Hippotese, Le cheval de Travail

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Traction Animale

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 23 décembre 2018

Porte-Outils de maraîchage, en Paire, à 4 roues (POP4), vidéo des 1er tests, sous serre... (décembre 2018) et retour sur ce projet...

Pour ceux qui ont raté le début (et surtout ceux qui n'ont pas bénéficier des infos en avant première dans l'HippoNiouse parce qu'il ne sont pas adhérent... Et toc !) :

Fin 2017, et surtout en 2018, un nouveau projet a vu le jour avec l’Atelier Paysan : le POP4 (Porte-Outils en Paire à 4 roues) pour travailler en Traction Animale en planches permanentes...

1ers essais du POP4 (Porte-Outils en Paire à 4 roues) en décembre 2018 à la Ferme de Nico et Vincent à Montoison (Drôme)

Pourquoi travailler en planches permanentes ?

L’intérêt des planches permanentes, pour les maraîchers avec des surfaces relativement importantes, est surtout de limiter le tassement du sol cultivé (puisque les animaux circulent dans les "passes-pied" entre les planches et non entre les rangs).

Celà permet aussi de densifier les cultures en rapprochant les rangs (en monorang, il faut prévoir un passage pour le cheval et le meneur et 2 passages pour les roues), en planches permanentes, les chevaux et les roues passent sur les 2 passes-pied, et le meneur est soit porté par l'outil au dessus de la culture, soit marche derrière sur l'un des passes-pied.


Culture en monorang (ici des patates)


Culture en planches permanentes (oignons)

Des essais ont été fait de travailler en planches permanentes avec un seul cheval (qui marche sur l'un des passes-pied), et un outil déporté par rapport à la traction (voir ici, lors de la 7ème journée technique maraîchage en Haute Savoie).

Mais outre le fait que l'on manque de puissance pour certains travaux, le cheval travaille mal et doit supporter un effort latéral contraignant.

Pour info une barre de binage demande un effort de 130 kgf pour les travaux les plus lourds (buttage 2 rangs ou décompaction du sol au printemps), alors qu'un cheval seul permet un effort moyen de 70 kgf au pas de travail (en traction idéale et continue).

Il y a aussi la solution d'atteler le NéoBucher en paire (avec des chevaux à 2 mètres d'entraxe dans les passes-pieds), mais si on résout le problème du tassement du sol par les chevaux, le meneur lui marche sur la planche et garde les mains prises pour la correction de trajectoire (ce qui rend difficile le menage en simultané car il n'y a pas de guides à la ceinture en menage en paire).
De plus le réglage de terrage n'est pas réellement possible


Le NéoBucher attelé en paire

La majorité des outils maraîchers en traction animale en France ne sont pas adaptés à ces techniques culturales, peu de maraîchers en traction éprouvent la nécessité de cette technique car leur surface sont limitées. Mais certains voient leur ferme s’agrandir et auraient besoin d’évoluer.

Les futurs meneurs-maraîchers, capables de maîtriser la technique complexe d’une bineuse à 2 chevaux, ne sont pas insensibles au concept mais il faut concevoir de nouveaux outils.

Une équipe d'une dizaine de personnes (la plupart maraîchers) s'est attelé à cette tâche à l'automne 2017, après une étude de l'existant en France, en Allemagne et aux États Unis...

Quelques exemples de l'existant (pour la plupart resté au niveau du prototype ou du modèle unique) :


Bineuse IJ (fabriquée en série US)


Bineuse G-Haw (Proto US)


Bineuse Bernard Michon Hippomobile (Proto France)


Bineuse Univecus (Proto Allemagne)


Bineuse Schmitz (Proto Allemagne)

Plein de rencontres et d'échanges de méls plus tard, la réalisation d'un cahier des charges d'un porte-outil à 2 chevaux idéal, permettant de faire de la planche permanente et aussi d’autre types de travail du sol, aboutissait...

Cahier des Charges sommaire du futur POP4 :

- 2 chevaux, pour avoir la puissance nécessaire
- Écartés à 160 cm, soit l’écartement des planches
- Avec des freins efficaces
- 4 roues pour une bonne stabilité (2 directrices pour la correction de trajectoire et 2 "folles" qui permettent le demi-tour le plus court possible en bout de rang.
- 2 timons pour plus de confort des chevaux dans les manœuvres, avec grand écartement
- Une position de menage assise, pour gérer les guides et ne pas écraser les planches
- Une direction des barres de binage avec les pieds, pour gérer à la fois guides et outils
- La possibilité de monter différentes barres de binage ou de travail du sol facilement et rapidement (la barre à section triangulaire du NéoBucher sera sans doute conservée).

Paul Jarreau et Joseph Templier de l'Atelier Paysan ont pû alors faire les premiers dessins 3D qui ont été discutés et remaniés par l'équipe pendant l'année 2018...


Dessin du proto virtuel...


Schéma explicatif du proto virtuel...

Et un premier proto a été construit à la ferme des Volonteux près de Valence, (26), en une semaine, du 19 au 23 novembre 2018, par une équipe formée de Sylvain, Remy, Thomas, Vincent, Ivan, Mickael, Etienne et Paul.


Nico et Thomas Peyre ont finalisé l'hydraulique les semaines suivantes et mi-décembre les premiers essais ont pu avoir lieu...


1ers essais du Proto POP4, début décembre 2018


1ers essais du Proto POP4, début décembre 2018


1ers essais du Proto POP4, début décembre 2018


1ers essais du Proto POP4, début décembre 2018

Certes, il reste des finitions à faire et puis sans doute des modifs, certains choix seront peutêtre remis en question, on a l’expérience du projet NéoBucher qui pourtant partait d'un porte-outils existant et qui a mis plus de 3 ans pour aboutir à sa version définitive...

Il faut savoir prendre un peu de temps pour fignoler les détails, tester en conditions réelles sur plusieurs mois, sans vouloir multiplier trop vite un proto inabouti...

En tout cas bravo à l'ensemble de l'équipe qui nous offre en avance un super cadeau de noël...

Si vous voulez vous raccrocher au projet...

D'autres infos sur le site de l'Atelier-Paysan ici...
Ou le PDF de l'article de l'Atelier-Paysan sur le POP4 ici (9 Mo)

Pour toutes questions, renseignements ou participation, contactez Vincent Bastard (vincent.bastard-chez-posteo.net) ou neobucher@googlegroups.com

jeudi 5 mars 2015

Equi-Trait-Jeunes 2015, Hippotese quitte le comité de pilotage et ne particpera pas à l'organisation cette année...

Pourquoi Hippotese a quitté le comité de pilotage des Equi-Trait-Jeunes (ETJ), ainsi que sa participation dans l'organisation ?

La Société Française des Equidés de Travail (SFET) gère les ETJ depuis 2 ans et Sophie BOUGEL de France-Trait, en est l'animatrice par délégation (c'est France-Trait qui gérait les ETJ avant la SFET).

Suite à un différent entre France-Trait et la SFET, la SFET a décidé de suspendre la mission de Sophie BOUGEL des ETJ, sous prétexte, entre autres, d'incompétence...

Or, Sophie organise les ETJ depuis les premières éditions et à la satisfaction de tous. Elle a organisé aussi avec Hippotese de nombreuses manifestations et concours de débardage (Viriat 2011, Euroforest 2012 et 2014)...


Sophie Bougel de France-Trait au bureau des calculs, lors du concours de Viriat en 2011...

Nous qui nous sommes toujours loués du professionnalisme de Sophie... Serions-nous tous des incompétents aussi ?

Il est évident que cette mise à l'écart n'est qu'un règlement de compte entre structures. Mais il y a aussi la manière et là, nous ne sommes vraiment plus d'accord du tout.

Nous avons donc décidé, lors de la réunion des juges pour les ETJ au SIA de Paris, de nous retirer de l'organisation des ETJ cette année.

Nous avons été suivi dans cette décision par le Syndicat National des Cochers Professionnels et peut être aussi par le représentant des SIVAM qui attend la position de son CA.

Bien d'autres personnes nous soutiennent dans cette position.


Sophie Bougel et une partie de l'équipe des juges et bénévoles, Viriat 2001.

Néanmoins, nous regrettons beaucoup que cette situation remette en question cette compétition qui implique de jeunes meneurs (nos futurs collègues de travail) et qui stimule et fait connaître les centres de formation qui proposent des cursus en Traction Animale.

A ce jour, nous ne savons pas si la SFET a décidé de maintenir ou non les ETJ pour cette année.

Dans tous les cas, nous espérons pouvoir réorganiser les ETJ dans les prochaines années, même avec le soutien de France-Trait seul, comme cela a été fait depuis le début.

Pour Hippotese, Christian Deiber.

jeudi 30 octobre 2014

2 Flyers "Traction Animale" et "Entretien Voie Verte" du Réseau Rhône-Alpes de Traction Animale

Le Réseau Rhône Alpes de Traction Animale auquel de nombreux membres d'Hippotese, prestataires en Traction Animale de la Région Rhône-Alpes, appartiennent, a réalisé 2 nouveaux flyers sur l'intérêt de la Traction Animale et plus spécifiquement sur l'entretien des voies vertes.

Nous manquons souvent de ce type de documents d'information "tout public"... Une très bonne idée, donc...

A télécharger et à diffuser largement auprès des donneurs d'ordres éventuels (Mairies, Communautés de communes...) et de vos élus...

Cliquez sur l'une des images pour télécharger le flyer en PDF...

Cliquez sur l'une des images pour télécharger le flyer en PDF...

vendredi 19 septembre 2014

Doug Joiner, notre "Horse-Logger Britannique" préféré, nous a quitté mardi 9 septembre 2014...

C'est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès de Doug Joiner des suites de ses difficultés cardiaques.

Nous avions rencontré pour la première fois Doug Joiner, quand il était venu en voyage d'étude avec ses collègues débardeurs professionnels, dans le Doubs en 2002.

C'est d'ailleurs grâce à ses conseils sur les financements Leonardo que nous sommes allés, à notre tour, lui rendre visite (ainsi qu'à plusieurs de ses amis) en juin 2005, en voyage d'étude en Angleterre.

Nous l'avions retrouvé (sous la pluie) dans le pôle nature d'une foire de Comté, où il avait un petit stand de démonstration de traction animale, à côté de celui de sa compagne Gudrun qui fabriquait des chaises sur un tour à arc médiéval.

Il nous avait alors fait une démonstration de destruction de fougères à l'aide d'un rouleau brise-fougère de sa fabrication et du débardage avec une petite arche d'inspiration suédoise.

Ces matériels nous étaient, pour ainsi dire inconnus à l'époque. C'est là aussi que nous avons pu voir pour la première fois un système d'attelage suédois (avec chevilles sur des anneaux) qu'il avait ingénieusement adapté sur une sellette agricole traditionnelle de Grande Bretagne.

J'ai pu le côtoyer plus longuement surtout lors de La Route des Vins et du Comté en août 2006 où Hippotese avait un stand tout prés du sien.

Je lui avais mis à disposition ma jument Castille pour lui permettre de faire ses démonstrations de matériels pendant la fête. En échange de quoi, il a tenté de m'initier à son "horrific cider" (cidre acide et imbuvable) qu'il fabriquait personnellement et ne buvait que dans des timbales en argent (sans doute pour éviter la destruction par oxydation (sic).

Il a été, de tout temps, un fidèle représentant des débardeurs britanniques auprès de la FECTU en tant que président des British Horse Logger (BHL) et nous a reçu pour l'AG de 2010 en Angleterre au Manoir de Canon Frome Court.

Il nous a aussi fait profité à cette occasion du domaine de Childer Wood, havre de paix écologique, qu'il gérait uniquement en traction animale et où il organisait avec Gudrun des stages "natures" et des formations au débardage.

Il a été pour moi un inspirateur du harnais "chevilatte" et m'a fait découvrir la grande qualité technique des matériels hippomobiles nordiques qu'il faisait fabriquer et proposait à la vente.

C'est lui encore qui nous a trouvé le porteur norvégien Ulvins qu'un de ses collègues, débardeur, vendait et que nous utilisons depuis à Hippotese.

C'était vraiment un joyeux compagnon qui aimait faire partager son enthousiasme pour le travail avec les chevaux et en particulier le débardage dont il était le fer de lance en Grande Bretagne.

Doug, toi qui est sûrement là-haut, au paradis des passionnés de Traction Animale (en compagnie de Charlie Pinney et de bien d'autres...), reçoit nos affectueuses salutations...

samedi 22 octobre 2011

film "Énergie Animale et gestion des Espaces Naturels" du CREN Rhône Alpes

Suite à la journée d'échange organisée par le CREN Rhône-Alpes (voir billet précédent) en partenariat avec l'ONF et HIPPOTESE, un cahier technique de présentation et d'aide à la décision a été réalisé ainsi qu'un film montrant des exemples d'utilisation de l’Énergie Animale dans les espaces naturels.

Les adhérents d'Hippotese, à jour de leur cotisation recevront le cahier technique avec leur Hippobulle (bientôt, bientôt...) et voici la présentation du film ci-dessous...

Résumé : Réalisé en collaboration avec l'Office National des Forêts et l'association HIPPOTESE, ce film (17 minutes environ) illustre les différentes potentialités offertes par l'utilisation d'animaux de trait ou de bât dans la gestion d'espaces naturels : restauration de tourbière, travaux de rivière, portage de matériel, etc. Cet outil a été conçu dans le prolongement du cahier technique "Énergie animale et gestion des espaces naturels" et de la journée d'échanges organisée en novembre 2010.

Energie animale et gestion des espaces naturels film du CREN Rhône-Alpes.

jeudi 20 octobre 2011

Revue de presse : Traction Animale, le retour gagnant pour la gestion des espaces naturels (article Technicites)

Houlà, presque un mois sans nouvelle sur le blog... L'automne a été bien chargée, vivement l'hiver que l'on ai un peu de temps pour rattraper notre retard de billets...

Nicolas nous a fait suivre un article de la rubrique "Ingénierie Espaces Verts", paru dans la revue bimensuelle des collectivités territoriales : Technicités

Résumé : Alors que la traction animale avait quasiment disparu face à la mécanisation, elle retrouve aujourd'hui un intérêt dans la gestion des espaces naturels sensibles et fragiles. Elle s'avère en effet beaucoup moins agressive que des machines. De plus, son utilisation n'est pas systématiquement plus coûteuse...

NB : cet article, de Joël Graindorge, a été écrit, entre autres, suite à la journée technique et de démonstration organisée par HIPPOTESE et le CREN Rhône-Alpes (en novembre 2010.

Vous pouvez aussi télécharger le fichier en PDF ici...

jeudi 4 février 2010

Equiterra recrute un cocher professionnel

Nous avons reçu une offre d’emploi pour un cocher professionnel de la part d'Equiterra...

Ce poste de cocher professionnel est proposé pour assurer la réalisation de chantiers à « Energie Cheval » de l’association Equiterra tels que la collecte de déchets, entretien d’espaces verts, transport de personnes, maraîchage…

Le cocher professionnel sera chargé(e) des actions suivantes :

  • Mise en place, gestion et suivi des chantiers de Traction Animale
  • Soins aux animaux de travail
  • Entretien du matériel hippomobile utilisé dans le cadre des chantiers
  • Sensibilisation de différents publics rencontrés aux enjeux de la Traction Animale

Profil et compétences :

  • Certificat de Spécialisation « utilisation professionnelle de chevaux attelés » ou équivalence
  • Aptitude au travail en équipe
  • Sensibilité avec le projet social et durable de l’association
  • Dynamisme, autonomie et capacités d’adaptation
  • Permis E souhaité

Conditions proposées :

  • CDD de 9 mois (Mars à Novembre 2010) avec perspectives de CDI
  • Rémunération selon expérience
  • Poste basé dans le Val d’Oise (95)
  • Déplacements ponctuels à prévoir

Si vous êtes intéressé : l'offre complète et précise en PDF ici...

Equiterra
Rue Frère Gagne - BP 40 463
60 021 Beauvais Cedex
Tél : 03 44 11 45 35
www.equiterra.fr
contact@equiterra.fr