Hippotese, Le cheval de Travail

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Doug Joiner

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 12 avril 2009

Discussion sur le timon rotatif du porteur forestier (Forwarder) de Doug Joiner

Suite à la vidéo sur le porte-outil pegase de Bernard Michon, et en particulier son timon assez sophistiqué, j'ai repensé à une vidéo que j'avais fait pour mémoire du timon de son porteur 8 roues par Doug Joiner (notre cher Horse-logger britanique) ici à la Route des Vins et du Comté en 2006...
Doug Joiner et son Forwarder à la RVC 2006 (photo : Deny Fady)Doug Joiner et son Forwarder à la RVC 2006 (photo : Deny Fady)

Vidéo envoyée par hippotese
Filmé à Detmod (Allemagne) en août 2007 lors de la fête du cheval de trait.
Doug Joiner explique à Deny Fady l'intérêt du timon rotatif sur le porteur de débardage (forwarder) qu'il fabrique et commercialise.

Ce porteur forestier à 2 essieux boggie, qui peut être utilisé par un seul cheval de trait est bien adapté aux petits bois, il dispose en particulier d'un frein à inertie (un peu comme les remorques automobiles) et d'un brancard-palonnier (brancalonnier ?) assez ingénieux.

Plus d'infos sur ce forwarder sur le site de Doug Joiner

dimanche 20 janvier 2008

Recherche sur un harnais à chevilles latérales dit harnais chevilatte (2eme partie)

(Suite du billet du 11 janvier 2008)

Avant de concevoir et fabriquer un nouveau harnais, fidèle à notre habitude, nous avons commencé par aller voir ce qui se faisait ailleurs...
Et nous sommes allés du côté du Royaume-Unis chez Doug Joiner (débardeur à cheval en Angleterre).

Doug, comme beaucoup de Horse-Logger anglais, utilise du matériel de débardage de type scandinave et donc des harnais à chevilles latérales sur anneau.
Comme les harnais suédois sont chers, il a fabriqué lui-même son harnais.

Voici quelques photos (merci à Sophie Ayache)

Pour celà, il a adapté la sellette agricole anglaise traditionnelle (à gouttière métallique et chaîne plate "porte-brancards") à l'anneau de liaison.

Il a aussi remplacé l'avant-trait rigide en cuir par une chaîne (donc réglable) qu'il accroche au collier (ici de modèle Amish canadien, je pense) et utilise le reculement d'attelage classique (relié aussi par une chaîne).

Plus récemment, Doug (merci à lui pour les photos) a investi dans un harnais suédois d'origine mais il a, là aussi, remplacé l'avant-trait par une chaîne.
Nota : le collier est ici aussi "Amish Canadien".

On peut remarquer sur ce harnais suédois (d'origine) la sellette articulée à faible surface d'appui (nous n'avons pas d'explication à cette forme si ce n'est la forme du dos des poneys fjord peut-être...).

On peut ici détailler la cheville métallique (et son logement rectangulaire dans le brancard) et sa clé en bois (et le lacet d'arrêt).
Notez aussi la courroie de reculement et son crochet qui est détachable facilement.

On peut voir aussi la protection en cuir sous l'anneau (qui est tenue par la pièce avant à 3 boulons, je pense) et la forme des pièces de liaison des courroies cuir à l'anneau (montées rivetées), que l'on ne trouve pas en France.

Après cette première étude de l'existant...
Nous verrons dans la troisième partie nos premiers essais de fabrication d'un harnais à chevilles latérales (dit "chevilate").

dimanche 31 décembre 2006

Doug Joiner, constructeur anglais d'avant-train et trinqueballe

Nous avons souvent des demandes d'adresses de fabricants de matériel...

Et en vous préparant la compilation des photos de la fête de Levier, j'ai trouvé quelques images du matériel de débardage que Doug Joiner, "horselogger" (débardeur à cheval) britannique réputé, fabrique et commercialise.

Ce matériel, d'inspiration suédoise, est fabriqué en Angleterre et peut être livré en France, j'ai pensé que celà en intéresserait certains...

Vous trouverez plus de renseignements sur le site web de Doug (en anglais)

Vous trouverez aussi des photos d'utilisation "in situ" dans le compte-rendu du voyage d'étude d'Hippotese en Grande Bretagne.

Nota1 : aujourd'hui, 1 livre anglaise (1 pound ou 1£) vaut 1,56 euro (10,23 F pour les anciens...), mais il faut compter aussi les frais de change et le port.

Nota2 : Doug parle assez bien le français mais il boit un "horrible" cidre de sa fabrication... ;-)
Vous pouvez néanmoins lui écrire de notre part, en français (contact Doug by phone or fax: (+44) 01531 640 236 or on his mobile: (+44) 07773 900 751) ou adresse mél : doug@heavyhorses.net.

Quelques photos prises (par votre serviteur) à Levier en août 2006 (et c'est ma Castille qui joue le mannequin avec un superbe collier Amish canadien et un harnais suédois !) :


Le rouleau brise-fougère (on appelle ça "bracken basher"), environ 1400 £ (2200 €)


Le porteur 8 roues (on appele ça "forwarder"), environ 3200 £ (5000 €)



Beaucoup de monde intéressé lors de la fête de Levier


Le porteur offre une maniabilité impressionnante...


En revenant du bois, le porteur chargé et le trinqueballe croché derrière...


Le trinqueballe (on appelle ça "timber arch"), environ 1075 £ (1700 €)


Adaptation possible d'une barre d'attelage chape/boule.

mercredi 6 septembre 2006

ulvins-arch-and-combi-drag

Ça y est, nous avons trouvé (grâce à Doug Joiner) un trinqueballe (arch) convertible en porteur (combi drag) de type norvégien (de marque Ulvins), comme nous en avions vu un, lors de notre voyage au Royaume Unis, plus exactement chez Jon West au Pays de Galles...

Il nous reste à aller le chercher... Mais c'est un détail...

Quelques photos de la bête... pour patienter...

Photos de Roger and Sylvia Adams