizaine de stagiaires et 2 NeoBucher(s) à construire...


*** Conclusion (provisoire) ***

Nous sommes en bonne voie de réaliser notre objectif qui était de permettre à ceux qui le veulent, de construire un NeoBucher, "équivalent amélioré" du porte-outils Bucher "historique".

Si tout se passe comme prévu, nous aurons même respecté les délais de gestation que nous nous étions fixés (ce qui est rare à Hippotese), à savoir : moins de 18 mois...

Ceux qui ont participé à la collecte du KissKiss recevront, les plans définitifs du NeoBucher (et éventuellement les tutoriels de fabrication), à partir du début de l'année 2016 (février ?).

Merci encore à tous, pour votre soutien...

Deny Fady, président d'Hippotese.

vendredi 22 mai 2015

Slideshow about the NeoBucher project story (English version, may 2015)

Slideshow about the NeoBucher project history (English version, may 2015)

The NeoBucher project story


01 : The NeoBucher project : story of the rebirth of horse draught multi-tillage implement Bucher TM.
This project, still in progress today, is supported by Hippotese. Hippotese is a French none-profit organization which promotes draft equids power.


02 : Hippotese was founded in 1986 by the merger of two French personnalities and two French organisations who have been positively committed to the use of draught horses. One came from Jura, and the other from Alps country (Deny Fady chairman of CEP Savoie and Jean Louis Cannelle chairman of ARTAP Franche-Comté).
The name "HIPPOTESE" means Hippomobile and Technology Experimentations from SouthEast France.


03 : Since 1986, Hippotese conducts technical research (about collars, harnesses, horse-drawn vehicles and equipment for agricultural, forestry and urban uses...), offers professional training, collects and spreads historical and technical documentation (on its website, on its blogspot, in its Hippobulle-newspaper and its monthly HippoNews-newsletter), organizes promotional events about horse draft power and supports its members in their activities (loan of equipment, collective self-help projects, helping hands...).


04 : The Bucher (Bucher Guyer AG) horse draught multi-tillage implement had been available since the 30's. It had been manufactured until the 60's.
It is an implement for open-field vegetable crops and market gardening.
It has simple and easily constructible frame and lightweight design. It is equipped with a toolbar-lifting system.


05 : The Bucher possesses rare qualities, such as the possibility to till 2 rows at once (3 ranks available), and 2 path correcting systems so tillage can be very precise.
Besides, when changing from one kind of tillage to another, users change the whole tool-bar very easily, without taking of each tool, and so without changing set-space between tools.
It can be draft by a single horse, or a pair.


06 : Hippotese discovered the Bucher in the 90's, and published a first technical documentation in 1992 in our magazine Hippobulle n°15-16.
In 2006, on Hippotese's blog, we wondered about re-manufacturing this implement, with no answer to this question.


07 : Between 2007 and 2008, we imported dozens of second-hand Buchers from Switzerland, until we couldn’t get any more.
Again, we wondered about re-manufacturing, but without trying anything to that point yet.


08 : Then, since 2010, many people have been creating market gardening implements, but none was really based on the Bucher.
It seemed quite stupid to us to try and re-invent something that already existed, that had been improved during many years, which was at once very simple and very sophisticated, and which was quite simple to copy.
Moreover, none of these new multi-tillage implements met the three main functions of the Bucher : 1 horse, 2 rows and path correcting system..


09 : On July 2014, we decided to pay a craftsman to draw the (original) Bucher technical drawings (manufacturing diagrams), so we could share them with anybody who would like to built a new one, identical to the old one.
Secondly, from these first technical drawings, we tried and simplified the manufacturing pattern, using as few as possible different shaped metal bars and limiting the number of sections of metal profiles used.
Then, we thought about changing a few particular parts which used to be in cast iron, so they could be crafted only by welding from usual shaped metal bars.


10 : In October 2014, next step was to slightly improve the original model, to adapt this implement to our uses. And so, from simply copying the Bucher, now we were working on a Neo-Bucher project !
We gathered as many Bucher users as we could – about 20 people- to produced guidelines about what should be kept identical, and what should be changed.
That is when we took the society of Cooperative Interest "L'Atelier Paysan" as a partner on this project. L'Atelier Paysan has technical knowledge and experience on designing self-manufacturable market gardening implements.
Together we have sought simple, efficient and reliable solutions (original or not) to the building of the NeoBucher.


11 : We decided :
- to spread on free license “Creative common” what we would achieved,
- to allow market gardeners to self-manufacture their own implement, by offering formative sessions organised by L'Atelier Paysan,
- to allow professional craftsmen to manufacture parts or whole implements for people who would like to buy them ready to use.


12 : We decided to find building solutions adapted to the equipment of a farm basic mechanical workshop. Namely : a arc welding machine, a angle grinder, a bench drill and usual metal profiles.
We don't cross out the possibility to achieve a few complex parts (turning, laser cutting …) with external craftsmen.
This solution allows to built NeoBuchers worldwide using local technical means.


13 : From October 2014 to January 2015, Axel, an engineer student doing an internship at l'Atelier Paysan, accepted to work on technical solutions to our guidelines, on the 3D technical drawings for both versions of the Bucher, discussing his work with us at each step.
Many exchanges took place between members of the working group (Hippotese, l'Atelier Paysan and Bucher users). They brought simple technical solutions, some inspired by other efficient implements, some entirely new. Only the best ones were kept.


14 : In Feburary 2015, a first self-manufacturing workshop was organised with 13 people plus Axel and his boss Joseph.
In 3 days, (and more than 300 hours of work), 2 identical prototypes were produced, which proved the chosen technical solutions feasibility.


15 : In the process, Hippotese was asked to present, 15 days later, a Neo-Bucher prototype at the 2015's International Agriculture Show in Paris. We hasten to make one prototype presentable.


16 : Early March 2015, the prototype (number 002) had been presented twice at the "Innovative Horse-Drawn Equipment Demonstrations", in front of the French Minister for Agriculture.


17 : Mid-March 2015, Hippotese touched the bottom of its self-funding capacities.
So we launched a crow-funding project through the web site KissKissBankBank.com, hoping to collect enough money to equip the new tool-bars with tools from manufacturers, and to start the first real-conditions tests at spring.


18 : End of March 2015, we presented one this same 002 prototype and the "NeoBucher Project" at the FECTU Annual General Meeting (European Federation for Draught Animals) in Italy, to our European friends.


19: On April 2015, we organized a 2 days workshop to make changes and improvements on the 002 prototype, especially on the lifting system and the toolbar. This workshop took place in a market gardening and aromatic and medicinal plants farm where the 002 prototype will stay to be tested for the whole season.


20 : On May 2015, intensive real-conditions tests started. And results are hopeful...


21 : Which is still to be done...
- We plan to test and develop the prototypes from May to September, 2015.
- Mid-September 2015, the NeoBucher will be presented at the Tech & Bio organic show in Valence (South-East of France).
- From October 2015 to the end of 2015, we will prepare the final Neo-Bucher technical drawings and manufacturing tutorial.
- Early 2016: We hope to spread drawings and organize the first training for self-building this horse-draught multi-tillage implement.

Follow the project on the Hippotese website : http://hippotese.fr

Deny Fady, Chairman of Hippotese, may 2015

(Special thanks to Nina et Jérôme for translate)


The crow-funding effort for this project will end on May 26, 7h32 pm, we hope to reach our goal of 7000 euros, which will allow Hippotese to keep working on this project.
NB : crow-funding adress : http://www.kisskissbankbank.com/neo-bucher-traction-animale-et-innovation

Download Slideshow about the NeoBucher project story (English version, may 2015, PDF) here.

Download Slideshow with comments about the NeoBucher project story (English version, may 2015, PDF) here.

jeudi 21 mai 2015

Présentation diapos du projet NeoBucher avec commentaires (ver française, mai 2015)

Voici une petite mise à jour de la présentation du projet NeoBucher avec ses commentaires (ver française du 20 mai 2015).

Ce billet reprend celui d'avril et y ajoute quelques diapos avec les dernières nouvelles...

Vous aurez même droit à un pdf avec diapos et commentaires (voir en bas)

Plus que 5 jours pour boucler la collecte KissKissBankBank (26 mai 19h32)...
Nous en sommes à 5300 € sur 7000 € (soit 76 %), on reste tendu mais confiant...

Jusqu'au 26, vous pouvez encore soutenir le projet en participant à son financement...
Plus d'infos ici : http://www.kisskissbankbank.com/neo-bucher-traction-animale-et-innovation

Dans tous les cas, un grand merci à tous ceux qui nous ont déjà soutenu...

Ce projet fera date par sa philosophie et il contribuera à améliorer l'efficacité des interventions en traction animale en maraîchage et cultures de plein champ et permettra, nous l'espérons, à plein de jeunes de s'installer (et de réussir) en bio et traction animale...

Histoire du projet Néo Bucher


01 : Nous allons vous présenter le projet NeoBucher qui raconte l'histoire de la renaissance du porte-outils de maraîchage à Traction Animale Bucher.
Ce projet, encore en cours aujourd'hui, est porté par l'association Hippotese qui est une association de promotion du Cheval de Travail.


02 : L'association Hippotese est une association loi de 1901 qui a été créée en 1986 par la fusion du groupe Traction Animale du CEP Savoie et du groupe Traction Animale ARTAP de Franche-Comté.
Le nom "HIPPOTESE" signifie Ass HIPPOmobile de Technologie et d'Expérimentation du Sud-Est, car la Savoie et la Franche-Comté sont situées dans la quart Sud-Est de la France.


03 : Depuis 1986, l'association Hippotese fait de la recherche technique (colliers, harnais, matériel agricole, forestier, urbain...), de la formation, de la collecte et de la diffusion d'informations (sur son site web, son blog, dans son journal Hippobulle et par une lettre d'information mensuelle HippoNews), organise des manifestations de promotion de la Traction Animale et soutient ses membres dans leur activités (prêt de matériel, chantiers collectifs, coups de main...).


04 : Le porte-outils de maraîchage en traction animale Bucher (Bucher Guyer AG) est un outil d'origine suisse, qui existe depuis les années 30 et qui a été commercialisé jusque dans les années 60.
Il est adapté à la culture de légumes de plein champ et au maraîchage.
Il est équipé d'un système de relevage d'outils et son châssis est de conception simple et légère.


05 : Le porte-outils Bucher a des qualités rares, outre qu'il permet de travailler 2 rangs en même temps (3 rangs possibles), il propose deux systèmes de correction de trajectoire qui permettent de sarcler les plantes au plus prés et il peut être utilisé avec un seul cheval (2 chevaux possibles).


06 : A Hippotese, nous avons découvert ce porte-outils dans les années 1990 et nous avons diffusé une première documentation technique en 1992 dans l'Hippobulle n°15/16.
En 2006, dans un billet du blog, nous nous posions déjà la question de refaire fabriquer de manière semi-industriel cet outil, sans donner suite.


07 : Entre 2000 et 2008, nous avons importé plusieurs dizaines de porte-outils Bucher d'occasion de Suisse jusqu'à en épuiser la source.
La question d'une re-fabrication s'est de nouveau posée mais sans réponse satisfaisante.


08 : À partir de 2010, il est sorti sur le marché français de nombreux prototypes de porte-outils de maraîchage mais aucun ne s'inspirait vraiment du Bucher.
Il nous semblait idiot de vouloir réinventer la roue, alors que nous avions une base de travail à la fois simple et très sophistiquée, qui a été perfectionnée pendant plus de 20 ans, qui a été diffusée à plusieurs centaines d'exemplaires et reste très facile à reproduire.
De plus, aucun de ces nouveaux porte-outils ne répondait aux 3 fonctions principales du Bucher : 1 cheval, 2 rangs et correction de trajectoire.


09 : En juillet 2014, nous avons décidé de faire dessiner les plans du porte-outils Bucher (existant) pour pouvoir les diffuser à ceux qui voudraient en construire un.
Dans un deuxième temps, à partir des plans de définition, nous avons essayé de simplifier la construction de l'outil en limitant le nombre de sections (de profilés métalliques) utilisées.
Puis on a réfléchit au remplacement de certaines pièces en fonte moulée (sur le Bucher original) par des pièces mécano-soudées, réalisables plus simplement.


10 : En octobre 2014, on a décidé d'apporter des améliorations au modèle original tout en gardant une compatibilité avec les barres d'outils existantes. Le projet NéoBucher est lancé !
On a alors créé un groupe de travail pour écrire un cahier des charges des éléments à garder et des éléments à améliorer.
C'est aussi à ce moment là qu'Hippotese s'est associée avec la Coopérative d'Autoconstruction l'Atelier Paysan, qui pouvait nous apporter sa compétence technique et son expérience sur la conception d'outils de maraîchage autoconstruits et la formation.
Ensemble, nous avons cherché des solutions techniques, simples, originales ou éprouvées.


11 : Nous avons décidé :
- De diffuser le résultat de notre travail en licence libre "Creative Common",
- De réfléchir dés la conception à la possibilité d'auto-construire le porte-outils (choix de solutions nécessitant peu de compétences techniques),
- De rendre possible, avec l'Atelier Paysan, l'organisation de formations à l'autoconstruction,__
- Et aussi d'autoriser la fabrication partielle ou totale des porte-outils par des artisans, pour les utilisateurs qui ne souhaitent pas réaliser eux-même le leur.


12 : Nous nous sommes imposé la recherche de solutions constructives adaptées à l'équipement d'un atelier mécanique de base.
À savoir : un poste à souder, une disqueuse, une perceuse à colonne, et des profilés métalliques courants.
En nous réservant la possibilité de faire réaliser à l'extérieur quelques pièces complexes (tournage, découpe laser...).
Ce qui ouvrait la possibilité de construire des NeoBucher partout dans le monde en utilisant des moyens techniques locaux.


13 : Axel, élève ingénieur, en service civil à l'Atelier Paysan, a accepté de travailler sur les plans 3D du NéoBucher et nous a proposé des solutions constructives qui répondaient au cahier des charges.
De nombreux échanges entre les membres du groupe de travail (Hippotese, Atelier-Paysan, simples utilisateurs de Bucher...) ont permis de sélectionner les meilleures solutions.


14 : Février 2015, organisation d'un premier stage d'auto-construction qui réunit 13 stagiaires sous la direction d'Axel et de Joseph de l'Atelier Paysan à Valence (Drôme).
En 3 jours (et plus de 300 heures d'atelier), les prototypes 001 et 002 sont construits et valident du même coup la faisabilité technique des solutions retenues.


15 : Dans la foulée, Hippotese est invitée à présenter 15 jours plus tard, un prototype de NéoBucher au Salon International de l'Agriculture de Paris. Nous nous empressons de rendre présentables les prototypes.


16 : Début mars 2015, le prototype 002 est présenté aux 2 démonstrations de matériel hippomobiles innovants du salon en présence du Ministre de l'agriculture.


17 : Mi-mars 2015, Hippotese a atteint la limite de ses capacités d'auto-financement, nous lançons une collecte en financement participatif sur le site KissKissBankBank.com avec l'objectif d'acheter des outils modernes pour équiper nos porte-outils et ainsi permettre des essais en conditions d'utilisation réelle pour finaliser rapidement le projet.


18 : Fin mars 2015, nous présentons l'un des deux prototypes et le projet NeoBucher à l'Assemblée Générale de la Fédération Européenne du Cheval de Trait (FECTU), en Italie, devant nos partenaires européens.


19 : En Avril 2015, nous organisons deux jours d'atelier à la ferme de Nicolas Koziel. Après quelques essais, nous avions besoin de modifier et améliorer quelques détails sur le NeoBucher, notamment sur le système de relevage et la barre porte-outils.


20 : En mai 2015, nous commençons les véritables tests intensifs en conditions réelles sur des cultures biologiques de plantes aromatiques et médicinales. Et les résultats sont très encourageants.


21 : La suite du projet reste à écrire...
Nous pensons réaliser des essais sur le terrain et la mise au point des prototypes de mai à septembre 2015.
Mi-septembre 2015, le NeoBucher sera présenté au salon Tech&Bio (Salon Européen Professionnel des techniques bio et alternatives en agriculture) à Valence (Drôme).
A partir d'octobre 2015 et jusqu'à la fin 2015, nous établirons les plans définitifs et le tutoriel de fabrication.
Début 2016 : Nous espérons pouvoir diffuser les plans et organiser les premières formations à l'autoconstruction en vue de la multiplication des porte-outils NeoBucher...
A suivre sur le Blog d'Hippotese : http://hippotese.fr


Téléchargez la présentation de l'Histoire du projet Néo Bucher (version française, mai 2015) avec commentaires, au format PDF, voir ici.

lundi 11 mai 2015

Film de présentation du projet NeoBucher réalisé par Grenier d'Images...

Le collectif Grenier d'Images nous a gentiment offert un petit film de présentation du projet NeoBucher, réalisé la semaine dernière chez Nicolas Koziel dans la Drôme...

Alors qu'ils étaient en repérage pour leur film "Trait de vie", l'équipe de Grenier d'Images s'est arrêté chez Nicolas et a fait un petit reportage de 5 mn in situ...

Un super travail de pro du cinéma de reportage ! Mais laissons les se présenter, d'abord avec leur reportage puis avec quelques explications...

L'équipe de Grenier d'Images : Sophie Arlot, Maud Calvet et Fabien Rabin

Sophie et Fabien forment depuis plusieurs années une équipe complémentaire dans la réalisation de films documentaires sur des sujets autour de la ruralité où des liens convergents entre l'Homme et la nature. Récemment rejoints par Maud, les thématiques s'ouvrent au spectacle !

Le film documentaire est notre outil d’expression pour s’arrêter un instant sur la vie qui nous entoure. Prendre la mesure du temps, écouter, ouvrir notre regard et échanger… Nous proposons une aventure humaine en deux temps : celui des tournages et celui des Ciné-rencontres.

Être artisan, c’est accepter de travailler avec des moyens limités. Nous développons alors de la polyvalence et un savoir-faire pour répondre à l’exigence que le public attend d’un film. C’est un choix pour garder une liberté à laquelle nous sommes attachés. Libres dans le choix de nos sujets, nous ne sommes pas contraints à un formatage par la durée ou par la forme.

Nos rencontres avec le public alimentent les réflexions, construisent des passerelles entre les imaginaires, et nous entraînent dans une volonté de toujours se dépasser. Pour mener cette initiative nous avons fait le choix de créer notre propre production et d’investir dans un outil de diffusion.

Grenier d’images est le nom sous lequel nous cosignons nos productions. Le grenier ne désigne pas un tas d’images oubliées, mais un lieu vivant d’où germent les idées. Avec le désir d’entreprendre, nous favorisons un espace de diffusion et de création qui crée du lien entre professionnels du cinéma, associations, collectivités, artistes indépendants, entreprises…

Grenier d’images, c’est donc une entreprise créée en 2013 au sein de la coopérative d’activité et d’emploi ACEASCOP pour la production, la diffusion et la distribution de films documentaires. Nous créons notre propre emploi sous le statut d’entrepreneur-salarié.

En mode reportage, nous avons réalisé une interview de Nicolas Koziel, maraîcher dans la Drôme. Le besoin d'améliorer les outils est un aspect incontournable pour raconter l'évolution de la traction animale dans le film « Trait de vie ».
Un prototype du Néo-bucher (outil reconstruit à partir d'un porte-outils des années 50, le « Bucher ») est actuellement en expérimentation chez Nicolas. C'était l'occasion pour nous de recueillir le témoignage de ce maraîcher expérimenté sur l'évolution des outils.

Depuis un an, nos rencontres avec différents acteurs de la traction animale alimentent nos réflexions pour l'écriture du film « Trait de vie ». Nos repérages prennent différentes formes, nous ne sortons pas la caméra systématiquement. Nous favorisons souvent l'enregistrement sonore et l'observation. Cette fois, nous avions envie de faire partager un de nos « collectage » pour tous ceux qui suivent et soutiennent la réalisation du film « Trait de vie », et l'aventure humaine pour la fabrication du Néo-bucher.

Eux aussi sont en collecte chez KissKissBankBank pour leur film "Trait de Vie", vous pouvez (devez) Participer à cette production...''

Allez faire un tour sur http://www.kisskissbankbank.com/trait-de-vie

Leur site web : http://www.grenierdimages.com/

''Et noubliez pas non plus le projet Néo-bucher :''
Ici http://www.kisskissbankbank.com/neo-bucher-traction-animale-et-innovation...

mercredi 6 mai 2015

2 petits films des 1ers essais de binage du NeoBucher sur Plantes Aromatiques et Médicinales (PAM), début mai 2015

Suite des essais du prototype 002 du NeoBucher (porte-outils de maraîchage en traction animale auto-construit), dans une jeune plantation de Plante Aromatiques et Médicinales (PAM), chez Nicolas Koziel (Drôme), début mai 2015.

Le travail de binage sur de jeunes plants, d'une grande précision, est facilité par la conduite des roues directrices (grâce aux mancherons) propre au Bucher et impose la présence d'un meneur et d'un conducteur d'outils.

Les doigts bineurs (ici de modèle Kress) permettent une intervention de désherbage des adventices au stade "cotylédon", au plus près de la plante.

Cette technique évite le recours aux désherbants chimiques (de toutes façon interdits en agriculture biologique) ou les interventions de désherbage manuelle ou thermique ou encore les systèmes de "paillage" avec films plastiques.

Merci à Nicolas K. et Vincent B. pour cette démonstration.


NeoBucher, binage de précision avec des doigts... par hippotese

Pour ceux qui n'ont pas vu le précédent film (que nous avions réservé à nos Kisskissbankers) des dernières modifications d'atelier et des premiers essais du 22-23 avril toujours dans la Drôme.

Retour à l'atelier pour quelques réglages et modifications et 1ère sortie sur le terrain du prototype NeoBucher (22-23 avril 2015).

Nous nous sommes réunis pendant 2 jours, à 5 (Joseph, Nico, Vincent, Jérémy, Nina et Deny) à Montoison (Drôme) chez Nicolas K. pour quelques modifications et réglages du porte-outils de maraîchage en traction Animale NeoBucher (prototype N° 002).

Au menu : correction de quelques ratés d'atelier, rattrapage de jeu en tous sens, renforcement de certaines pièces, fabrication de nouvelles barres porte-outils (retour au triangle), fabrication de nouvelles brides de fixation d'outils, modification barre de direction, test de l'assistance au relevage en conditions réelles...

Nous en avons profité pour faire nos premiers essais attelés de herses étrilles (fabrication maison de Nico K.) et binage sur une plantation de camomille à peine sortie de terre.

Il reste certes quelques réglage à faire mais nous avons validé un certains nombres de choix technologiques et nous avons surtout progressé dans la compréhension de la cinématique complexe de ce génial porte-outils qu'est le Bucher (original).


NeoBucher : Atelier et Premières intervention... par hippotese

Si vous avez envie de soutenir le projet NeoBucher, dépêchez-vous, plus qu'une quinzaine de jours (fin de la collecte le 26 mai 2015)...

Donnez ! donnez même un peu mais donnez ! Le nombre de vos soutiens nous aide aussi beaucoup dans nos efforts...

Grâce à vous, les plans du NeoBucher pourront être finalisés et diffusés (dés 2016) partout dans le monde et chacun pourra se fabriquer ou se faire fabriquer son porte-outils de maraîchage...

La collecte, c'est ici : http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/neo-bucher-traction-animale-et-innovation

mardi 21 avril 2015

Présentation diapos du projet NeoBucher avec commentaires (ver française, avril 2015)

Lors de l'AG de la FECTU en Italie (voir billet précédent), nous avons présenté sous forme de Diapos un résumé de l'histoire du Projet NeoBucher...

Comme certains d'entre-vous nous l'ont demandé, c'est avec plaisir que nous la diffusons aujourd'hui avec les commentaires, intercalés avec les diapos...
Vous trouverez en fin de billet la présentation et les commentaires sous forme de 2 fichiers au format PDF...

Nous diffuserons prochainement une version anglaise de cette présentation (et des commentaires) pour l'international (sic)...

Histoire du projet Néo Bucher


01 : Nous allons vous présenter le projet NeoBucher qui raconte l'histoire de la renaissance du porte-outils de maraîchage à Traction Animale Bucher.
Ce projet, encore en cours aujourd'hui, est porté par l'association Hippotese qui est une association de promotion du Cheval de Travail.


02 : L'association Hippotese est une association loi de 1901 qui a été créée en 1986 par la fusion du groupe Traction Animale du CEP Savoie et du groupe Traction Animale ARTAP de Franche-Comté.
Le nom "HIPPOTESE" signifie Ass HIPPOmobile de Technologie et d'Expérimentation du Sud-Est, car la Savoie et la Franche-Comté sont situées dans la quart Sud-Est de la France.


03 : Depuis 1986, l'association Hippotese fait de la recherche technique (colliers, harnais, matériel agricole, forestier, urbain...), de la formation, de la collecte et de la diffusion d'informations (sur son site web, son blog, dans son journal Hippobulle et par une lettre d'information mensuelle HippoNews), organise des manifestations de promotion de la Traction Animale et soutient ses membres dans leur activités (prêt de matériel, chantiers collectifs, coups de main...).


04 : Le porte-outils de maraîchage en traction animale Bucher (Bucher Guyer AG) est un outil d'origine suisse, qui existe depuis les années 30 et qui a été commercialisé jusque dans les années 60.
Il est adapté à la culture de légumes de plein champ et au maraîchage.
Il est équipé d'un système de relevage d'outils et son châssis est de conception simple et légère.


05 : Le porte-outils Bucher a des qualités rares, outre qu'il permet de travailler 2 rangs en même temps (3 rangs possibles), il propose deux systèmes de correction de trajectoire qui permettent de sarcler les plantes au plus prés et il peut être utilisé avec un seul cheval (2 chevaux possibles).


06 : A Hippotese, nous avons découvert ce porte-outils dans les années 1990 et nous avons diffusé une première documentation technique en 1992 dans l'Hippobulle n°15/16.
En 2006, dans un billet du blog, nous nous posions déjà la question de refaire fabriquer de manière semi-industriel cet outil, sans donner suite.


07 : Entre 2000 et 2008, nous avons importé plusieurs dizaines de porte-outils Bucher d'occasion de Suisse jusqu'à en épuiser la source.
La question d'une re-fabrication s'est de nouveau posée mais sans réponse satisfaisante.


08 : À partir de 2010, il est sorti sur le marché français de nombreux prototypes de porte-outils de maraîchage mais aucun ne s'inspirait vraiment du Bucher.
Il nous semblait idiot de vouloir réinventer la roue, alors que nous avions une base de travail à la fois simple et très sophistiquée, qui a été perfectionnée pendant plus de 20 ans, qui a été diffusée à plusieurs centaines d'exemplaires et reste très facile à reproduire.
De plus, aucun de ces nouveaux porte-outils ne répondait aux 3 fonctions principales du Bucher : 1 cheval, 2 rangs et correction de trajectoire.


09 : En juillet 2014, nous avons décidé de faire dessiner les plans du porte-outils Bucher (existant) pour pouvoir les diffuser à ceux qui voudraient en construire un.
Dans un deuxième temps, à partir des plans de définition, nous avons essayé de simplifier la construction de l'outil en limitant le nombre de sections (de profilés métalliques) utilisées.
Puis on a réfléchit au remplacement de certaines pièces en fonte moulée (sur le Bucher original) par des pièces mécano-soudées, réalisables plus simplement.


10 : En octobre 2014, on a décidé d'apporter des améliorations au modèle original tout en gardant une compatibilité avec les barres d'outils existantes. Le projet NéoBucher est lancé !
On a alors créé un groupe de travail pour écrire un cahier des charges des éléments à garder et des éléments à améliorer.
C'est aussi à ce moment là qu'Hippotese s'est associée avec la Coopérative d'Autoconstruction l'Atelier Paysan, qui pouvait nous apporter sa compétence technique et son expérience sur la conception d'outils de maraîchage autoconstruits et la formation.
Ensemble, nous avons cherché des solutions techniques, simples, originales ou éprouvées.


11 : Nous avons décidé :
- De diffuser le résultat de notre travail en licence libre "Creative Common",
- De réfléchir dés la conception à la possibilité d'auto-construire le porte-outils (choix de solutions nécessitant peu de compétences techniques),
- De rendre possible, avec l'Atelier Paysan, l'organisation de formations à l'autoconstruction,__
- Et aussi d'autoriser la fabrication partielle ou totale des porte-outils par des artisans, pour les utilisateurs qui ne souhaitent pas réaliser eux-même le leur.


12 : Nous nous sommes imposé la recherche de solutions constructives adaptées à l'équipement d'un atelier mécanique de base.
À savoir : un poste à souder, une disqueuse, une perceuse à colonne, et des profilés métalliques courants.
En nous réservant la possibilité de faire réaliser à l'extérieur quelques pièces complexes (tournage, découpe laser...).
Ce qui ouvrait la possibilité de construire des NeoBucher partout dans le monde en utilisant des moyens techniques locaux.


13 : Axel, élève ingénieur, en service civil à l'Atelier Paysan, a accepté de travailler sur les plans 3D du NéoBucher et nous a proposé des solutions constructives qui répondaient au cahier des charges.
De nombreux échanges entre les membres du groupe de travail (Hippotese, Atelier-Paysan, simples utilisateurs de Bucher...) ont permis de sélectionner les meilleures solutions.


14 : Février 2015, organisation d'un premier stage d'auto-construction qui réunit 13 stagiaires sous la direction d'Axel et de Joseph de l'Atelier Paysan à Valence (Drôme).
En 3 jours (et plus de 300 heures d'atelier), les prototypes 001 et 002 sont construits et valident du même coup la faisabilité technique des solutions retenues.


15 : Dans la foulée, Hippotese est invitée à présenter 15 jours plus tard, un prototype de NéoBucher au Salon International de l'Agriculture de Paris. Nous nous empressons de rendre présentables les prototypes.


16 : Début mars 2015, le prototype 002 est présenté aux 2 démonstrations de matériel hippomobiles innovants du salon en présence du Ministre de l'agriculture.


17 : Mi-mars 2015, Hippotese a atteint la limite de ses capacités d'auto-financement, nous lançons une collecte en financement participatif sur le site KissKissBankBank.com avec l'objectif d'acheter des outils modernes pour équiper nos porte-outils et ainsi permettre des essais en conditions d'utilisation réelle pour finaliser rapidement le projet.


18 : Fin mars 2015, nous présentons l'un des deux prototypes et le projet NeoBucher à l'Assemblée Générale de la Fédération Européenne du Cheval de Trait (FECTU), en Italie, devant nos partenaires européens.


19 : La suite du projet reste à écrire...
Nous pensons réaliser des essais sur le terrain et la mise au point des prototypes d'avril à septembre 2015.
Mi-septembre 2015, le NeoBucher sera présenté au salon Tech&Bio à Valence (Drôme).
A partir d'octobre 2015 et jusqu'à la fin 2015, nous établirons les plans définitifs et le tutoriel de fabrication.
Début 2016 : Nous espérons pouvoir diffuser les plans et organiser les premières formations à l'autoconstruction en vue de la multiplication des porte-outils NeoBucher...
A suivre sur le Blog d'Hippotese : http://hippotese.fr


La présentation de l'Histoire du projet Néo Bucher (version française, d'avril 2015) au format PDF téléchargeable ici.

Les commentaires de la présentation de l'Histoire du projet Néo Bucher (version française, d'avril 2015) au format PDF téléchargeable ici.

mercredi 8 avril 2015

Le NeoBucher présenté à l'AG de la Fédération Européenne du Cheval de Trait en Italie (fin mars 2015)

Fin mars 2015, nous avons présenté le projet NeoBucher (en salle) et le prototype 002 (en extérieur), à l'Assemblée Générale de la Fédération Européenne du Cheval de Trait (FECTU) chez Henry Finzi-constantine, à Tassarolo (Italie).

Nous avons reçu un très bon accueil de nos amis européens, surtout italiens et espagnols qui souhaitent suivre le projet avec nous...

De bons retours et remarques techniques aussi qui vont nous permettre d'améliorer notre prototype de NeoBucher

Malheureusement, une pluie abondante et continue ne nous a pas permis de réels essais sur le terrain... Henry a simplement pû réaliser quelques manœuvres de retournement, attelé en brancards, sellette et palonnier.

NB : A remarquer que nous avons aussi présenté du matériel de maraîchage mono-rang de la société VitiMeca que nous avons en test actuellement à Hippotese et dont nous reparlerons bientôt...

Le samedi soir, en salle, nous avons présenté cinq petits films sur le Bucher d'origine et sur l'histoire du projet NeoBucher.
Vous connaissez sans doute déjà ces films si vous êtes un fidèle lecteur (lectrice) du blog, sauf le 4ème d'octobre 2014 que j'ai mis en ligne pour l'occasion...


Traction animale et agriculture en Suisse en 1936 par hippotese

Ce film en allemand est un film de présentation des techniques agricoles mises en œuvre avec les chevaux en Suisse en 1936.
C'est un film promotionnel de la société Bucher-Guyer.
A partir de la 12 ème minute, on peut voir l'utilisation du porte-outils de maraîchage en traction animale Bucher utilisé ici pour la culture de la pomme de terre.
C'est le premier modèle connu de porte-outils Bucher.


Sarclage au cheval avec un porte-outils de... par hippotese

Sarclage de billons au Bucher, sur des jeunes semis de roquette et cresson alénois. Par Nicolas MOUSSU du Jardin Du Coin.
On voit bien l'intérêt des secteurs crantés des roues du Bucher pour le réglage du terrage des outils, l'intérêt de l'essieu directionnel (en particulier pour s'aligner au retour sur le rang) et la difficulté de tourner en bout de rang avec les brancards traditionnels du Bucher...
On comprend alors, l'intérêt d'une étude en vue de la conception d'un NéoBucher qui reprendrait les qualités du modèle original, corrigerait ses défauts et y ajouterait des fonctions nouvelles.


Billonnage au Porte-outils de maraichage Bucher... par hippotese

Au Potadjé, Jérémy Fady et Ruby ont monté des billons à l'aide du porte-outils Bucher.
A l'aller, on utilise un sillon existant à gauche (en guidage) pour tracer 2 nouveaux sillons. Le sillon de droite est juste marqué.
Au retour, il permet le guidage du cheval et les 3 sillons sont alors repris et creusé à la bonne profondeur. Il faut donc un aller-retour pour faire 3 sillons.
En fait, à chaque aller-retour on ne réalise que 2 nouveaux sillons mais leur écartement est très régulier.
Le porte-brancards est monté en position extrême à gauche de façon à ce que les brancards et donc le cheval soit aligné avec la roue de gauche, la traction est donc dissymétrique, ce qui ne semble pas poser de problème si la terre est bien préparée et aussi parce que c'est le soc billonneur de gauche qui est le plus enfoncé, le soc du milieu est moyennement enfoncé et le soc de droite ne fait qu'un léger traçage (du fait de l'inclinaison naturelle du porte-outils dont une roue se trouve dans le sillon précédent).


NeoBucher-Traction-Animale-et-Maraîchage par hippotese

Lors du Bucherware 2014 (réunion de travail sur le projet de NeoBucher), Jean Louis Cannelle nous a fait une petite démonstration avec un jeune cheval de l'intérêt d'atteler un porte-outils de maraîchage en traction animale (comme le Bucher) avec un timon en col de cygne (système dit "Passe-Partout", traditionnel des Pyrénées Orientales).
Ce mode d'attelage permet une grande liberté de mouvement du cheval en bout de rang au moment du retournement.
Il semble assez facile à faire apprendre aux chevaux, comme celui-ci qui est un débutant en maraîchage.


Neo-Bucher-Traction-Animale-et-Innovation par hippotese

Ambiance d'atelier au premier chantier de prototypage du porte-outils de maraîchage Néo-Bucher par l’association Hippotese et la coopérative d'autoconstruction l'Atelier Paysan, dans les locaux du Valence-Atelier-Libre début février 2015.


Dans un prochain billet, nous diffuserons la série de diapos qui reprend l'histoire du projet NeoBucher, que nous avons projeté ce soir là...

mercredi 18 mars 2015

Projet NéoBucher, Revue de presse des sites web et dernières nouvelles au 1er tiers du temps écoulé (mi-mars)...

Voici des nouvelles du projet NéoBucher et de la collecte sur le site KissKissBankBank pour aider à son financement participatif...

Et tout d'abord, nous avons reçu une jolie photo de la présentation de matériel hippomobile moderne au SIA 2015, par Olivier Bernard (merci à lui).
Un billet spécifique avec tous les matériels présentés, bientôt sur le blog...


Le NeoBucher au SIA 2015, pendant la présentation du matériel hippomobile moderne (photo Olivier Bernard)

En second lieu merci aux KissKissBankers qui ont participé à la collecte...


La liste des KissKissBankers au 18 mars 2015... Merci à eux !

Au sujet de la collecte, on avance gentiment...

On suit pratiquement la "droite idéale" de progression mais il n'y a rien de trop...
Un tiers du temps est écoulé et on a seulement atteint le quart de l'objectif...
Heureusement il y a eu quelques généreux donateurs qui ont donné de grosses sommes (merci à eux), ce qui maintient le panier moyen à 85 €, mais il ne faut pas se cacher que nous manquons de donneurs, même petits (le don démarre à 5 € et à 20 € vous avez gagné votre adhésion de l'année pour ceux qui ne l'ont pas encore prise...).

Ce projet doit être un projet collectif, partagé par le plus grand nombre, car avant d'être un projet technique et économique, c'est surtout un projet philosophique !


Courbe d'évolution de la collecte au 18 mars 2015


État de la collecte au 18 mars 2015

Au sujet des sites web qui ont relayé la collecte, merci aussi à eux !
Voici quelques captures d'écran que nous avons relevé ce 18 mars 2015 :


L'Atelier-Paysan...


France-Trait...


Percheron International...


L'Agroecologie...


Paysans sans Frontières...


Le Pota'djé...


Le magazine Village...


Le Réseau Rhône Alpes Traction Animale...


TousNosProjets.fr...

Soyez gentil de nous signaler les oublis éventuels et tout nouveau relais...
Nous ferons un autre point début-avril.

En attendant, si vous souhaitez soutenir le projet, c'est ici : http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/neo-bucher-traction-animale-et-innovation

lundi 2 mars 2015

Soutenez le projet NéoBucher d'Hippotese, un porte-outils de maraîchage auto-constructible et librement copiable... (2ème partie)

Suite du billet de la première partie ici...

5-6 et 7 février 2015

Stage d'autoconstruction NéoBucher.
13 stagiaires sont inscrits au stage, celui-ci se déroule au Valence-Atelier-Libre, à Valence (Drôme).
En 3 jours, sous la direction technique d'Axel et de Joseph de l'Atelier Pyasan, à raison de 10 heures par jour, nous fabriquons les châssis des 2 prototypes...

Alors que le premier proto n'est pas sorti de l'atelier, Sophie Bougel, de France-Trait nous propose de le présenter 15 jours plus tard, au Salon de l'Agriculture à Paris, lors des présentations de Matériel Hippomobile Moderne.
D'abord un refus poli, c'est très court, trop court...
Et puis l'occasion est trop belle pour être refusée...
Il va falloir mettre les bouchées doubles pour faire exister un NeoBucher et surtout le rendre "présentable"...

16-17-18 février 2015

Chantier collectif de finition des 2 NéoBucher.
Nous nous retrouvons à 4 dans le Doubs (Micka, Didier, Michel et Deny) pour finir les 2 prototypes, régler les petits dysfonctionnements, fabriquer les mancherons, poncer, décaper et peindre...

Merci à Cédric Vitte de JFSCIE SARL, à La Main 25520, qui nous a accueilli dans la salle de peinture de son entreprise...

Le 19 février, l'un des proto est prêt pour partir au SIA de Paris.

24 et 26 février 2015

Présentation du NéoBucher sur la grande carrière des équins le mardi 24 février avec d'autres matériels hippomobiles modernes (dont nous reparlerons bientôt).

Nouvelle présentation le jeudi 26, en présence du ministre de l'agriculture M. Lefoll (excusez-du peu...).

Printemps 2015...

Et maintenant nous allons pouvoir commencer les essais en situations réelles, dés que nous aurons pû trouver et acheter les outils de travail du sol, à monter sur le porte-outils...
L'un des prototypes sera basé en Rhône-Alpes, le second dans l'ouest de la France...

La philosophie du projet :

Au delà du projet de se fabriquer pour nos besoins un porte-outils de maraîchage performant, nous souhaitons surtout offrir une solution d'équipement à tous les maraîchers et futurs maraîchers en traction animale.

En effet, si Hippotese s'est associée, sur ce projet, à la Coopérative d'Auto-construction l'Atelier Paysan, en plus de sa compétence technique, c'est surtout pour permettre ensuite la diffusion de cet outil par les formations à l'autoconstruction que cette scoop propose. Ces stages permettent à ceux qui souhaitent gagner en autonomie de réaliser ou d'apprendre à réaliser par eux-mêmes leur porte-outils.

Car le résultat final de cette démarche doit rester simple à fabriquer (utilisation des moyens présents sur une ferme) et à partir de matériaux facilement approvisionnables.
De plus, les plans de construction seront diffusés en licence libre Creative Commons et chacun pourra librement se les approprier, y compris au delà de nos frontières dans les pays en voie de développement...

Des artisans pourront également réaliser et commercialiser tout ou partie de ce porte-outils, à destination des maraîchers qui préfèrent acheter un matériel fini ou semi-fini.

Ce projet qui a démarré réellement en octobre 2014, après test et validation sur le terrain au cours de l'année 2015, doit arriver, nous l'espérons, à un résultat opérationnel et diffusable fin 2015-début 2016.

Hippotese a financé sa partie du projet entièrement sur ses fonds propres et nous avons déjà obtenu les premiers résultats tangibles qui prouvent sa faisabilité, malgré les doutes et les critiques de certains.

L'association souhaite maintenant permettre aux personnes qui partagent sa philosophie de soutenir ce projet, sous forme d'un financement participatif, afin qu'il se développe le plus rapidement possible et que nous puissions acquérir les plus grand nombre d'outils et ainsi crédibiliser nos essais...
Nous avons choisi pour celà la plate-forme de financement participatif kisskissbankbank.com....

Si vous aussi, vous pensez que l'on peut partager son savoir pour avancer collectivement (plutôt que de déposer des brevets), rejoignez-nous...

Allez sur kisskissbankbank.com et cherchez "Neobucher" ou "Hippotese"...


Ou cliquer sur l'image pour suivre le lien...

NB : Si ce projet est une réussite, si nous arrivons à rembourser notre mise, nous souhaitons étudier d'autres outils dans cet esprit, sur ce modèle du logiciel libre et des Farm Lab, et pourquoi pas, un NéoBucherMini utilisable par de petits chevaux ou des ânes...

Soutenez le projet NéoBucher d'Hippotese, un porte-outils de maraîchage auto-constructible et librement copiable... (1ère partie)

Le Néo-Bucher, un porte-outils de maraîchage auto-constructible et librement copiable...

L'objectif de cette recherche est de concevoir un nouveau porte-outils de maraîchage en traction animale, qui remplace le porte-outils Bucher, célèbre dans les années 1960 et qui n'est plus commercialisé depuis 50 ans.

L'idée directrice a été de conserver les qualités techniques (qui ont fait leurs preuves) du porte-outils d'origine, parfaitement adapté au binage/buttage de précision sur les cultures biologiques, maraîchères et de plein champs, et de lui ajouter de nouvelles fonctionnalités qui améliorent le confort de travail (du meneur comme du cheval) et l'ergonomie et qui permettent l'adaptation d'outils récents (doigts bineurs) tout en gardant une compatibilité avec les barres d'outils existantes.

Juillet 2014

Pendant l'été 2014, Hippotese a fait réaliser les plans 2D de toutes les pièces du Bucher original par un artisan métallier, Thibaut Campaignolle, Les Forges d'Higaro.
Thibaut nous a livré l'ensemble des plans en septembre 2014.

Septembre 2014

En Septembre, la scoop d'autoconstruction l'Atelier Paysan, avec laquelle nous avons déjà travaillé sur le mancheron ergonomique, accepte de travailler avec nous sur un Neo-Bucher et met à notre disposition sur ce projet Axel Poisson-Courtial qui est élève-ingénieur en service civil à l'Atelier Paysan.
Axel met en 3D les plans de Thibaut et commence, avec notre aide, un travail de documentation sur le Bucher et les autres porte-outils de maraîchage existants.

Octobre 2014

Hippotese constitue un groupe de travail formé d'utilisateurs actuels de Bucher, de maraîchers et de personnes intéressées par l'autoconstruction. Nous échangeons critiques et remarques sur le Bucher existant, ses qualités, ses défauts et nous tentons d'établir un cahier des charges de ce que pourrait être un NéoBucher idéal.

Fin octobre nous organisons chez Jérémy Fady, une rencontre/démonstration (le 1er BucherWare) entre les membres de l'Atelier Paysan et le groupe de travail NéoBucher d'Hippotese.

Jean-Louis et Manon Cannelle nous présentent une adaptation du "passe-partout" (timon en col de cygne dont nous reparlerons) sur un Bucher en lieu et place des brancards.

Jérémy nous présente divers outils et des brancards déportés. Nous écrivons un 1er cahier des charges et déterminons les participations respectives des 2 structures dans le projet NéoBucher.

Novembre-décembre-2014-janvier 2015

De nombreux échanges par mél et un travail exceptionnel d'Axel permettent de concevoir en plan 3D un premier prototype de NéoBucher.
Ce prototype n'utilise que très peu de pièces hors profilés courants (un secteur cranté et quelques pièces tournées sont fabriqués par un atelier extérieur) et reste facilement fabricable avec un poste à souder, un perceuse à colonne et une disqueuse conformément au cahier des charges.

L'Atelier paysan propose d'organiser un premier stage d'autoconstruction pour 2 exemplaires de NéoBucher début février 2015.


La suite bientôt...

NB : Si vous souhaitez soutenir le projet NeoBucher, visitez le lien http://www.kisskissbankbank.com/neo-bucher-traction-animale-et-innovation

dimanche 26 octobre 2014

Sarclage de billons au Bucher, sur de jeunes semis de roquette et cresson alénois, par Nicolas MOUSSU du Jardin Du Coin.

Sarclage de billons au Bucher, sur de jeunes semis de roquette et cresson alénois.

Par Nicolas Moussu du Jardin Du Coin.

Nicolas Moussu nous a envoyé une intéressante vidéo de sarclage de jeunes semis au Bucher.

Au delà de la belle démonstration avec un bon cheval de travail, dans le calme et tout et tout...
On voit bien l'intérêt des secteurs crantés des roues du Bucher pour le réglage du terrage des outils, l'intérêt de l'essieu directionnel (en particulier pour s'aligner au retour sur le rang) et la difficulté de tourner en bout de rang avec les brancards traditionnels du Bucher...

On comprend alors, l'intérêt d'une étude en vue de la conception d'un NéoBucher qui reprendrait les qualités du modèle original, corrigerait ses défauts et y ajouterait des fonctions nouvelles.


Sarclage au cheval avec un porte-outils de... par hippotese

Un Bucher équipé d'un timon "col de cygne" de "Passe-Partout"

Pour prolonger notre recherche et apporter des éléments de réflexion en vue de concevoir un NéoBucher, je me dois de vous faire un compte-rendu de la démonstration d'un Bucher équipé d'un timon "col de cygne" de "Passe-Partout", réalisée par Jean Louis Cannelle (CERRTA) aux dernières journées de la Traction-Animale de Sciez-sur-Léman les 26 et 27 septembre 2014, (un compte-rendu complet de ces journées peutêtre bientôt).

Cette adaptation d'un système traditionnel (utilisé surtout en vigne, dans la région de Banyuls) sur un Bucher est une "vraie bonne idée".

Le Passe-Partout traditionnel avec Franck Gaulard, 2006

Autre vue du Passe-Partout traditionnel en 2006 (Gilbert Simon et...)

Et maintenant, l'adaptation du timon du Passe-Partout sur le châssis d'un porte-outils de maraîchage Bucher

Image du montage réalisé par Jean-Louis Cannelle (CERRTA, 2014)

On comprend bien l'intérêt du système, qui libère le cheval en rotation en particulier lors du retournement en bout de rang (ce retournement difficile est un défaut connu du Bucher équipé de ses brancards standards).

Vue d'ensemble du Bucher-Passe-Partout (Deny Fady, 2014)

Il faut préciser que le système de traction en "demi-traits" du Passe-Partout, présente même un effet "palonnier" du fait de l'articulation centrale, ce qui est une grande qualité.

Vue d'ensemble du Bucher-Passe-Partout (Deny Fady, 2014)

Vue du Bucher-Passe-Partout (Deny Fady, 2014)

Il faut quand même prévoir une légère liberté en rotation longitudinale (du timon "col de cygne" par rapport au châssis) pour libérer le cheval des mouvements de tangage du Bucher dues aux imperfections du terrain.

Vue du Bucher-Passe-Partout (Deny Fady, 2014)

Vue de la démo à Sciez-sur-Léman du Bucher-Passe-Partout (Deny Fady, 2014)

Vue de la démo à Sciez-sur-Léman du Bucher-Passe-Partout (Deny Fady, 2014)

Vue de la démo à Sciez-sur-Léman du Bucher-Passe-Partout (Deny Fady, 2014)

Vue de la démo à Sciez-sur-Léman du Bucher-Passe-Partout (Deny Fady, 2014)

Vue de la démo à Sciez-sur-Léman du Bucher-Passe-Partout (Deny Fady, 2014)

Vue de la démo à Sciez-sur-Léman du Bucher-Passe-Partout (Deny Fady, 2014)

Il reste à tester la capacité du système à autoriser des efforts importants sans se rompre ou se déformer (mais la longévité de cette invention et son usage en labour, certes léger, nous laisse assez serein).

Il nous faut aussi avoir la capacité de refabriquer ces Passes-Partout, et pour celà, je vous donnerai dés que possible un schéma côté des principales mesures.

Une dernière vue de l'adaptation in-situ...

autre Image du montage réalisé par Jean-Louis Cannelle (CERRTA, 2014)

mercredi 15 octobre 2014

Porte-Outils Bucher pour monter des billons réguliers, au Potadjé, avril 2014

Voici un retour d'expérimentation du porte-outils de maraîchage Bucher au Potadjé chez Jérémy Fady avec la complicité de Ruby (Titan, le cheval de Jérémy n'était pas encore arrivé en avril). Et tout d'abord, une petite vidéo...

Montage de billons à écartement régulier, avec le Bucher :


Billonnage au Porte-outils de maraichage Bucher... par hippotese

Nous avons "monté" des billons avec le porte-outils Bucher en équipant la barre porte-outils d'origine de 3 socs billonneurs (écartés de 60 cm les uns des autres). Ils n'étaient pas vraiment identiques mais celà est sans importance.


3 socs billonneurs à 60 cm les uns des autres montés sur la barre d'origine du porte-outils de maraîchage Bucher, Potadjé 2014 (photos Deny Fady)

A l'aller, on utilise un sillon existant à gauche pour se guider et tracer 2 nouveaux sillons. Le sillon de droite est marqué mais reste peu profond. NB : le premier sillon de la planche a été réalisé ici avec une sarcleuse "un rangt" équipé d'un buttoir, comme il conditionne la rectitude de toute la planche et doit être réalisé avec soin.


A l'aller, on utilise un sillon existant à gauche pour se guider et tracer 2 nouveaux sillons, Potadjé 2014 (photos Deny Fady)


Le sillon de droite est marqué mais reste peu profond, Potadjé 2014 (photos Deny Fady)

Au retour, ce marquage permet le guidage du cheval et les 3 sillons sont alors repris et creusés à la bonne profondeur. Il faut donc un aller-retour pour faire 3 sillons. En fait, avec cette technique de culture, à chaque aller-retour on ne réalise que 2 nouveaux sillons mais l'écartement inter-sillons est vraiment très régulier.


Au retour, les 3 sillons sont repris et creusés à la bonne profondeur, Potadjé 2014 (photos Deny Fady)

Le porte-brancards est monté en position extrême à gauche de façon à ce que les brancards et donc le cheval soit aligné avec la roue de gauche, la traction est donc dissymétrique, ce qui ne semble pas poser de problème si la terre est bien préparée et aussi parce que c'est le soc billonneur de gauche qui est le plus enfoncé, le soc du milieu est moyennement enfoncé et le soc de droite ne fait qu'un traçage du fait de l'inclinaison naturelle du porte-outils dont une roue se trouve dans le sillon précédent, alors que l'autre est sur le sol non encore travaillé.


Le porte-brancards est monté en position extrême à gauche, Potadjé 2014 (photos Deny Fady)

Les modifications que nous avons apporté au Bucher original ou à son utilisation :

- Fixation des brancards sur le porte-brancard à l'aide de demi-colliers d'échafaudage : (ou de colliers-doubles coupés). Les colliers d'échafaudage sont habituellement en dia 49 mm, et sont donc adaptés aux brancards métalliques que nous utilisons (tube chauffage 40-49).
Le montage-démontage et le réglage sont alors très rapides sur le porte-brancard du Bucher. NB : Un collier double coûte environ 5 €.


Brancards fixés sur le porte-brancard du porte-outils de maraîchage Bucher à l'aide de demi-colliers d'échafaudage, Potadjé 2014 (photos Deny Fady)


Brancards fixés sur le porte-brancard du porte-outils de maraîchage Bucher à l'aide de demi-colliers d'échafaudage, Potadjé 2014 (photos Deny Fady)

- Double cintrage des brancards : Un des problème du Bucher est que le cheval (même en "Chevilatte", est relativement gêné pour faire un demi-tour court en bout de rangt. On tente de lui donner une certaine liberté en écartant les brancards des flancs par un double cintrage.


Double cintrage des brancards du porte-outils de maraîchage Bucher, Potadjé 2014 (photos Deny Fady)


Double cintrage des brancards du porte-outils de maraîchage Bucher, Potadjé 2014 (photos Deny Fady)

- Utilisation d'un "palonnier-porté" monté sur le harnais "Chevilatte". Nous sommes de plus en plus convaincus de l'intérêt du "palonnier-porté" avec les chevaux de travail. Il s'agit ici de l'utiliser en attelage aux brancards donc avec un harnais muni d'un reculement (évidemment, un avaloire Grand Vallier) comme le "Chevilatte" (nous avions déjà fait un billet sur nos premiers essais, ici).


Palonnier-porté adapté sur un harnais "Chevilatte" pour atteler le porte-outils de maraîchage Bucher, Potadjé 2014 (photos Deny Fady)


Palonnier-porté adapté sur un harnais "Chevilatte" pour atteler le porte-outils de maraîchage Bucher, Potadjé 2014 (photos Deny Fady)

- Ajout de mortaises (de brancard) longues pour permettre l'action du palonnier en mode "Chevilatte" et aussi améliorer la liberté du cheval dans les demi-tours (voir nos essais précédents ici)


Mortaises longues pour garder l'effet "palonnier" sur le porte-outils de maraîchage Bucher, Potadjé 2014 (photos Deny Fady)


Mortaises longues pour garder l'effet "palonnier" sur le porte-outils de maraîchage Bucher, Potadjé 2014 (photos Deny Fady)


Mortaises longues pour garder l'effet "palonnier" sur le porte-outils de maraîchage Bucher, Potadjé 2014 (photos Deny Fady)

Les modifications qui reste en projet :

- Réalisation d'un porte-brancards plus large, afin de permettre l'attelage déporté du cheval à l'axe exacte de la roue (il manque encore une dizaine de centimètres), et éventuellement placer les brancards en "V" inversés pour augmenter encore la liberté du cheval. Le porte-brancards d'origine fait une largeur de 965 mm, il faudrait l'allonger au moins à 1200 mm.


Porte-brancards large, pour permettre l'attelage déporté du cheval sur le porte-outils de maraîchage Bucher, Potadjé 2014 (photos Deny Fady)

- page 1 de 2