Hippotese, Le cheval de Travail

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - matériel moderne à Traction Animale

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 30 mars 2014

Retour de salon... (SIA Paris 2014) 4ème partie

Dernier billet "Retour de salon SIA2014"...

Pour ceux qui ont raté le début, voir ici, ici et ici...

Et voici la deuxième partie des photos des présentations de matériels hippomobiles modernes qui ont eu lieu au SIA2014 les mardi 25 et jeudi 27 février 2014 et que j'ai commenté avec Jean Louis Cannelle...

Les photos sont de Olivier Bernard, qui nous a gentiment autorisé à les diffuser, merci à lui...


Benne de collecte de déchets à basculement latéral de la Sellerie Baude (Photo : Olivier Bernard, www.equiphoto.fr)


Benne de collecte de déchets à basculement latéral de la Sellerie Baude (Photo : Olivier Bernard, www.equiphoto.fr)


Benne de collecte de déchets à basculement latéral de la Sellerie Baude (Photo : Olivier Bernard, www.equiphoto.fr)


Benne de collecte de déchets à basculement latéral de la sellerie Baud (Photo : Olivier Bernard, www.equiphoto.fr)


Benne de collecte de déchets à basculement latéral de la Sellerie Baude (Photo : Olivier Bernard, www.equiphoto.fr)


Porte-outils Multi de noieilcavallo.org et collier AFH (Photo : Olivier Bernard, www.equiphoto.fr)


Gros plan sur le nouveau collier AFH de Stéphanie Boudin (Photo : Olivier Bernard, www.equiphoto.fr)


Présentation du collier AFH (Photo : Olivier Bernard, www.equiphoto.fr)


Le Porte-outils Multi de noieilcavallo.org pendant la présentation du jeudi (Photo : Olivier Bernard, www.equiphoto.fr)


Une vue arrière du porte-outils Multi (Photo : Olivier Bernard, www.equiphoto.fr)


Porte-outils Jourdant (Photo : Olivier Bernard, www.equiphoto.fr)


Porte-outils Jourdant (Photo : Olivier Bernard, www.equiphoto.fr)


Marcel Mavré, invité d'honneur de la présentation du jeudi (Photo : Olivier Bernard, www.equiphoto.fr)


Marcel Mavré nous fait une petite démonstration de menage au cordeau (Photo : Olivier Bernard, www.equiphoto.fr)


Et comme toujours, la herse de carrière B. Michon remet en état la carrière après la présentation (Photo : Olivier Bernard, www.equiphoto.fr)

Et voilà, c'est fini pour ce "Retour de salon SIA 2014", il y aurait bien sûr encore beaucoup à dire et à montrer...

Nous ne manquerons pas de vous parler bientôt des suites de ce salon qui fut riche de rencontres et de projets...

jeudi 20 mars 2014

Retour de salon... (SIA Paris 2014) 3ème partie

Navré de vous faire attendre la suite du "Retour de salon" mais le beau temps commande et les activités à l'extérieur sont prioritaires...

Pour ceux qui ont raté le début, voir ici et ici...

Et voici aujourd'hui la première partie des photos des présentations des matériels hippomobiles modernes qui ont eu lieu au SIA2014 les mardi 25 et jeudi 27 février 2014 et que j'ai eu le plaisir de commenter avec Jean Louis Cannelle...

La plupart de ces photos sont de Olivier Bernard, qui nous a gentiment autorisé à les diffuser, merci à lui...


(Herse de carrière Michon Hippomobile, Photo : Olivier Bernard, www.equiphoto.fr)


(Herse de carrière Michon Hippomobile, Photo : Olivier Bernard, www.equiphoto.fr)


(Herse de carrière Michon Hippomobile, Photo : Olivier Bernard, www.equiphoto.fr)


(Nouveau collier Forestis de la Sellerie Percheronne, Photo : Olivier Bernard, www.equiphoto.fr)


(Nouveau collier Forestis de la Sellerie Percheronne, équipé d'un pad à gel, Photo : Olivier Bernard, www.equiphoto.fr)

Lire la suite...

vendredi 25 janvier 2013

Chariot hippomobile 4 roues à avant train amovible (partie 3) Le Brevet...

Suite des précédents billets ici et sur les chariots hippomobiles 4 roues à avant-train amovible.

Comme promis, je vous ai trouvé une solution simple (à tester cependant) pour faire un avant train 2 roues, transformable 4 roues. Il faudra juste prévoir un dispositif qui bloque ou libère les brancards suivant que l'on est en 2 roues ou en 4 roues...

Cette solution est tirée d'une demande de brevet de 1995 de Nespolo Michel des Établissements Goutorbe et Cie à La Talaudière dans la Loire.

Je vous propose tout le dossier du brevet, même si les explications font un peu répétition...
Liront ceux qui sont motivés, les autres regarderont les dessins qui sont très clairs à mon avis...

Texte complet du brevet :

Dispositif d’attelage entre deux parties roulantes d'un véhicule hippomobile notamment.

L'invention se rattache au secteur technique des moyens de transport plus particulièrement.

L'invention concerne les remorques ou ensembles destinés à être tractés par au moins un animal, sans pour cela exclure une traction du type automobile ou autre véhicule motorisé.

Dans le cas de remorques hippomobiles. on connaît différentes solutions correspondant chacune à différentes formes de réalisations dépendants des utilisations qui doivent en être faites.

On peut citer tout d'abord les remorques du type sulky présentant un seul essieu.
L'accouplement avec l'animal s'effectue au moyen de deux brancards qui sont seulement en appui au niveau de l'animal, sans participer à la traction. Ce brancard participe seulement à la direction de l'ensemble tracté.

On connaît également des remorques de dimensions plus importantes, présentant au moins deux essieux dont l'un au moins est directeur. Dans ce cas, les brancards sont reliés au train avant directeur.

Avec ce type de remorque, l'essieu directeur doit nécessairement être équipé de roues de plus petite dimension, afin d'avoir un angle de braquage suffisant.
Il est par ailleurs, très souvent nécessaire de pratiquer un dégagement au niveau de la remorque, pour permettre le pivotement de l'essieu directeur.
Enfin, la remorque constitue un ensemble qui n'est pas modulable. En effet, la remorque est construite pour une utilisation déterminée et peut difficilement être évolutive ou adaptée à des cas spécifiques.

On connaît également des remorques hippomobiles constituées de deux parties distinctes susceptibles d'être articulées l'une par rapport à l'autre.
La première partie constitue la partie directrice et est équipée d'au moins un essieu. Comme précédemment, cette partie présente des agencements du type brancard pour être attelée à l'animal.
L'autre partie reçoit un ou plusieurs essieux et un timon conformé pour être accouplé à la partie directrice.
Notamment, la liaison entre la partie directrice et la remorque en tant que telle s'effectue par un système du type de celui parfaitement connu et couramment utilisé pour l'accrochage des caravanes à un véhicule automobile.

Ce type de véhicule peut avantageusement être illustré par l'enseignement du brevet FR 2596339. Ce brevet décrit une roulotte-caravane habitable destinée à usage divers, pouvant être tractée par un véhicule automobile ou un animal et utilisable en van pour loger et transporter ledit animal.
Cet ensemble comprend un train avant amovible et démontable, pour pouvoir se loger à l'intérieur, dans la partie qui fait office de roulotte. Le train avant qui est directeur, permet l'attelage d'un animal de trait ou autre et peut être utilisé comme une voiture hippomobile légère. L'ensemble est donc modulable.
(Je vous diffuserai prochainement le dossier de ce second brevet assez intéressant, NDLR)

Toutefois, certains inconvénients apparaissent au niveau du système d'attelage entre le train avant directeur et l'autre partie de la remorque en tant que telle.

En effet. comme indiqué précédemment, le système d'attelage utilisé est constitué par une boule sur laquelle vient s'articuler le timon de la remorque. La boule est solidaire d'un support lui même fixé directement à l'arrière de l'essieu de la partie directrice. Il en résulte que ce système d'attelage permet seulement une orientation du train avant par rapport à la remorque. dans un plan horizontal.
En aucun cas. cette articulation ne peut être combinée avec des mouvements d'oscillation dans un plan vertical. Il est donc difficilement concevable d'utiliser ce type de véhicule pour pratiquer du tout terrain, où par définition, l'ensemble du véhicule est soumis à des sollicitations multidirectionnelles.

Un autre inconvénient se situe au niveau du positionnement du système d'attelage directement au niveau de l'arrière de l'essieu. En effet, après accouplement de la remorque, cette dernière va exercer une pression qui aura tendance à soulever les brancards dans le cas d'un attelage hippomobile.
La charge sur le dos du cheval dépend de la position de la charge par rapport à l'essieu de la remorque. Avec ce type d'accouplement, il n'est pas possible d'atteler plusieurs chevaux.
Par ailleurs, ce positionnement, limite considérablement le pivotement du train avant par rapport à la remorque. Il est pratiquement impossible d'orienter le train avant de 90° par rapport à l'axe directeur principal.

L'invention s'est fixée pour but de remédier à ces inconvénients, d'une manière simple. sûre, efficace et rationnelle.
Le problème que se propose de résoudre l'invention est de réaliser un dispositif d'attelage entre les deux parties roulantes d'un véhicule du type de celui défini dans la demande de brevet précédemment citée FR 2596339.

Plus particulièrement, les problèmes techniques que se propose de résoudre l'invention sont d'avoir une articulation multi-directionnelle entre les deux parties du véhicule et de diminuer considérablement l'effort de pression exercé au niveau de la partie directrice, pour lui éviter de se soulever ; tout en ayant la possibilité de faire pivoter les deux parties d'au moins 90° l'une par rapport à l'autre. Un autre objectif est de pouvoir utiliser aussi bien pour la partie directrice que pour l'autre partie, des roues de même dimension, d'une, part et, de dimension normalisée, d'autre part.

Pour résoudre ces différents problèmes, le dispositif d'attelage selon l'invention comprend verticalement un ensemble rotatif solidaire de l'une des parties, en étant équipé de moyens aptes à permettre l'accrochage de l'autre partie.

Le problème posé d'avoir entre les deux parties, un mouvement d'oscillation dans un plan vertical est résolu en ce que l'ensemble comprend deux disques montés avec capacité de déplacement circulaire relatif, le disque mobile recevant les moyens d'accrochage, coopérant avec des éléments complémentaires de l'autre partie.

Pour résoudre le problème posé d'éviter tout relevage de la partie directrice sous l'effet de la charge provoquée par l'accouplement de l'autre partie, les moyens d'accrochage sont constitués par au moins deux attaches superposées décalées en hauteur dans un plan vertical et présentant en bout des éléments du type rotule coopérant chacun avec des éléments complémentaires portés par des bras parallèles superposés solidaires d'un châssis que présente l'autre partie.
Avantageusement, les deux bras forment un col de cygne.

Lire la suite...

jeudi 29 novembre 2012

Tracteur hippomobile à moteur auxilliaire SJM (Suède)

Suite des photos de matériel hippomobile moderne, toujours de marque SJM (Suède).


Tracteur hippomobile à 4 roues SJM à moteur auxiliaire et utilisable en simple...

Là aussi je ne sais pas si ce sont des prototypes ou des véhicules à la vente (mais J'ai cru comprendre que malheureusement, la société SJM ne souhaite pas commercialiser en dehors de la Suède).

En tout cas, la solution "4 roues" résout le problème de l’équilibrage.


''Tracteur hippomobile à 4 roues SJM, vraiment surbaissé... "

Personnellement, je trouve que les solutions constructives de ce constructeur sont vraiment intéressantes...


''Tracteur hippomobile à 4 roues SJM, remarquez les "brancalonniers" pour 2 chevaux..."

Et si SJM ne vend pas en France, il y a peutêtre moyen d'importer ou de fabriquer sous licence... Avis aux vendeurs/constructeurs intéressés...

Je trouve d'ailleurs que ce tracteur hippomobile n'est pas sans ressembler aux faucheuses automotrice à 3 roues (dont une, puis 2 étaient motrices) KIVA qui furent fabriquées entre 1934 et 1970 par les établissement Daloz à Lons le Saulnier (Jura).


La faucheuse automotrice KIVA, modèle d'origine...

Cette faucheuse fut construite à 5000 exemplaire...


Un des derniers modèle de faucheuse KIVA de 1970...

Ou à cette faucheuse hippomobile à moteur auxiliaire (artisanale) qu'ont fait fabriquer, pour leur compte, Frédéric DESTAILLEUR et Gilles MARTY et qu'ils nous avaient présenté à Levier en 2010.


faucheuse hippomobile artisanale, à moteur auxiliaire, vue avant (brancard démonté), Levier 2010.


La faucheuse hippomobile à 3 roues de Gilles Marty et Frédéric Destailleur, vue latérale.


Vue arrière de la faucheuse hippomobile à moteur auxiliaire...

lundi 11 juillet 2011

Vidéos d'utilisation d'un Porteur forestier, d'un Broyeur et d'un Brise-Fougères en Belgique

Nous avions parlé ici du porteur forestier à grue, de fabrication canadienne (AMM), commercialisé par H2C-distribution, et que nos amis du CECD ont acquis et proposé à leur adhérents sous forme de location... [(voir ici). |/blog/index.php/post/2011/01/14/Porteur-forestier-hippomobile-a-grue-hydraulique-a-la-location]

Nous avons reçu le lien vers cette vidéo qui permet de le voir en utilisation, ainsi qu'un brise-fougère et un broyeur forestier (à priori sur avant-train Equitract, proche de celui que nous avions vu en 2010 au SIA), tous à traction animale évidemment.

C'est toujours intéressant de voir des image animées et en utilisation des matériels...
Je vous conseille de couper le son qui est un peu trop présent, à mon avis...
Et je vous laisse faire des commentaires sur les images (et il y en a, à faire)...