Hippotese, Le cheval de Travail

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Thomas Duguy

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 29 septembre 2017

Assemblée Générale d'Hippotese, samedi 11 novembre 2017 à Seyne les Alpes (04) chez Emmanuelle et Jean-Pierre ISOARD

L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE d'HIPPOTESE 2017 se tiendra le samedi 11 novembre, à partir de 14h précise à Seyne les Alpes (Alpes de Haute Provence)...

Évidemment le samedi soir nous ferons la fête, tous ensemble et vous pourrez dormir sur place (apportez duvets, couvertures et matelas...). Et le dimanche 12 novembre, nous parlerons "mulet" (entre autres)...


Seyne les Alpes est un pays de moutons et d'ânes, mais aussi de mulets et de chevaux...

Voici le programme prévisionnel :

Samedi 11 novembre 2017 :

Vous pouvez arriver dans la matinée pour visiter la maison du Mulet, allumer le four à pain..., et à midi le repas sera tiré du sac. 14h - 15 h Présentation et tour de table

15h – 19h Assemblée générale statutaire 19h - ... Repas et soirée festive autour du four à pain. Le plat principal est fourni. N'oubliez pas de le compléter avec vos spécialités à déguster tous ensemble !

Dimanche 12 novembre :

De 9h à 13h (et plus pour ceux qui veulent), à la maison du Mulet :

"Comment conserver son sens de l'humour avec sa mule (éthologie et spécificités des mules et mulets, avec Malika, Christian Ghigo et Virginie Cheysser, s'il ne neige pas...)"

Ensuite, Vous pourrez voir, tester et discuter autour de la bineuse NéoPlanète (améliorée) et du Datafficheur (nos 2 projets en cours)...

Le repas sera de nouveau tiré du sac

Présentation (historique) de Seyne les Alpes :

Tant qu'il y a des mules à Seyne...

Le Pays de Seyne dispose de caractéristiques favorables à l'élevage des mulets : trop pauvre pour n'avoir que des chevaux de gros gabarit, mais assez riche pour nourrir des juments lourdes ; assez escarpé pour avoir l'usage du mulet. Herbu et cependant proche de la Provence où l'herbe est rare. Ce territoire montagnard a permis la production de mules lourdes, trapues et rustiques.


Comme je n'ai pas trouvé de photos de la foire aux mules de Seyne, je vous "passe" des photos de la foire aux mules des Contamines (Savoie) en 2010, qui doit bien lui ressembler... Phot. Deny Fady

L'âge d'or du mulet de Seyne correspond à l'apogée du cheval de trait et des grandes attelées, lors de la première mécanisation de l'agriculture.

A la fin du XIXe siècle, Seyne n'est pas seulement un pays d'élevage, mais aussi un centre commercial qui importe et exporte des mulets à grande échelle. Il n'existe pas de race locale. A la veille de la première guerre mondiale, Seyne emboîte le pas aux grand courants d'amélioration des races de chevaux de trait et modifie son cheptel reproducteur, en allant chercher des baudets poitevins et catalans, ainsi que des chevaux bretons, percherons, ardennais ou boulonnais.


Foire aux mules des Contamines (Savoie) en 2010. Phot. Deny Fady

Le premier syndicat d'éleveurs est créé en 1925. Entre deux guerres, on compte environ 800 naissances de muletons par an, et en 1950, on recense encore 750 juments mulassières et une vingtaine de baudets.


Foire aux mules des Contamines (Savoie) en 2010, Phot. Deny Fady

Le cheval de trait qui devient « cheval lourd » entraîne dans son déclin le mulet de Seyne. Dès les années 60, il n'y a plus d'étalonnage privé. Une station de monte des Haras nationaux persiste jusqu'en 2012, puis le syndicat hippique a pris le relais et la monte perdure encore aujourd'hui, avec un baudet du Poitou. On compte moins de 10 naissances de mules et mulets par an.


Foire aux mules des Contamines (Savoie) en 2010. Phot. Deny Fady

Le concours mulassier, créé dans les années 20, a toujours lieu le second samedi d'août. Les muletons y sont réservés, puis le plus souvent vendus lors de la foire agricole, le second samedi d'octobre.


Foire aux mules des Contamines (Savoie) en 2010. Phot. Deny Fady

La maison du Mulet a été créée en restaurant dans les règles de l'art une magnifique ferme traditionnelle du pays de Seyne. Pour continuer à faire vivre ce qui fut la richesse du pays, et conserver ces savoir-faire en attendant... un nouveau souffle...

Accès à la maison du Mulet : depuis Seyne les Alpes, fléchage tête de mule noire : https://www.seynelesalpes.fr/loisirs/la-maison-du-mulet/#1452009446148-7c1449f3-0a43

Pour ceux qui ne situent pas Seyne les Alpes, c'est au sud de Gap, sur la route de Digne, non loin du barrage de Serre Ponçon.


Pour la petite histoire : Dans les années soixante, plusieurs départements voulurent changer leur nom. Les termes "inférieur" ou "bas", à connotation péjorative, étaient jugés inadéquats. Les Basses-Alpes sont donc devenues Alpes-de-Haute-Provence par décret du 13 avril 1970. L'expression de Haute-Provence n'était pas nouvelle et était déjà associée aux Basses-Alpes, comme en témoigne cette couverture du Guide pratique édité par l'Union des syndicats d'initiative en 1938.


Renseignements divers :

Logistique repas :
Comme d'habitude, le plat principal du samedi soir est prévu – à base de produits locaux- mais il faut apporter vos spécialités culinaires : (tartes, pains, fromages, pâtés, charcuteries, desserts, salades, vins, bières, fruits...) pour compléter, et pour le dimanche midi.


Le mulet connaît un regain d'intérêt chez les prestataires en TA, comme Thomas Duguy, photo : Deny Fady

Logistique couchage :
Si vous comptez venir le samedi et dormir la nuit du samedi au dimanche, vous devez apporter vos matelas et sacs de couchage : il est possible de dormir sur le site de la Maison du mulet (attention, il n'y a pas de chauffage et nous sommes à 1200m ; c'est l'occasion de tester votre dernier achat, le duvet -20°C Si vous pensez avoir plus chaud à l'extérieur, nous déclinons toute responsabilité à cause des loups).

Pour les autres, voilà quelques gîtes et hôtels à moins de 10 minutes :

Karine et Marc www.chambres-hotes-les-chanterelles.fr/ 06 83 28 56 08 Place d'Armes 04140 Seyne

Paul et Colette ADAM Les Aubres 04140 Seyne (gîte 5 personnes) 04 92 35 29 24

Hôtel Le Vieux Tilleul Les Auches 04140 Seyne 04 92 35 00 04

Hôtel Chez le Poète http://chez-le-poete.fr/ 04140 Selonnet 04 92 35 06 12

Le Relais de la Forge 04140 Selonnet

Françoise ISOARD chambres chez l'habitant 04140 Selonnet 06 19 27 03 72

Et tous les autres hébergements là :
Office de Tourisme : 04 92 35 11 00 http://www.blanche-serre-poncon.com/

Pour plus de renseignements etc....
Emmanuelle et Jean-Pierre ISOARD
04 92 61 09 02 (laissez un message !)
On peut aussi héberger quelques personnes...


Mulets de Thomas D. menés par Julie. Photo : Deny Fady

mardi 8 août 2017

Calèche hippomobile à assistance électrique "Alti-Trottibus" un concept d'écomobilité à énergie positive... 1ère partie

Du 30 juillet au 6 août 2017, se déroulait un essai en situation réelle, d'une navette hippomobile 10 places à assistance électrique, aux portes du Parc National de la Vanoise, au dessus de Termignon, dans la vallée de La Maurienne au cœur de la Savoie...

Avant de vous faire un billet plus technique, je vous ai mis en ligne une petite vidéo pour vous faire rêver...

LE CONTEXTE

L’Alti-Trottibus, c’est un système innovant de traction animale à assistance électrique, expérimenté sur le site de Bellecombe, au cœur du Parc National de la Vanoise, à 2300 m au dessus de Termignon-La-Vanoise dans la vallée de la Maurienne en Savoie. L’expérience de l’été 2017 s'est déployée sur 8 jours (du 30 juillet au 6 août) et sera élargie en 2018 (à priori sur l’ensemble de la saison). En 2017, trois rotations journalières de l’Alti-Trottibus ont transporté les visiteurs du Parc National et les randonneurs du parking vers les refuges...

L’INNOVATION TECHNIQUE

Elle consiste à placer un moteur d’assistance électrique sur le moyeu arrière de la calèche, alimenté par des batteries et géré par un système automatisé spécifique (un peu comme sur le « vélo à assistance électrique »).

Le cheval est donc soulagé à la montée mais aussi à la descente car le moteur est aussi alternateur et sert de ralentisseur dans la pente tout en rechargeant les batteries.

Le système préserve les chevaux en complétant leur efforts au delà d'une consigne réglable, fixée par le meneur.

Les variations dues à la pente (positive ou négative) sont lissées et on est sûr que les animaux restent dans une plage d'efforts respectueuses de leurs capacités physiologiques, celles-ci sont contrôlées lors des essais par une mesure continue du rythme cardiaque à l'aide de cardio-fréquencemètres munis de capteurs sur la ceinture abdominale. La vitesse de pouls cardiaque de chaque cheval est mesurée pendant l'effort pour doser la consigne d'assistance et au moment des phases de récupération pour ajuster le temps de pause.

Pour les essais, c'est un modèle de calèche équipée par la société Méterus (suisse) de Marco Zandonna qui a été choisi, cette voiture fonctionne régulièrement depuis plusieurs années à Mâcon.

En plus des systèmes de contrôle habituels propres à la gestion de l'assistance, la calèche et les chevaux ont été équipés pour ces essais, de capteurs de force supplémentaires (un sur chacun des 4 trait de la paire) reliés à un datalogger (enregistreur numérique), d'un GPS embarqué et de cardio-fréquencemètres (un par cheval).

L'ensemble de ces mesures complémentaires est réalisé par Laurent Maly et Marlène Addes de l'IFCE. Ces données, indépendantes de celles du système embarqué permettront de compléter les observations des meneurs (Philippe Escale et Pierre Gallet) sur l'ensemble de la semaine d'essais en conditions réelles d'exploitation.

Marco Zandonna (de Meterus) et des observateurs indépendants (Deny Fady et Thomas Duguy d'Hippotese) sont aussi venus apporter leur compétences dans l'analyse du fonctionnement de la calèche et des chevaux.

mercredi 11 décembre 2013

Revue de presse, nouveaux membres du CA, AG Hippotese décembre 2013

Merci aux 40 participants de l'AG 2013 qui ont bravé la neige (peu mais glissante) le samedi, pour venir nous rejoindre à Montdenis et profiter du grand soleil, au dessus de la mer de nuages, le dimanche 1er décembre...

Bientôt un Compte-rendu complet des débats...

En attendant, je vous fais suivre un très bel article du Dauphiné Libéré du samedi 7 décembre sur l'AG et la Traction Animale en Rhône-Alpes...


Cliquez pour lire l'article...

Je vous signale aussi l'entrée au CA d'Hippotese pour 2014, de 4 nouveaux membres :

  • Valérie Colin (Le Monestier du Percy dans l'Isère)
  • Thomas Duguy (Blanzay-sur-Boutonne en Charente-Maritime)
  • Françoise Dulac (Sciez sur Léman en Haute-Savoie)
  • Mathias Liebig (Soulatge dans l'Aude)

Bienvenue à eux...
Ils remplacent Bernard Deschenaux, Patrice Monnet, Christophe Marichaud et Nicolas Greff qui souhaitaient se libérer du temps pour des activités personnelles.
Aux noms de tous les membres d'Hippotese, je tiens à les remercier pour leur investissement au service de notre action collective durant toutes ces années.

Je profite aussi de cette occasion pour vous faire profiter d'un autre article que Cédric Grand, le même journaliste du Dauphiné Libéré, avait écrit en mai 2013, au moment du chantier-école de Montdenis et que je n'avais pas diffusé.


Cliquez pour lire l'article...

dimanche 17 juillet 2011

Travail de la vigne en Bordelais...

Thomas Duguy et Fred Fardoux sont intervenus sur plusieurs domaines viticoles en Bordelais et nous ont ramené quelques vidéos et photos...
Je ne résiste pas au plaisir de vous en faire profiter...

Le travail du cheval de trait au Domaine Le Chevalier (vidéo Domaine Le Chevalier)

Le Cheval de Trait from DOMAINEDECHEVALIER on Vimeo.

Griffage en vigne au Domaine Le Chevalier (vidéo Domaine Le Chevalier)

Le griffage des sols from DOMAINEDECHEVALIER on Vimeo.

Décavaillonnage en vigne au Domaine Le Chevalier (vidéo Domaine Le Chevalier)

Décavaillonage from DOMAINEDECHEVALIER on Vimeo.

Le Domaine de la Solitude : (Crédit Photos Domaine de la Solitude)

Le Domaine de Chevalier (Crédit Photos : Domaine de Chevalier)

Contacts :
DUGUY Thomas, 10 Av. St Jean, 17470 BLANZAY Sur Boutonne, 06 78 94 49 41
Mél : muletier.services@gmail.com

Fred FARDOUX, 06.75.53.26.70