Hippotese, Le cheval de Travail

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - limonier

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 1 janvier 2012

Hippotese vous souhaite une bonne année 2012


Le charretier "Formingo" du service public de nettoiement de Marseille, le chargeur "Viale" et "Hippotese" vous souhaitent une bonne et heureuse année 2012 !

Le "cheviller" et son collier provençal, le "limonier" et sa bâtine, et leur tombereau impressionnant vous débarrasseront de vos ordures tout au long de cette nouvelle année...
Faites leurs bon accueil !

jeudi 29 décembre 2011

Publicité pour des ressorts de traction Carlier (Paris) de 1921

Cette publicité (ou plutôt cette page de catalogue) date du 1er septembre 1921 (mais semble encore en cours en 1925).

Elle nous apprend que le fabricant G. Carlier (successeur de N. Simon) fabrique à Paris (Ateliers : 2 rue Fontaine-au-Roi, bureaux et magasins : 114 rue de la Folie-Méricourt) 3 modèles (au moins) de ressorts de trait.


Modèle N°1, crochets (queue de cochon) aux deux extrémités


Modèle N°2, anneau à une extrémité, crochet (queue de cochon) à l'autre


Modèle N°3, anneaux forgés carrés pour traits cuir

Tous les ressorts de traits, sont fournis avec enroulement acier poli. Supplément pour étamage, galvanisation ou nickelage, ainsi que pour les anneaux forgés N°3.

Nous apprenons aussi que les anneaux sont vendus par paire ou par douzaine de paires.

Qu'il existe des modèles pour les chariots de 750 kg, 1000 kg, 2000 kg, 3500 kg, 5000 kg et même 8000 kg, en 3 qualités, à simple ou double enroulement...


Un exemple d'utilisation des ressorts de traction, en bout des limons, sur les traits du "cheviller", tractant, avec son comparse le limonier, un énorme tombereau...

NB : les brancards ou limons (que supporte le cheval limonier) sont terminés par des trous, dans lesquels s'engagent des chevilles qui arrêtent les traits du cheval juste devant appelé "cheval en cheville" ou "cheviller".


La page de publicité complète...

Je profite de l'envoi de la photo d'un ressort de ce type par Denis Julien (en commentaire) pour la rajouter au billet...


Photo d'un de ces ressorts (merci à Denis Julien)

Descriptif technique : la partie ressort seule fait 115mm de long, le diamètre du ressort fait 47mm et la masse de l'ensemble est de 1,095 kg.

jeudi 30 septembre 2010

Jeu n°9 : attelage de 13 chevaux (4ème partie)

Bonjour à tous,

Je pensais qu'avec les renseignements que je vous avais donné dans le denier billet, vous alliez trouver facilement des infos complémentaires...

Pourtant une petite recherche "botta transport moutiers" dans Google livre, donne en 1er résultat : Le livre "Histoire de Moûtiers: capitale de la Tarentaise - Page 128" de "Jean-Paul Bergeri" (il s'agit d'une version partielle du livre, mais comble de bonheur, les pages qui nous intéressent sont présentes...).

Le texte nous renseigne sur notre convoi...

"L'entreprise de transports Botta achemine les lourds matériaux ainsi qu'une machine à vapeur lors des travaux de la voie de Haute-Tarentaise. Pas moins de treize chevaux sont nécessaires pour tirer le chariot sur lequel a été placé l'engin."

Et on trouve aussi cette superbe photo qui va répondre à plusieurs de nos questions...


(Les transports Botta, acheminent de lourds matériaux, avec un attelage de 11 chevaux, en photo devant la gare de Moutiers Salins)

Pour mémoire, Je vous redonne aussi notre photo originale...

(L'entreprise J. Botta transporte une machine à vapeur pour la ligne de chemin de fer de Haute Tarentaise avec un attelage de 13 chevaux)

Pour en revenir à notre jeu et vos contributions...

Yvon proposait que les colliers des chevaux étaient en fait des colanes (collanes ?), qui sont des colliers à ouverture sur le dessus, très utilisés en Savoie, surtout avec les mulets...
La large renfonçure de ces colanes auraient pu laisser croire à des pads... J'ai aussi pensé à cette hypothèse, mais n'ai pas actuellement de certitude à ce sujet (si quelqu'un a des précisions ou des photos, nous sommes preneur...).

Nini proposait de prendre des infos par téléphone, l'idée est judicieuse, il (ou elle) nous tiendra au courant de ses découvertes...

JD proposait que les 2 attelées de 6 chevaux "trait sur trait", étaient reliées à un maître palonnier (balance) devant le limonier. On voit bien sur la photo devant la gare, que chaque attelées est en fait terminée par un palonnier (simple) qui est lui-même relié à un brancard du chariot.
L'attelée de droite tire sur le brancard de droite, l'attelée de gauche tire sur le brancard de gauche. Ce qui répond aussi à l'interrogation de Luc, quand à la capacité du limonier de faire tourner l'essieu avant. Ce sont donc les attelées qui peuvent aussi par leur traction diriger cet essieu...
On peut remarquer également que le limonier est attelé au chariot en "demi-traits" (chaînes reliées aux brancards) et donc sans palonnier, et supporte ces derniers avec une forte sellette (appelée bâtine).

Guy, avait raison de proposer que ce convoi alimentait la ligne de Haute-Tarentaise (ligne de chemin de fer de Moutiers à Bourg-Saint-Maurice).

Il nous reste à découvrir pourquoi les transports Botta tiraient une locomotive par la route et sur quelle route ?

Enfin, nous recherchons toujours des estimations (étayées) du poids de ce convoi (chariot et machine à vapeur)...

Bonne chance dans vos recherches...

vendredi 8 janvier 2010

Le charretier, le chargeur, le cheval de flêche en cheville, le limonier et son tombereau, le chien et Hippotese vous souhaite une bonne année 2010


Le charretier "Bousson" du service public de nettoiement de Marseille, le chargeur "Louis", le cheval de flêche en cheville "Coquet", le limonier "Coco" et son tombereau, le chien "Loulou", et "Hippotese" vous souhaitent une bonne et heureuse année 2010