Hippotese, Le cheval de Travail

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Recherche

Votre recherche de maraîchage a donné 86 résultats.

samedi 3 juin 2017

La 10ème Journée technique sur le maraîchage en traction animale, organisée par les Potagers de Gaia et Hippotese aura lieu le samedi 1 juillet à Hermance (près de Génève, Suisse)

Au programme :

- Présentation des Potagers de Gaia
- Présentation et démonstrations de divers outils disponibles sur le marché, pour différentes utilisations.
- Présentation et discussions autour des itinéraires techniques en maraîchage et traction animale.
- Repas tiré du sac.

Renseignements sur le blog d'Hippotese ou par téléphone :

Hugo Dufour 06.46.40.10.21 (info@potagersdegaia.ch)

Adresse : 527 rte d'Hermance, 1248 Hermance, Suisse, juste sur la frontière...

PDF de l'affiche téléchargeable ici...

dimanche 1 janvier 2017

Hippotese vous souhaite une bonne année 2017, que vos projets en Énergie Animale soient nombreux et réussis...


Hippotese renouvelle son équipement informatique pour la nouvelle année... (photo web)

Comme les personnes présentes à l'assemblée générale de début décembre 2017 ont pu s'en apercevoir dans les nombreux compte-rendus, l'année 2016 a été très fertile en activités diverses, en particulier pour des réalisations techniques, la recherche matérielle (NéoBucher, Datafficheur, NéoPlanète...), des achats de matériels (voir plus loin), de nombreuses actions de promotion de l'Énergie Animale (SIA, journée technique maraîchage, chantier-école, foire romande, Sciez-sur-Léman...) et aussi notre participation à TraitComtest (qui nous a valu de remporter le Trophée Européen du Matériel Moderne en Traction Animale).

NB : un compte-rendu d'AG est en préparation et sera diffusé dans la première HippoNews de l'année...

Et en parlant d'HippoNews, d'ailleurs, c'est là que nous avons été mauvais, voir très mauvais puisque nous n'en avons diffusé que quelques unes en début d'année 2016...

Même si le blog a relativement bien fonctionné (26 billets en 2016, soit un, toutes les 2 semaines en moyenne), nous savons que vous êtes gourmands de ces nouvelles "régulières" et nous n'avons pas d'excuse de ne pas avoir pris du temps pour les réaliser...

La panne (suite à 2 piratages du site Hippotese.fr) du "moteur" des HippoNews va nous obliger à changer de système et mettre en place une autre solution technique mais il va falloir surtout trouver (prendre) du temps d'ordis pour écrire ces "Nouvelles" et s’astreindre à le faire régulièrement surtout...

Notre situation financière n'est pas fameuse non plus, la recherche technique coûte chère...
Notre parc à matériel en essais s'est enrichi de 3 NéoBuchers (les 2 premiers prototypes sont d'ailleurs à vendre au prix de la matière d’œuvre, 1000 et 1500 €). Nous avons aussi acquis une bineuse grisette BMH et un Vario Equi-Idea (bâti équipé de roues, qui peut être adapté à un cultivateur à ressorts souples ou à une herse à dents).

En gros, nous avons eu en 2016, un déficit de 6000 € qui ne s'explique pas seulement par le faible recouvrement des adhésions (seulement une trentaine d'adhésions ont effectivement été réglées en 2016), nous avons toujours eu pour slogan que nous ne sommes pas un association d'adhésions, celà reste vrai, mais bon, il y a malheureusement des limites économiques...

NB : D'ailleurs, je vous rappelle que vous pouvez adhérer par carte bancaire via le pot commun, trop peu utilisent cette solution pourtant simple et rapide...

Nous avons fait le choix de ne pas dépendre de subventions publiques ou privées (sauf financement ponctuel de projets particuliers), ce choix a été réaffirmé à l'assemblée générale, c'est le gage de notre indépendance...
Nous avons aussi fait le choix de la diffusion libre et gratuite de nos recherches, nous continuerons de fonctionner avec, et de promouvoir cette philosophie...
Mais nous devons trouver quelques ressources financières en 2017... Vos idées nous intéressent...

NB : Si notre situation ne s'améliore pas, si nous n'avons pas un soutien massif de nos adhérents (il y a eu des années où nous avons enregistré près de 200 adhésions soit 4000 €), nous limiterons tout simplement nos actions de recherche les plus coûteuses...

Mais ne restons pas sur une note pessimiste, nous avons pleins de projets, plein d'énergie, nous souhaitons les partager avec vous dans ce fabuleux projet collectif de promotion de la Traction Animale Moderne qu'est Hippotese et qui a plus de 30 ans cette année...

Deny Fady, président.

lundi 5 décembre 2016

Autoconstruction d'une bineuse monorang, légère et autoconstructible : La NéoPlanète

Suite à notre collaboration avec l'Atelier Paysan sur l'autoconstruction des matériels de traction animale (en particulier destinés au maraîchage), à savoir Le projet NéoBucher, nous avons décidé de remettre le couvert...

Sachant que tous les maraîchers n'utiliseront peutêtre pas un outil multirangs comme le Bucher et pour faire suite à la demande de Jérémy Fady (voir son blog), nous avons proposé à l'Atelier Paysan de réfléchir à la conception d'une bineuse monorang légère de type Planet-JR...

Ces bineuses, d’origine américaine, ont été développées par la compagnie Allen and Co dans les années 1900 aux États-Unis et importées en France notamment par la maison Pilter.
Comme le Bucher, elles ne sont plus fabriquées ni commercialisées aujourd'hui.

Jérémy a donc proposé à l'Atelier-Paysan, au nom d'Hippotese, de repartir sur un projet de conception d'une NéoPlanète (nous avons francisé le nom pour l'occasion), sur le modèle des bineuses qu'il utilise tous les jours, de la rendre autoconstructible tout en améliorant si possible son ergonomie (mais en conservant ses qualités spécifiques) et évidemment de diffuser le fruit de ce travail en licence libre.

Un petit groupe de travail s'est donc constitué autour de Rémi Dupouy (volontaire en service civique à l'Atelier Paysan) pour réfléchir, concevoir et réaliser un prototype de NéoPlanète.

Je vous laisse découvrir les billets de compte-rendu de ce travail de recherche écrit par Rémi et diffusés sur le forum de l'Atelier paysan (que je recommande chaudement d'ailleurs à tous ceux qui s'intéressent à la recherche sur le matériel et à l'autoconstruction).

Je vous ai aussi mis ces billets en pdf pour lecture hors-ligne et/ou impression ci-dessous...

NB : l'Atelier Paysan et Hippotese organise un premier stage de "prototypage" de la NéoPlanet du 19 au 22 décembre 2016 au CFPPA de la Côte Saint André (Isère). Plus de renseignements ici...

dimanche 23 octobre 2016

Le NéoBucher d'Hippotese lauréat du Trophée Européen de l’Innovation Technologique 2016 (à TraitComtest)

Nous sommes très fiers d'avoir été lauréat du Trophée Européen de l’Innovation Technologique 2016 lors de la manifestation TraitComtest à la Ferme du Marault au coeur du département de la Nièvre (58) le 28 août 2016.

Même si la plupart des matériels présentés à ce Trophée auraient aussi mérités d'être récompensés, la reconnaissance de ce projet collectif par nos paires est un encouragement pour Hippotese...

Je tiens ici d'ailleurs à officiellement remercier toutes les personnes sans qui ce projet de "reconstruction" du porte-outils de maraîchage Bucher n'aurait pas pu arriver à son terme.

Évidemment je remercie tous les membres d'Hippotese qui ont passé beaucoup de temps à réfléchir, concevoir, fabriquer, tester, modifier, retester, diffuser, présenter...

Évidemment je remercie tous les membres de l'équipe de l'Atelier-Paysan qui nous ont accompagné en apportant leur compétence d’ingénierie et qui (permettent et) permettront la diffusion en stage d'autoconstruction de l'outil auprès des maraîchers...

Et enfin je remercie tous nos "financeurs-participatifs" qui nous ont fait confiance sur ce projet et nous ont donné les moyens de le développer...

En espérant que l'objectif d'offrir à la communauté des utilisateurs de la Traction Animale les plans de fabrication en licence libre de ce génial outil est atteint et qu'il profitera au plus grand nombre...

En gagnant ce Trophée Européen de l’Innovation Technologique, nous avons aussi gagné la réalisation d'un clip de promotion du projet NéoBucher (merci à l'APTC et à tous ses partenaires).

Ce clip a été réalisé à la demande de l'APTC par Esprit-Trait que vous connaissez bien et avec qui nous avons déjà partagé quelques bons moments, ce qui nous fait d'autant plus plaisir...

Et pour ceux que celà intéresse, une vidéo de présentation rapide de l'ensemble des 11 matériels qui ont été présentés par 7 constructeurs au Trophée Européen de l’Innovation Technologique 2016, toujours par Esprit-Trait.

jeudi 12 mai 2016

Binage multi-rangs de précision avec le NéoBucher, un billet de Nicolas Koziel...

Nicolas Koziel et Vincent Bastard, nos "testeurs" spécialistes en maraîchage qui ont accompagné toute la recherche et l’expérimentation du NéoBucher (voir les billets précédents) continuent leur travail de mise au point sur les combinaisons de barres d'outils pour le binage de précision.

Si tous les maraîchers connaissent la qualité du travail que l'on peut faire avec des doigts bineurs (dont nous avons déjà parlé ici), nos deux "chercheurs" ont mis au point une barre porte-outils qui s'en passe (et qui est donc beaucoup moins cher) tout en étant très efficace...

Mais je laisse Nicolas Koziel vous expliquer tout ça...

"L'itinéraire technique" que l'on suit dans la culture de l'ail est le même que pour celui de beaucoup de nos cultures à faible espacement et en planche de 4 rangs.
Comme les oignons, l'échalote, la salade, le chou rave, le céleri rave, le persil, le basilic, la carotte, les épinards, les betterave, les navets...
Bref , tout ce qui s'implante entre 30 et 35cm entre rangs.

Pour l'ail, on a tracé au Bucher (avec le modèle original puisque nous avons un Bucher et un NéoBucher sur la ferme) avec des dents droites. Les espacements entre-rangs sont ici de 30 cm et le passage du cheval est à 70 cm.


Le Bucher "original" avec des dents droites a permis de tracer les rangs.

Après la plantation, on est passé un première fois entre les rangs avec les pattes d'oies pour légèrement recouvrir les cailleux (la tête d'ail est formée d'un ensemble de gousses qu'en Drôme on appelle "cailleux"), puis on a roulé avec un rouleau de 180cm pour bien les appuyer .

Ensuite on a fait trois passages de herse étrille pendant l'hiver, (10 à 15 min par passage pour 1000m² de culture).


Le Bucher "original" avec les herses étrilles autoconstruites (et réglables).

Le but étant d'obtenir une configuration de barre de binage avec 7 parallélogrammes, souvent avec 7 pattes d'oie, voir avec deux lames type "Lelièvre" sur l'intérieur, au niveau du passage du cheval.



Pour info : photo d'un soc "patte d'oie".


Pour info : photo d'une lame Lelièvre avec son disque protecteur (du plant).

On serre un peu les fesses, on se concentre et ça donne à peu près ça :


Barre de binage avec 7 parallélogrammes et 7 pattes d'oie.

Mais après, l'ail grandi, on ne peut plus passer la herse étrille...
Les plus chanceux (riches) d'entre-nous pourront investir dans une configuration de barre comme celle-ci avec 4 paires de doigts bineurs en étoile...


Barre de binage avec 7 parallélogrammes, 7 pattes d'oie et 4 paires de doigts bineurs.

Mais nous c'est pas le cas...
Du coup pour désherber sur le rang, en cherchant un peu sur le net et aussi grâce aux copains, on a trouvé des idées comme cette petite vidéo d'une bineuse dite "à torsion"...


Bineuse à torsion par hippotese

On a un peu copié le concept en se creusant les méninges pour les adaptations et ça a donné ça :


Barre de binage avec 7 parallélogrammes, 7 pattes d'oie et 8 doigts étrilles.

Pour rien vous cacher, on est assez content du résultat !
Voici quelques photos en gros plan (avec les cotes) pour mieux comprendre...


Gros plan sur la barre de binage avec 7 parallélogrammes, 7 pattes d'oie et 8 doigts étrilles.


Gros plan sur la barre de binage avec 7 parallélogrammes, 7 pattes d'oie et 8 doigts étrilles.


Gros plan sur la barre de binage avec 7 parallélogrammes, 7 pattes d'oie et 8 doigts étrilles.


Gros plan sur la barre de binage avec 7 parallélogrammes, 7 pattes d'oie et 8 doigts étrilles.


Gros plan sur la barre de binage avec 7 parallélogrammes, 7 pattes d'oie et 8 doigts étrilles.

Voilà les tests en plein champ sur ail, chou rave et salade :

Et le résultat sur la culture d'ail :


Résultats sur la culture...

Pour les tests sur salade et chou rave les réglages sont assez précis et demandent à être encore affinés.
On n'a pas toujours monté ni fait travaillé le 7e parallélogramme, comme on le voit sur salade, car mis en amont de la barre, il crée un certain terrage et une perte de souplesse de la direction.

Mais les résultats sont là et la binette reste un peu plus à l'atelier...

Laissez vos remarques et demandes d'information en commentaires, on tachera d'y répondre dans un prochain billet... En attendant, à vos disqueuses !!!

Et pour les néophytes, un petit document de La Chambre d'Agriculture de Bretagne sur les dents et équipements qui se montent sur les bineuses (en PDF, 320 Ko).

samedi 2 avril 2016

La 9ème Journée technique sur le maraîchage en traction animale, organisée par Hippotese aura lieu le jeudi 26 mai 2016 à Montoison (Drôme)

La 9ème journée technique maraîchage, organisée par l'association Hippotese, aura lieu le jeudi 26 mai 2016, à partir de 9h, sur la ferme de Nicolas Koziel (lieu dit "Les Vallons", 26800 Montoison) ou le 2 juin si des intempéries rendent impossible la tenue de démonstrations le 26 mai.

Au programme :

  • Présentation de la ferme de Nicolas (3ha de cultures diversifiées : maraîchage et plantes aromatiques).
  • Présentation et démonstrations de divers outils disponibles sur le marché, pour différentes utilisations (en simple ou en paire, pour âne-mulet-cheval, en mono ou multirangs...).
  • Présentation et discussions autour des itinéraires techniques en maraîchage et traction animale.
  • Repas tiré du sac.

Renseignements sur le blog d'Hippotese ou par téléphone :

Nicolas Koziel 06 23 25 82 83
Vincent Bastard 06 52 06 26 77

PDF de l'affiche et du programme téléchargeable ici...

NB : et en exclusivité, vous pourrez voir en action sur le terrain et même essayer le dernier modèle de présérie (003) du NéoBucher.

dimanche 21 février 2016

Arrachage d'arbustes en zone pavillonaire, au cheval et au moufle, par l'entreprise Les Gros Sabots... (vidéo)

L'entreprise de traction animale, "Les Gros Sabots", est souvent sollicitée pour faire de l'arrachage d'arbustes en ville et dans des zones pavillonnaires.

En effet le cheval, de par sa capacité de franchissement (sans dégâts) hors normes et de son adaptabilité aux conditions diverses, est parfaitement adapté à cet exercice.

L'utilisation du moufle à 6 brins permet des efforts au crochet d'une puissance de 600 kg à une tonne, sans danger ni pour l'animal, ni pour le meneur et ni pour l'environnement.

Le seul impératif est de trouver un point d'accroche pour le moufle fixe.

Ce reportage présente deux exemples de chantiers où tous autres moyens d'intervention (mini-pelle, destruction chimique, arrachage manuel) auraient causé des dégâts plus importants que ceux occasionnés par l'utilisation du cheval de travail.

Viaduc (hongre comtois) puis Jessy (jument comtoise) montrent ici leurs qualités de traction dans le calme et le respect du travail bien fait.

L'entreprise Les Gros Sabots, intervient dans de nombreux domaines où l'utilisation du cheval est pertinente (Viticulture, Maraîchage, Zones sensibles, Jardins, Travaux territoriaux, Transport de personnes, en ville ou à la campagne...).

Basé aux abords de Chambéry (Savoie), Pierre Gallet, son responsable, peut étudier toutes interventions permettant l'expression de cette Énergie Animale, locale et renouvelable, en région Rhône-Alpes.

Contacts :
Les Gros Sabots
Pierre Gallet,
441 Chemin des Baraques
73190 Challes-Les-Eaux
Tél-Fax 04 79 72 91 00

SIRET 408 665 891 00011

mardi 16 février 2016

La Route du Trait Comtois (ex Route des Vins et du Comté, Franche-Comté Terre de Trait) devient Trait Com'Test !

Comme nous vous l'annoncions dans le billet du jeudi 17 septembre 2015, L'APTC (Association de Promotion du Trait Comtois) organise une quatrième route européenne après les deux éditions de La "Route des Vins et du Comté" en 1996 et 2006 et de l’Épreuve Internationale du Cheval de Trait "Franche-Comté Terre de Trait" en 2010.

Cette route s'appellera "TRAIT COMT'EST", la Manifestation Internationale de l’Énergie Cheval , et se tiendra du 26 au 28 août 2016 à Magny-Cours (Département de la Nièvre, région Bourgogne-Franche-Comté, France).

Évidemment, Hippotese participera à cette manifestation en apportant son soutien technique, ses bénévoles et ses prestataires professionnels...

Nous avons maintenant plus de précisions sur le déroulement de cette manifestation et en particulier sur l'organisation du Village Énergie Animale...

Mais j’emprunte à Jean Louis Cannelle, (responsable de ce village), un extrait du texte de son invitation aux constructeurs de matériel hippomobile moderne (il va sans dire que ceux qui ont été "oubliés" sont aussi les bienvenus et peuvent prendre contact avec l'organisation) :


Aux vues du succès rencontré par le Village Énergie Animale, lors de l’édition 2010 (Franche-Comté Terre de Trait à Levier), nous allons réitérer et améliorer cette opération dans le cadre de TRAIT COMT'EST 2016. La traction animale y sera présentée sous toutes ses formes :

  • Débardage,
  • Travaux en vigne,
  • Maraîchage,
  • Utilisation en ville,
  • Travaux agricoles,
  • Production d’énergie mécanique ou électrique,
  • Portage et transport,
  • Cheval support de réinsertion,
  • Cheval support d’animation et de communication.

Comme en 2010, ce lieu aura un caractère européen, c'était d’ailleurs le fabricant italien "EQUI-IDEA" qui avait remporté le 1er prix du Trophée de l'Innovation Technologique.

Nous souhaitons faire de ce Village Énergie Animale un lieu de rencontres et d’échanges professionnels.

Un Trophée de l’Innovation Technologique est prévu pour récompenser les constructeurs répondant au mieux aux thèmes fixés (ergonomie, efficacité, sécurité). Le lauréat sera récompensé par la réalisation d’un DVD, par un professionnel, d’une durée de 5 minutes, présentant le matériel primé.

Vous pouvez présenter plusieurs matériels.

Le Village sera aussi une "vitrine" des différentes expériences que l’on peut trouver en France et en Europe. Il permettra de mettre en valeur votre matériel face à un public toujours plus intéressé.

Vous êtes cordialement invités à participer à ce Village et l’espace est gratuit pour les constructeurs présentant au minimum 3 matériels.

Afin de rendre ces journées profitables, nous mettrons à votre disposition des emplacements :

  • Une carrière de présentation à proximité
  • Un lieu de rencontres et d’échanges sous petit chapiteau
  • Des sites spécifiques maraîchage, débardage, travaux des foins... pour les démonstrations :
  • Des animaux dressés et 15 prestataires professionnels.

De plus, un colloque sur le thème de "La vie du sol base d’une agriculture d’avenir", présenté par des professionnels, aura lieu durant cette manifestation. Vous pouvez y participer et vous y inscrire dès à présent.

Nous souhaitons que la manifestation "TRAIT COMT’EST" soit un bel événement, une belle fête, mais aussi qu’il y ait un "après", afin que les énergies renouvelables aient une place encore plus grande dans notre société.

Une telle rencontre serait un formidable tremplin pour tous les acteurs de la traction animale ! Tel est notre souhait.


Je vous joins le dossier de presse de la TRAIT COMT'EST... (cliquer sur l'image, PDF 29 Mo) :

Et pour finir, voici une présentation succincte de la manifestation en anglais (pour le côté européen !).

“TRAIT COMT’EST la manifestation internationale de l’énergie cheval” 2016 in France

Following the Route du Vin et du Comté ( 1996 und 2006) and the Franche-Comté Terre de Trait ( 2010), the Association for the Promotion of the Comtois Draught Horse (Association de Promotion du Trait Comtois) is planning a fourth large international draught horse event.

It will take place in the Département of Nièvre in Burgundy, on a 40 hectare site at the Ferme de Marault, which is ideally placed to host this event.

Over three days from 26. to 28. August 2016, 450 participants and 250 horses representing 12 teams from different countries will compete against each other, to demonstrate the versatility of draught horses.

Amongst the competitions, driving single horses, pairs and four horse teams, as well as marathon driving, ploughing and logging are scheduled.

The European Championship for Horse Logging will also take place at the event.

In addition, the newest developments in using horses as a renewable energy source will be presented - a demonstration area for horse drawn machines and manufacturers as well as those offering horse powered services; demonstrations with commentary, lectures and the awarding of an prize for innovation.

In order to minimise the transport of horses and vehicles between the stages of the driving course, the route will consist of four circuits of a trail around the venue, each circuit being about 15 km long.

Motorised vehicles will not be allowed on the grounds, people, equipment, feed and bedding for the animals, food and drink will be transported with draught animals and the rubbish will be sorted and recycled where posssible.

The region of Bourgogne-Franche Comté will use the event to showcase its agriculture, trade and crafts and to present local food and tourist attractions.

Advance planning is underway for similar events in Belgium in 2017 and in Switzerland in 2018.

Information from :
Association de Promotion du Trait Comtois
52 rue de Dôle
25000 BESANCON, France
Tel : 0033 (0)6 73 66 29 80
Gaelle.millot@aptc.fr

samedi 21 novembre 2015

Agenda Hippotese et CA pour 2016

Agenda Hippotese pour 2016
Dernière Mise à Jour : Samedi 21 nov 2015

Cet agenda (prévisionnel et évolutif) sera mis à jour au fur et à mesure des informations que nous recevrons...
Un lien permanent dans la colonne de droite du blog permet de le consulter régulièrement...
Date 1ère diffusion : Samedi 21 nov 2015

Février 2016

- Le Salon de l'Agriculture de Paris (SIA) aura lieu du 27 février au 6 mars 2016 :
- Les chevaux seront dans le Hall 6 comme en 2015.
- Les journées de présentation du matériel moderne, (les derniers outils à « énergie cheval » issus des avancées technologiques les plus récentes) auront lieu les mardi 1er mars et jeudi 3 mars 2016 (à confirmer)
- Hippotese sera présente sur un stand partagé avec le CERRTA... (à confirmer)
- Pour avoir une petite idée des présentations et des rencontres que l'on fait au SIA, voir les billets récapitulatifs de 2014, ici

Mars 2016

-AG de la FECTU le week-end des 26 et 27 mars à Genoves (46 894) en Espagne

Avril 2016

Mai 2016

- 13ème Chantier-École de Montdenis, les 4, 5, 6, 7 et 8 mai 2016.
Le chantier d'autoformation au débardage annuel de Montdenis se déroulera comme chaque année le week-end de l'Ascension.
Le thème du chantier-école n'est pas encore vraiment choisi mais il y aura du transport par bât, du débardage sur chemins étroits (moins d'un mètre) avec traîneau et mini-porteur, du mouflage sur ancrage "volant", de la fabrication et du débuscage de fagots, de l'attelage en ligne et toujours du travail en forte pente...
Sans doute des essais de remise en état de chemins étroits de montagne en traction animale...
Plus de renseignements bientôt ici...

- 9ème journée technique d'échange en maraîchage réservée aux professionnels jeudi 26 mai 2016 : chez Nicolas Koziel (à Montoison entre Crest et Valence dans la Drôme). Il y aura une présentation in-situ du prototype [NéoBucher qu'Hippotese et l'Atelier Paysan ont conçu à partir du Porte-outils de maraîchage Suisse Bucher et des démos de matériel monorang
Pour plus d'infos sur le Bucher original ou sur le projet NeoBucher, cliquez sur les liens...

Juin 2016

Juillet 2016

Août 2016

- Route du Trait Comtois dans la Nièvre du 26 au 28 août 2016.
Des infos ici.

Septembre 2016

Octobre 2016

- Les Journées Traction Animale à Sciez-sur-Léman auront lieu le samedi 8, dimanche 9 et lundi 10 octobre 2016
La journée professionnelle se fera le lundi afin de toucher plus de professionnels, d'institutions, de collectivités......
Cette année le sujet du colloque sera : le cheval territorial : arrosage, ramassage des déchets (verts et poubelles , tri selectif....) entretien des espaces verts, voies vertes, parc, forêt etc...

Novembre 2016

Décembre 2016

Les autres dates bientôt...

Contacter le Conseil d'Administration d'Hippotese :

Lien vers tous les contacts ici...

jeudi 12 novembre 2015

Prommata, journée d'échange chez Jérôme Keller en Haute Vienne, les 18 et 19 octobre 2015

À l'invitation de Jérôme Keller, Vincent Bastard et Nicolas Koziel (d'Hippotese) et Nicolas Sinoir (de l'Atelier Paysan) sont allés en Haute Vienne présenter le NéoBucher et sa démarche d'autoconstruction.

Vincent Bastard nous a fait un petit compte-rendu de ces 2 jours...

Les 18 et 19 octobre 2015, nous nous sommes rendus en Haute Vienne chez Jérome Keller, avec Nicolas Sinoir de l'Atelier Paysan. Nous avions été invités à participer aux journées d'échange annuelles organisées par Prommata, à la suite de son Assemblée Générale.

Le dimanche soir, Ed Hammer, un adhérent Prommata de Grande Bretagne nous a présenté sur diaporama sa ferme de 3ha de maraîchage et ses outils.
Il nous a présenté son « American Tour » des fermes en traction animale au States et les matériels qu'il a trouvé intéressant là-bas.
Il nous a aussi parlé de Farm Hack (équivalent de l'Atelier paysan aux Etats-Unis), qu'il a reproduit en Angleterre, ainsi que de "the Land Workers Alliance", première branche anglaise de la Via Campesina, qu'il a participé à créer.

La soirée s'est poursuivie par une présentation photo de plusieurs fermes: d'adhérents Prommata puis de celle des Vallons, chez Nicolas Koziel, et de l'itinéraire technique utilisé au Bucher. Ce fut une soirée riche d'échanges entre maraîchers, et conviviale comme on les aime...

Lundi, Guillaume nous a présenté les dernières évolutions de la Kassine (avant train directionnel, possibilité de mettre plusieurs rangées d'outils pour diminuer le nb de passages, etc)...

Nous avons présenté le Néobucher et l'histoire de sa renaissance, puis NIcolas Sinoir a présenté l'Atelier Paysan.

Jérémy (de Prommata) nous a présenté les avancées du Mata, proto de porte-outil proche du Bucher, pour le travail du sol, le binage multi-rang, le semi, etc...


(photo Prommata)

Camille Guyot (de Trait Vienne) nous a montré son porte outils "Hippo Maraîcher", une kassine à sa manière, avec un système de relevage des outils par 2 roues pivotantes placées à l'arrière.


(Photo Prommata)

Emmanuel Fleurentdidier (CFPPA de Montmorillon) nous a présenté le Homesteader de Pioneer et un porteur de AMB88 avec attelage 3 points et prise de force par moteur auxiliaire.

Les matériels ont été présenté dans la cour devant une cinquantaine de personnes puis au champs, mais il n'y avait pas de cultures implantées en multirangs permettant de montrer les possibilités du Néo.

Nous avons aussi vu cette originale version de mancheron réglable, emprunté à un motoculteur :

Un chouette moment de rencontre et d'échanges...
À poursuivre...

Vincent Bastard

dimanche 4 octobre 2015

Démonstration des dernières évolutions du NéoBucher au salon Tech&Bio de Valence, en septembre 2015

Lors du dernier salon Tech&Bio, à Valence (Drôme) en septembre 2015, l'association Hippotese a pû enfin présenter, au public professionnel, les dernières évolutions de son prototype de porte-outils de maraîchage NéoBucher (voir billets précédents).

Une première petite vidéo des démos...


NeoBucher d'Hippotese en démo à Tec&Bio-2015 par hippotese

S'il reste encore des détails à régler (comme la hauteur des brancards), la plupart des solutions techniques demandées par le cahier des charges ont été construites et validées.

Encore quelques photos des démos...

Conformément au calendrier proposé pour la recherche sur le NéoBucher, l'association Hippotese et son partenaire technique l'Atelier Paysan doivent mettre en chantier le prototype de pré-série début novembre 2015 avant de proposer à l'autoconstruction les modèles définitifs début 2016...

Bientôt d'autres billets sur le salon Tech&Bio 2015...

jeudi 17 septembre 2015

Hippotese à Tec&Bio, le mercredi 23 et le jeudi 24 septembre 2015 (Rappel)

Le Salon Tech&Bio, qui a lieu tous les 2 ans à Valence, est le seul événement Européen à rassembler un public professionnel large et complémentaire qui travaille en synergie sur l'agriculture bio et alternative : agriculteurs bio et non bio, techniciens, experts, chercheurs, étudiants...

Il offre au public, sur un site de 10 ha, plus de 100 démonstrations, 120 conférences techniques, 260 exposants ...

La Traction Animale sera bien présente sur ce salon. Le Réseau Rhône-alpes de Traction Animale et ses partenaires, l'IFCE, l'ASECRA, Hippotese et la Chambre d'Agriculture de la Drôme 26 organisent le Parcours Traction Animale dont voici le Programme.

PARCOURS TRACTION ANIMALE

CONFÉRENCES :

Mercredi 23 septembre - 11h15 à 12h15 - Salle de conférence 6

Mettre en œuvre un projet d'installation en maraîchage et viticulture avec le choix de la traction animale
Animations : RRATA, Hippotese

Mercredi 24 septembre – 14h00 à 14h45 - Stand IFCE/ASECRA Pôle Élevage

L'intérêt du cheval en ville
Animation : Olivier Croze – IFCE

DEUX PÔLES TRACTION ANIMALE

Pôle « Traction Animale - agriculture et vignes » (partie haute du salon)

Démonstrations de traction animale pour culture légumière avec la première présentation publique en activité du NéoBucher le 23 septembre de 14h45 à 15h45
le 24 septembre de 15h15 à 16h15
Animation : RRATA, Hippotese

Démonstrations de traction animale en viticulture
le 23 septembre de 10h00 à 11h00
le 24 septembre de 14h45 à 15h45
Animation : RRATA Hippotese

Pôle « Traction Animale - élevage et ville » (partie basse du salon)

Mini-conférences : 23 et 24 septembre
Sélection du cheval de travail – 10h30 à 11h15 - Bruno Dehan – ASECRA
Les obligations sanitaires en équin – 11h30 à 12h15 Olivier Croze – IFCE

Présentation de chevaux à la vente :
le 23 septembre de 14h30 à 15h30
le 24 septembre de 14h00 à 15h00
Animation : ASECRA, IFCE

Démonstrations de matériels en traction animale
le 23 septembre de 15h30 à 16h30
le 24 septembre de 15h00 à 16h00
Animation : ASECRA, IFCE

Une Navette hippomobile permettra aux visiteurs de se déplacer entre les 2 pôles. (Navette assurée par les attelages de la Bièvres)

À Tec&Bio, vous pourrez aussi voir des constructeurs de matériels hippomobile (ou utilisable en Traction Animale) et aussi rencontrer les membres de notre partenaire de recherche sur le NéoBucher, à savoir l'Atelier Paysan qui sera présent sur 2 stands (A04 - H08) et assurera une conférence.
Programme complet et renseignements ici

Tout plein d'autres infos sur le site Tec&Bio ici

Quelques photos du Tec&Bio 2013 pour l'ambiance...

NB : Nous avons une vingtaine de codes d'invitation à offrir aux adhérents d'Hippotese. Les premiers seront servis jusqu'à épuisement du stock...
Faites nous un petit message sur la page contact du blog, nous vous renverrons le code par mél, pour vous inscrire sur le site de Tec&Bio et imprimer votre invitation définitive...
J'indiquerai ici quand le stock sera épuisé...

jeudi 23 juillet 2015

PferdeStark 2015, samedi 29 et dimanche 30 août 2015 à Dörentrup (Allemagne)

La Pferdestark ("Force du cheval") est la plus grosse manifestation de présentation de matériel moderne à traction animale en Europe.

Cette manifestation, est organisée tous les 2 ans par l'IGZ (l’association allemande des utilisateurs de chevaux de trait) en fait plutôt la section de l'IGZ du pays de Rhénanie du Nord-Westphalie. C'est avant tout une vitrine de l’utilisation actuelle et future de la traction animale comme source d’énergie renouvelable.

Depuis 2013, la PferdeStark a lieu, dans un nouveau cadre (le musée de plein air de Detmold, où elle se déroulait depuis 1996, ne convenant plus pour des raisons de normes de sécurité).
C'est donc sur le domaine de Wendlinghausen, sur la commune de Dörentrup (à quelques kilomètres de Detmold) que se déroule maintenant la manifestation.

Ce domaine héberge une exploitation agricole qui travaille selon des principes écologiques sur 350 ha de terres agricoles et 100 ha de forêts.
Même si l'utilisation de chevaux de trait sur le domaine s'est limitée jusqu'à présent aux travaux forestiers, les convictions du propriétaire Joachim Von Reden s'accordent parfaitement avec l'esprit de la PferdeStark et présentent beaucoup de points communs avec celles de l'IGZ.

Un nombre impressionnant de machines et d'outils à Traction Animale (très récents pour certains) construits aux États-Unis, en Angleterre, Allemagne, Italie, Autriche, Pologne, Suisse, Suède et France…
Tous les matériels sont exposés et présentés au travail...

Les outils les plus simples et les machines les plus sophistiquées, tirées par un, deux, ou quatre chevaux, tournent dans les prés et les champs du domaine en démonstrations programmées à heures précises tout au long des 2 journées (l'organisation allemande).

En 2013, nous avons pu voir de nombreux avant-trains simples, à moteur auxiliaire et à prise de force sur les roues, des faucheuses à entraînement par les roues et à moteur, des faneuses, des andaineurs, des botteleuses, une superbe moissonneuse-javelleuse à 3 chevaux, ancienne, des charrues, herses, bineuses, semoirs, épandeurs à fumiers, planteuses et ramasseuses à patates, des porte-outils de culture sarclée et de maraîchage, des porte-balles-rondes, des porteurs forestiers, des chariots etc.

Il y avait aussi des des harnais, des colliers, des voitures anciennes de collection ou modernes, des bourreliers, des constructeurs de toute l'Europe...

Et parallèlement aux démonstrations techniques en situation, il y a une très grande carrière avec présentation en continu de spectacles, de show de races, de concours d'utilisation et de matériel avec des commentaires (malheureusement seulement en allemand).

Il y a aussi la finale régionale de labour et un concours européen de débardage.

Nous feront le déplacement à quelques uns d'Hippotese pour suivre tout ça, retrouver nos amis de la FECTU et aussi pour présenter notre prototype de NéoBucher.

Pour y aller...

Thierry Bret de la Drôme organise un départ collectif en minibus, si vous êtes intéressés... Tél rapidement au 06-17-96-58-51

Quelques billets sur le blog d'Hippotese qui parlent ou qui font suite à l'édition 2013...

Derniers tarifs du matériel de maraîchage du constructeur italien, Albano Mascardo vu à la Pferdestark

7ème Journée technique Traction Animale en Maraîchage : Le Compte-Rendu (partie 2) avec des photos de l'avant-train IJ

Billet Tarif du matériel de Traction Animale américain disponible en France (suite de l'Hippobille N°31) dont la faucheuse IJ

Vous retrouverez aussi des infos dans l'Hippobulle N°31 (pour les adhérents) qui en parle largement...

A suivre dans un prochain billet, une petite vidéo et des explications au sujet d'une trépigneuse à 2 chevaux vue au PferdeStark 2013...

mardi 23 juin 2015

8ème Journée Technique Maraîchage, le 2 mai 2015 à Dullin (Savoie) : Mesure d'efforts avec un épandeur de fumier Millcreek

Lors de la 8ème journée technique sur le maraîchage en traction animale, chez Thierry Bonnamour à Dullin (Savoie, France), Michel Carrel a fait une petite mesure d'efforts lors de l'épandage d'un fumier bien décomposé.


Mesure d'efforts avec un épandeur de fumier en traction animale, au château partagé de Dullin.


Mise en place du capteur de force, on enlève les amortisseurs de traction pour ne pas fausser les mesures...


Vue détaillée du capteur (10 mm de diamètre)...


Le "Data Logger" qui récupère et sauvegarde les données du capteur.

Nous avons utilisé un épandeur TA de marque Millcreek, (origine américaine) à prise de force sur les roues, attelé à un porte-outils Bucher monté en avant-train (avec un attelage à boule).

Nous avons chargé à la main l'épandeur à partir d'un tas de fumier bien décomposé...

Nous avons épandu sur une bande enherbée très mouillée (il avait plu plus de 24 heures d'affilé la veille) d'une centaine de mètres de long au profil légèrement descendant (de gauche à droite par rapport au cameramen).

A l'aller et au retour, il y a eu un arrêt, nous avons donc partagé les mesures en 4 courbes distinctes : Aller-1, Aller-2, Retour-1 et Retour-2.


Thierry Bonnamour et Michel Carrel attentifs pendant les mesures...

Voici déjà la vidéo complète de l'Aller-retour...


Mesure d'efforts en traction animale (épandage... par hippotese

Et voici les 4 courbes des 4 parties...


De 20 à 200 Kgf, force moyenne 83 Kgf, durée 25 secondes.


De 15 à 240 Kgf, force moyenne 93 Kgf, durée 36 secondes. Total 1mn1s


De 20 à 300 Kgf, force moyenne 147 Kgf, durée 28 secondes.


De 25 à 300 Kgf, force moyenne 120 Kgf, durée 46 secondes. Total 1mn14s

Nota : Attention les courbes ne durent pas le même temps (de 25 à plus de 46 secondes), ce qui explique que "l’accordéon" soit plus ou moins serré...

Thierry Bonnamour (utilisateur habituel de l'épandeur) nous précise :
La bande enherbée fait une longueur de 90 m avec une pente longitudinale de 2 % environ (pour un dévers, en largeur, de 5%).
Le volume épandu est de 0.68m3 (densité inconnue).

L’épandeur utilisé est un épandeur Millcreek qui a été acheté en France chez Equip-Equestre.fr, qui a un volume "annoncé" de 1,5 M3.
Thierry pense que l'indication de ce volume est exagérée, sauf à remplir l'épandeur au delà des bords de la benne, ce qu'il n'a pas essayé.


L'épandeur Millcreek sur le site de http://www.equip-equestre.fr.


Vue des pignons d’entraînement du tapis et du hérisson, le mouvement est pris sur les roues de l'épandeur.

Michel Carrel (qui a réalisé le relevé des mesures) nous précise :
Tant les tracés que les forces moyennes ne doivent pas être pris comme parole d'évangile, les mesures ayant été effectuées un peu à l'arrache et sur des durées très courtes.
Visuellement nous avions l'impression que le tirage était plus important que mesuré (83 à 147 Kgf de moyenne). La variabilité de ces forces est probablement influencée par la texture du compost et par le chargement de l'épandeur.
L'amplitude de l'oscillation des forces est importante, allant parfois jusqu'à 200 Kgf (de 50 à 200) et doit rendre le travail plus pénible pour l'équidé. Dans ce contexte, les ressorts de traction, que nous avions enlevé pour les mesures (pour des problèmes de montage) sont probablement très bénéfiques.

Informations tirées du film :
Le terrain est très mouillé (on voit bien la terre et l'herbe qui adhère aux roues), ce qui est logique avec les pluies de la veille, on peut penser que le coefficient d'adhérence est très désavantageux pour le cheval.
Le harnais "en mancelles" qui laisse libre verticalement les brancards, favorise peutêtre les "coups de raquette" que l'on aperçoit dans le film quand le terrain présente des irrégularités (et qui sont visibles aussi sur les graphiques).
On voit bien, au retour que le cheval est dans un effort très important, on peut se poser la question de l'organisation du chantier qui aurait permis de faire le même travail sans un tel effort.

Intérêt des mesures dynamométriques :
Outre l'intérêt scientifique de connaître la valeur absolue des forces en présence qui confirme ce que nous préconisons à Hippotese, c'est à dire qu'un cheval de 700-800 kg ne doit pas effectuer un effort prolongé de plus de 100 kgf (98,1 dN) au pas (4,3 km/h).
On peut ici facilement constater que le cheval est dans un effort acceptable tant qu'il reste en moyenne autour de 90 kgf, mais que c'est trop dur quand l'effort moyen est de 130 kgf.
On peut aussi constater que la variation de poids du fumier, entre l'aller et le retour (la moitié du fumier est distribué) semble beaucoup moins influer que la pente (2 %) dans l'effort mesuré.
Dans le cas qui nous intéresse, on pourrait donc, tirer certains enseignements des mesures, en particulier en terme d’organisation du travail, même s'Il nous manque l'effort de traction pur (sans mettre en route le mécanisme de distribution), à vide, en charge et en demi-charge , et ce, à l'aller (descente) comme au retour (monté) pour pouvoir vraiment valider une organisation plus efficace des déplacements.

Proposition d'une nouvelle organisation :
Les mesures dynamométriques, pour ne pas rester théoriques, doivent nous permettre de proposer de nouvelles organisations (typiquement souvent, comme ici, de nouveaux parcours) plus économes en effort.
Regardons ce que celà pourrait donner sur notre petit exemple d'épandage...
Et tout d'abord, petit schéma du déplacement tel qu'il a été effectué (voir film) :


Le schéma du déplacement réel...

On peut à priori penser pour améliorer l'organisation du chantier :

Qu'Il serait judicieux, de distribuer le fumier en 2 passages sur cette parcelle mais toujours dans le sens de la descente (gauche à droite) et donc...

- Première solution, de remonter la bande de terrain sans distribution (par le bas de la parcelle), puis de faire un deuxième passage en distribution en descente.


Première proposition de déplacement demandant moins d'effort, le cheval remonte la pente latérale par le bas sans épandre puis effectue son 2ème épandage à la descente...

- Ou Deuxième solution, de ne remplir que la moitié de la charge, aller l'épandre, puis revenir remplir une demi-charge et refaire un tour d'épandage (toujours dans le sens de la descente, gauche-droite). Ce qui suppose que l'épandeur fonctionne aussi bien avec une charge de demi-hauteur (ce qui n'est pas sûr) ou qu'il faut réduire l'utilisation de la benne à sa partie arrière avec une cloison mobile par exemple.


Deuxième solution de déplacement demandant moins d'effort, le cheval effectue 2 épandages à demi-charge (avec demi-remplissage au départ et demi-remplissage avant le deuxième tour).

Conclusion :
On voit bien dans cet exemple l'intérêt des mesures dynamométriques qui permettent d'affiner notre perception des efforts mis en jeu en traction animale.
Nous sommes évidemment conscients que nous ne pouvons pas faire de mesures d'une valeur "scientifique" à Hippotese, car nous ne sommes pas en laboratoire et aussi par manque de temps (il faudrait faire des mesures en ne faisant varier qu'un seul des paramètres et répéter ces mesures un grand nombre de fois pour avoir une valeur moyenne statistique des résultats), nous sommes et restons dans des situations de travail réel.
Néanmoins, avec ces mesures "de terrain" et une vidéo accompagnatrice, un travail de réflexion collectif est possible pour améliorer l'organisation de nos chantiers (au niveau des harnais, des parcours, des matériels employés, des méthodes de menage...), et le choix des solutions peut être validé par une confirmation numérique (à posteriori) des améliorations, (en terme d'effort), obtenues.

On peut aussi rêver de systèmes embarqués qui permettront bientôt de faire ces mesures en continu et donc d'affiner, en direct, nos méthodes de travail. Nous en reparlerons bientôt sans doute...

mercredi 17 juin 2015

Neobucher : une petite vidéo de la journée de suivi d'essais et de réglages-modifications du vendredi 5 juin 2015

Merci à Joseph de l'Atelier Paysan qui nous a fait passer une petite vidéo sur les essais de terrain du porte-outils de maraîchage en traction Animale NeoBucher, lors de la journée de suivi-d'essais et de réglages-modifications, le vendredi 5 juin 2015, chez Nicolas Koziel dans la Drôme.


Néo-Bucher porte outils pour maraîchage en... par hippotese

Plus de détails sur cette journée et des photos dans le billet précédent ici...

Projet NeoBucher (mai 2015) : Remerciements, Bilan d'étape et perspectives...

La collecte sur le site KissKissBankBank pour le projet NeoBucher, qui s'est terminée le 26 mai 2015, a été un succès avec 112 % de la somme demandée atteinte (en fait avec les frais, nous ne toucherons que 103%, soit : 7232,12 €).

Déjà Bravo à tous !

Merci à tous ceux qui ont cru (qui croient) dans ce projet et ont participé financièrement et/ou techniquement et/ou en relayant l'info dans leurs réseaux...

On a eu un peu "chaud", mais aussi plein de contacts et de retours sympas et relativement nombreux (plus de 100 kissbankers)...

En regardant la courbe (voir ci-dessous), on voit que ce n'était pas gagné et que le rétablissement s'est fait dans les derniers jours, je sais que certains d'entre-vous ont mouillé la chemise, c'est super...

En regardant les provenances des contributeurs, on voit (mais je l'ai déjà dit, je crois) que les réseaux sociaux sont très peu efficaces en terme de retour financier (le sont-ils pour propager l'info ?).

Bon si c'était à refaire, on le referait sans doute, mais pas tout de suite, il faut avoir le cœur bien accroché et pas craindre le BurnOut...

Et le bilan chiffré ?

Voici ce qu'a coûté le NeoBucher, y compris les parts sociales qu'Hippotese à pris dans la Coopérative d'Autoconstruction l'Atelier-Paysan et la participation à la formation (fabrication protos fév 2015).

Dépenses (au 31 mai 2015)

Plan du Bucher original (Thibaud) : 1470,00 €
Parts sociales à l'Atelier Paysan : 500,00 €
Participation Formation/Fab protos : 1320,00 €

Coût Matériel et Matière : 3776,51 €

Total dépenses : 7066,51 € (en gros 7000 €)

Recette (au 31 mai 2015)

KissKissBankBank : 7232,12 (7861€ - 8% HT)
Don des indemnités touchées pour la Journée maraîchage : 750 € (et 250 € déjà versé au KissKiss)

Total recettes : 7982,12 € (en gros 8000 €)

*** Bilan d'étape à 9 mois : ***

On voit que d'un point de vue comptable, on a dépensé plus que prévu (7000 € sans les outils aratoires), mais il y a 2000 € (part sociale et plans initiaux) que nous ne redépenserons plus.

Nous avions aussi choisi de participer financièrement à la formation des stagiaires Vivea (du premier stage "protos", à Valence, en février 2015) à hauteur d'une centaine d'euros par stagiaire.
Si on ramène le coût matière et participation-formation au nombre de NeoBuchers construits (2), on est à 2500 €/NeoBucher, ce qui n'est pas si mal pour des protos.

Pour les recettes, on a dépassé notre objectif de 1000 €, mais compte tenu des dépenses plus importantes que prévues, le différentiel ne dégage pas les 3000 € que nous avions estimé pour acheter des outils aratoires pour les 2 protos. Il manque encore 2000 €.

A très court terme, ce n'est pas un problème au moins pour le prototype 002 qui est en Drôme, chez Nicolas Koziel, puisque Nicolas a, à sa disposition, les anciens outils du Bucher "Hippotese" et quelques outils perso (herses étrilles autofabriquées et doigts bineurs), pour le 001, chez Micka, c'est sans doute plus compliqué mais il nous a dit être "optimiste".

Il y a encore quelques promesses de dons qui n'ont pas été concrétisées... Est-ce qu'on laisse ouverte une collecte permanente ?
Celà pourrait se concrétiser sous forme de dons directs à Hippotese par chèques ou sur un site de collecte, sans limite de temps, comme le Potcommun (par carte bancaire ou virement), leur commission financière est de 2,9 % (contre 8% pour le KissKiss)...
Les personnes qui souhaiteraient (continuer à) soutenir le projet NeoBucher, pourraient le faire simplement...
Il sera aussi sans doute utile de mettre en place un site web et un forum spécifique...
On en rediscutera sans doute bientôt...

Dans tous les cas, nous pouvons déjà investir 1000 €, pour des dents de base et/ou des herses étrilles (type Nico K.) et/ou des doigts bineurs...

*** Programme prévisionnel des 9 prochains mois (en partenariat étroit avec l'Atelier-Paysan) ***

Juin 2015 :
Une 3ème journée de suivi d'essais et de réglages-modifications a eu lieu le vendredi 5 juin chez Nicolas Koziel.

Nicolas et Vincent nous ont présenté en utilisation les points qui leur semblent encore à améliorer (en particulier le jeu dans la commande de direction et la difficulté de bloquer la barre porte-outils en position "route").

Les 2 problèmes sont en partie liés car le jeu dans la direction oblige actuellement l'accrochage de la barre porte-outils pour tourner en bout de champ tout en limitant le mouvement des roues.

Quelques rattrapages de jeu et le réglage définitif de la commande de direction ont été effectués.

Axel a pû nous expliquer certains points du système de relevage de sa conception (et de son réglage).

Nous avons fait des mesures angulaires du châssis en utilisation. Celui-ci est actuellement incliné de plus de 12° par rapport à l'horizontal. Il faudra modifier la forme des brancards pour se rapprocher de l'horizontal. Le relevage serait plus efficace et la position route plus équilibrée (moins d'influence sur la sellette et la sous-ventrière).

Nous avons aussi légèrement modifié la forme et la position du crochet de blocage en position "route" qui entrait en collision avec le relevage.

Enfin, nous avons décidé d'établir un kit d'outils (dents, socs...) de modèles courants (donc pas trop chers) et d'usage standard à monter sur le NéoBucher. Une étude technique et commerciale chez les différents fournisseurs permettra de sélectionner les modèles les moins coûteux.

Et nous avons validé les nouvelles brides sur les barres triangulaires. De nouveaux modèles, adaptés aux dents courantes du commerce sont en cours de fabrication.

Nous avons même engagé une réflexion sur la fabrication en autoconstruction de doigts bineurs, Didier a testé la découpe d'étoiles en caoutchouc dans de la bande transporteuse (à la scie sauteuse). Nous espérons réaliser un premier prototype opérationnel pour le mois d'août.

Août 2015 :
Une Quatrième journée de suivi d'essais et de réglages-modifications est programmée début août pour valider définitivement les choix techniques et aboutir en septembre à un prototype opérationnel pour le salon Tech&Bio à Valence.

Septembre 2015 :
Présentation officielle du NéoBucher au salon Tech&Bio de Valence.

Octobre 2015 :
Dessin des plans semi-définitifs, conception des montages d'usinage et choix (technique et économique) des pièces à faire réaliser en sous-traitance.

Novembre 2015 :
Fabrication des montages d'usinage et construction du premier prototype de pré-série.
Validation (ou corrections) des solutions constructives retenues.

Février 2016 :
1er stage de formation à l'autoconstruction du NeoBucher définitif (?) organisé par l'Atelier Paysan.
Sur plus de 3 jours (5jours ?).
Sans doute une dizaine de stagiaires et 2 NeoBucher(s) à construire...


*** Conclusion (provisoire) ***

Nous sommes en bonne voie de réaliser notre objectif qui était de permettre à ceux qui le veulent, de construire un NeoBucher, "équivalent amélioré" du porte-outils Bucher "historique".

Si tout se passe comme prévu, nous aurons même respecté les délais de gestation que nous nous étions fixés (ce qui est rare à Hippotese), à savoir : moins de 18 mois...

Ceux qui ont participé à la collecte du KissKiss recevront, les plans définitifs du NeoBucher (et éventuellement les tutoriels de fabrication), à partir du début de l'année 2016 (février ?).

Merci encore à tous, pour votre soutien...

Deny Fady, président d'Hippotese.

dimanche 24 mai 2015

Retour sur la 8ème journée technique de maraîchage en traction animale organisée par Hippotese... (1ère partie)

Les derniers jours de la collecte (plus que 2 jours aujourd'hui 24 mai 2015) pour le financement du projet NéoBucher, nous occupent beaucoup mais nous n'oublions pas les autres activités de l'association Hippotese, surtout que vous allez voir que ce porte-outils n'est jamais très loin...

Le 2 mai, c'était en effet la première sortie "grand public" du NeoBucher parmi de nombreux autres outils (ce qui montre d'ailleurs qu'il peut facilement s'intercaler au milieu d'autres pratiques culturales).

Je profite de cette tribune pour remercier les intervenants "chevaux" (Pierre Gallet et Thierry Bonnamour, notre hôte) de cette journée qui ont versé leurs indemnités au KissKissBankBank pour soutenir le projet NeoBucher... Merci à eux...

Et merci aussi aux participants, jeunes pour la plupart, à cette journée qui sont tous en cours d'installation ou récemment installés... Ils représentent le futur de l'agriculture biologique en traction animale... Et le futur de l'association HIPPOTESE...

La vidéo des moments forts de la journée...


8ème journée technique maraichage en Traction... par hippotese

Quelques précisions sur le contexte...

Lors de la 8ème journée technique maraîchage en traction animale pour les professionnels organisée par Hippotese, nous avons pû tester un ensemble d'outils de préparation du sol.

Il faut préciser qu'il avait plu la veille, en continu, pendant 24 heures d'affilées et que nous avions dû couvrir le terrain d'essai avec des bâches plastiques.

L'objectif de la journée était de tester une succession d'outils de préparation de sol en partant d'un labour (réalisé avec une charrue brabant double en traction animale aussi) pour aller vers des buttes de culture maraîchères.
Dans la réalité, cette succession est souvent faîte sur plusieurs jours (voir plusieurs semaines) et le soleil et la dessiccation participe à l'effritement des mottes et l'amélioration du lit de semence.

Pour cette journée, nous avons, comme à notre habitude, mélangé des outils anciens (herse triangle pliable, canadien 9 dents, rouleau plombeur, houe de buttage planetJR) et des outils modernes (porte-outils mono rang Vitimeca (avec dents souples, buttoir et disques billonneurs) et évidemment le NeoBucher avec des disques billonneurs et des herses étrilles).

Vous retrouverez d'autres photos de cette journée sur le blog Hippotese dans un prochain billet.

Et aussi un billet de mesure d'efforts en épandage de fumier avec un épandeur Millcreek à traction animale bientôt.

jeudi 21 mai 2015

Présentation diapos du projet NeoBucher avec commentaires (ver française, mai 2015)

Voici une petite mise à jour de la présentation du projet NeoBucher avec ses commentaires (ver française du 20 mai 2015).

Ce billet reprend celui d'avril et y ajoute quelques diapos avec les dernières nouvelles...

Vous aurez même droit à un pdf avec diapos et commentaires (voir en bas)

Plus que 5 jours pour boucler la collecte KissKissBankBank (26 mai 19h32)...
Nous en sommes à 5300 € sur 7000 € (soit 76 %), on reste tendu mais confiant...

Jusqu'au 26, vous pouvez encore soutenir le projet en participant à son financement...
Plus d'infos ici : http://www.kisskissbankbank.com/neo-bucher-traction-animale-et-innovation

Dans tous les cas, un grand merci à tous ceux qui nous ont déjà soutenu...

Ce projet fera date par sa philosophie et il contribuera à améliorer l'efficacité des interventions en traction animale en maraîchage et cultures de plein champ et permettra, nous l'espérons, à plein de jeunes de s'installer (et de réussir) en bio et traction animale...

Histoire du projet Néo Bucher


01 : Nous allons vous présenter le projet NeoBucher qui raconte l'histoire de la renaissance du porte-outils de maraîchage à Traction Animale Bucher.
Ce projet, encore en cours aujourd'hui, est porté par l'association Hippotese qui est une association de promotion du Cheval de Travail.


02 : L'association Hippotese est une association loi de 1901 qui a été créée en 1986 par la fusion du groupe Traction Animale du CEP Savoie et du groupe Traction Animale ARTAP de Franche-Comté.
Le nom "HIPPOTESE" signifie Ass HIPPOmobile de Technologie et d'Expérimentation du Sud-Est, car la Savoie et la Franche-Comté sont situées dans la quart Sud-Est de la France.


03 : Depuis 1986, l'association Hippotese fait de la recherche technique (colliers, harnais, matériel agricole, forestier, urbain...), de la formation, de la collecte et de la diffusion d'informations (sur son site web, son blog, dans son journal Hippobulle et par une lettre d'information mensuelle HippoNews), organise des manifestations de promotion de la Traction Animale et soutient ses membres dans leur activités (prêt de matériel, chantiers collectifs, coups de main...).


04 : Le porte-outils de maraîchage en traction animale Bucher (Bucher Guyer AG) est un outil d'origine suisse, qui existe depuis les années 30 et qui a été commercialisé jusque dans les années 60.
Il est adapté à la culture de légumes de plein champ et au maraîchage.
Il est équipé d'un système de relevage d'outils et son châssis est de conception simple et légère.


05 : Le porte-outils Bucher a des qualités rares, outre qu'il permet de travailler 2 rangs en même temps (3 rangs possibles), il propose deux systèmes de correction de trajectoire qui permettent de sarcler les plantes au plus prés et il peut être utilisé avec un seul cheval (2 chevaux possibles).


06 : A Hippotese, nous avons découvert ce porte-outils dans les années 1990 et nous avons diffusé une première documentation technique en 1992 dans l'Hippobulle n°15/16.
En 2006, dans un billet du blog, nous nous posions déjà la question de refaire fabriquer de manière semi-industriel cet outil, sans donner suite.


07 : Entre 2000 et 2008, nous avons importé plusieurs dizaines de porte-outils Bucher d'occasion de Suisse jusqu'à en épuiser la source.
La question d'une re-fabrication s'est de nouveau posée mais sans réponse satisfaisante.


08 : À partir de 2010, il est sorti sur le marché français de nombreux prototypes de porte-outils de maraîchage mais aucun ne s'inspirait vraiment du Bucher.
Il nous semblait idiot de vouloir réinventer la roue, alors que nous avions une base de travail à la fois simple et très sophistiquée, qui a été perfectionnée pendant plus de 20 ans, qui a été diffusée à plusieurs centaines d'exemplaires et reste très facile à reproduire.
De plus, aucun de ces nouveaux porte-outils ne répondait aux 3 fonctions principales du Bucher : 1 cheval, 2 rangs et correction de trajectoire.


09 : En juillet 2014, nous avons décidé de faire dessiner les plans du porte-outils Bucher (existant) pour pouvoir les diffuser à ceux qui voudraient en construire un.
Dans un deuxième temps, à partir des plans de définition, nous avons essayé de simplifier la construction de l'outil en limitant le nombre de sections (de profilés métalliques) utilisées.
Puis on a réfléchit au remplacement de certaines pièces en fonte moulée (sur le Bucher original) par des pièces mécano-soudées, réalisables plus simplement.


10 : En octobre 2014, on a décidé d'apporter des améliorations au modèle original tout en gardant une compatibilité avec les barres d'outils existantes. Le projet NéoBucher est lancé !
On a alors créé un groupe de travail pour écrire un cahier des charges des éléments à garder et des éléments à améliorer.
C'est aussi à ce moment là qu'Hippotese s'est associée avec la Coopérative d'Autoconstruction l'Atelier Paysan, qui pouvait nous apporter sa compétence technique et son expérience sur la conception d'outils de maraîchage autoconstruits et la formation.
Ensemble, nous avons cherché des solutions techniques, simples, originales ou éprouvées.


11 : Nous avons décidé :
- De diffuser le résultat de notre travail en licence libre "Creative Common",
- De réfléchir dés la conception à la possibilité d'auto-construire le porte-outils (choix de solutions nécessitant peu de compétences techniques),
- De rendre possible, avec l'Atelier Paysan, l'organisation de formations à l'autoconstruction,__
- Et aussi d'autoriser la fabrication partielle ou totale des porte-outils par des artisans, pour les utilisateurs qui ne souhaitent pas réaliser eux-même le leur.


12 : Nous nous sommes imposé la recherche de solutions constructives adaptées à l'équipement d'un atelier mécanique de base.
À savoir : un poste à souder, une disqueuse, une perceuse à colonne, et des profilés métalliques courants.
En nous réservant la possibilité de faire réaliser à l'extérieur quelques pièces complexes (tournage, découpe laser...).
Ce qui ouvrait la possibilité de construire des NeoBucher partout dans le monde en utilisant des moyens techniques locaux.


13 : Axel, élève ingénieur, en service civil à l'Atelier Paysan, a accepté de travailler sur les plans 3D du NéoBucher et nous a proposé des solutions constructives qui répondaient au cahier des charges.
De nombreux échanges entre les membres du groupe de travail (Hippotese, Atelier-Paysan, simples utilisateurs de Bucher...) ont permis de sélectionner les meilleures solutions.


14 : Février 2015, organisation d'un premier stage d'auto-construction qui réunit 13 stagiaires sous la direction d'Axel et de Joseph de l'Atelier Paysan à Valence (Drôme).
En 3 jours (et plus de 300 heures d'atelier), les prototypes 001 et 002 sont construits et valident du même coup la faisabilité technique des solutions retenues.


15 : Dans la foulée, Hippotese est invitée à présenter 15 jours plus tard, un prototype de NéoBucher au Salon International de l'Agriculture de Paris. Nous nous empressons de rendre présentables les prototypes.


16 : Début mars 2015, le prototype 002 est présenté aux 2 démonstrations de matériel hippomobiles innovants du salon en présence du Ministre de l'agriculture.


17 : Mi-mars 2015, Hippotese a atteint la limite de ses capacités d'auto-financement, nous lançons une collecte en financement participatif sur le site KissKissBankBank.com avec l'objectif d'acheter des outils modernes pour équiper nos porte-outils et ainsi permettre des essais en conditions d'utilisation réelle pour finaliser rapidement le projet.


18 : Fin mars 2015, nous présentons l'un des deux prototypes et le projet NeoBucher à l'Assemblée Générale de la Fédération Européenne du Cheval de Trait (FECTU), en Italie, devant nos partenaires européens.


19 : En Avril 2015, nous organisons deux jours d'atelier à la ferme de Nicolas Koziel. Après quelques essais, nous avions besoin de modifier et améliorer quelques détails sur le NeoBucher, notamment sur le système de relevage et la barre porte-outils.


20 : En mai 2015, nous commençons les véritables tests intensifs en conditions réelles sur des cultures biologiques de plantes aromatiques et médicinales. Et les résultats sont très encourageants.


21 : La suite du projet reste à écrire...
Nous pensons réaliser des essais sur le terrain et la mise au point des prototypes de mai à septembre 2015.
Mi-septembre 2015, le NeoBucher sera présenté au salon Tech&Bio (Salon Européen Professionnel des techniques bio et alternatives en agriculture) à Valence (Drôme).
A partir d'octobre 2015 et jusqu'à la fin 2015, nous établirons les plans définitifs et le tutoriel de fabrication.
Début 2016 : Nous espérons pouvoir diffuser les plans et organiser les premières formations à l'autoconstruction en vue de la multiplication des porte-outils NeoBucher...
A suivre sur le Blog d'Hippotese : http://hippotese.fr


Téléchargez la présentation de l'Histoire du projet Néo Bucher (version française, mai 2015) avec commentaires, au format PDF, voir ici.

mercredi 6 mai 2015

2 petits films des 1ers essais de binage du NeoBucher sur Plantes Aromatiques et Médicinales (PAM), début mai 2015

Suite des essais du prototype 002 du NeoBucher (porte-outils de maraîchage en traction animale auto-construit), dans une jeune plantation de Plante Aromatiques et Médicinales (PAM), chez Nicolas Koziel (Drôme), début mai 2015.

Le travail de binage sur de jeunes plants, d'une grande précision, est facilité par la conduite des roues directrices (grâce aux mancherons) propre au Bucher et impose la présence d'un meneur et d'un conducteur d'outils.

Les doigts bineurs (ici de modèle Kress) permettent une intervention de désherbage des adventices au stade "cotylédon", au plus près de la plante.

Cette technique évite le recours aux désherbants chimiques (de toutes façon interdits en agriculture biologique) ou les interventions de désherbage manuelle ou thermique ou encore les systèmes de "paillage" avec films plastiques.

Merci à Nicolas K. et Vincent B. pour cette démonstration.


NeoBucher, binage de précision avec des doigts... par hippotese

Pour ceux qui n'ont pas vu le précédent film (que nous avions réservé à nos Kisskissbankers) des dernières modifications d'atelier et des premiers essais du 22-23 avril toujours dans la Drôme.

Retour à l'atelier pour quelques réglages et modifications et 1ère sortie sur le terrain du prototype NeoBucher (22-23 avril 2015).

Nous nous sommes réunis pendant 2 jours, à 5 (Joseph, Nico, Vincent, Jérémy, Nina et Deny) à Montoison (Drôme) chez Nicolas K. pour quelques modifications et réglages du porte-outils de maraîchage en traction Animale NeoBucher (prototype N° 002).

Au menu : correction de quelques ratés d'atelier, rattrapage de jeu en tous sens, renforcement de certaines pièces, fabrication de nouvelles barres porte-outils (retour au triangle), fabrication de nouvelles brides de fixation d'outils, modification barre de direction, test de l'assistance au relevage en conditions réelles...

Nous en avons profité pour faire nos premiers essais attelés de herses étrilles (fabrication maison de Nico K.) et binage sur une plantation de camomille à peine sortie de terre.

Il reste certes quelques réglage à faire mais nous avons validé un certains nombres de choix technologiques et nous avons surtout progressé dans la compréhension de la cinématique complexe de ce génial porte-outils qu'est le Bucher (original).


NeoBucher : Atelier et Premières intervention... par hippotese

Si vous avez envie de soutenir le projet NeoBucher, dépêchez-vous, plus qu'une quinzaine de jours (fin de la collecte le 26 mai 2015)...

Donnez ! donnez même un peu mais donnez ! Le nombre de vos soutiens nous aide aussi beaucoup dans nos efforts...

Grâce à vous, les plans du NeoBucher pourront être finalisés et diffusés (dés 2016) partout dans le monde et chacun pourra se fabriquer ou se faire fabriquer son porte-outils de maraîchage...

La collecte, c'est ici : http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/neo-bucher-traction-animale-et-innovation

dimanche 26 avril 2015

8eme Journée technique d’échange sur la Traction Animale en Maraîchage, samedi 2 mai 2015 à Dullin (Savoie)

Comme indiqué dans l'agenda, la 8ème Journée technique d’échange pour les professionnels sur l'utilisation de la Traction Animale en maraichage organisée par Hippotese, se déroulera samedi 2 mai 2015 à Dullin (Savoie), à partir de 9h.

Pour la huitième année, Hippotese en partenariat avec différentes organisations de l'agriculture biologique et du maraîchage (Adabio, Conf Savoie...), propose, à destination des professionnels, une journée de découverte et d'échange entre les utilisateurs de la traction animale et les maraîchers sur la ferme de Thierry Bonnamour (maraîcher bio en Traction Animale depuis 5 ans).

Le NeoBucher en exclusivité mondiale...

Cette année, la journée sera encore plus centrée autour de l'utilisation du porte-outils Bucher (que Thierry utilise régulièrement) avec en exclusivité mondiale, la première sortie publique sur le terrain du prototype NeoBucher...


Le NeoBucher est repassé à l'atelier pour quelques améliorations les 22 et 23 avril...


Nous avons retravaillé sur les brides de fixation et la barre porte-outils triangulaire notamment...

Ce sera l'occasion de présenter le projet NeoBucher et ses premiers résultats tangibles, ce sera aussi l'occasion de visualiser les différences entre le NeoBucher et son modèle original...


Le NeoBucher a été équipé de herses étrilles et de dents de sarclage pour sa première sortie (privée) sur le terrain...


... qui a consisté en un sarclage sur de très jeunes plants de camomille.

Enfin, dans la mesure du possible, nous apporterons plusieurs porte-outils Bucher (historiques) que les volontaires pourront prendre en main pour apprécier les qualités techniques et les améliorations que nous avons tenté d'apporter avec le projet NeoBucher.


Nous aurons aussi le 2 mai, le plaisir de voir utiliser des doigts bineurs sur le NeoBucher...

Le porte-outils de binage Vitiméca en démonstration...

Nous présenterons aussi d'autres matériels de maraîchage mono-rang anciens et modernes et en particulier un porte-outils de binage Vitimeca avec 5 outils différents qu'Hippotese a en test actuellement et qui semble léger, modulable et efficace.


Le porte-outils de binage mono-rang Vitiméca sera aussi en démo le 2 mai...


... Avec toute sa gamme d'outils...


Nous avons déjà eu l'occasion de le mettre à l'épreuve sur de petits jardins en terrasse en Savoie...


... Et nous avons été agréablement surpris par sa polyvalence et sa légèreté.

Vous pouvez apporter votre casse-croûte que nous partagerons en toute convivialité au moment de la pause de midi.

Itinéraire :

Lien vers le plan d’accès au château partagé (pdf), à imprimer.

Lien2 vers la carte google-map, pour faire simple, aller jusqu'au gué des planches" puis, suivre les indications...

Le Château partagé (Dullin) :
Coordonnées GPS : 715760 - 5048240 De Grenoble, prendre le col de la Placette, Saint Laurent du Pont, Les Échelles puis Lac d'Aiguebelette.
De Chambéry ou Lyon, en venant de l'A43, prendre la sortie 12 "Aiguebelette"

Suivre la D921 direction St Alban de Montbel en longeant le lac sur 3 km. Traverser St Alban et continuer sur la D921 jusqu'au Gué des Planches. Au rond point prendre la 1ère à droite D36 direction Dullin.

Après 800 m dans un virage à gauche, vous voyez en face une grande bâtisse (c’est le château).
Continuer sur 400 m jusqu'à une intersection indiquant Dullin à gauche. Prendre tout droit direction "La roue, Le frandin, Le potin"
200 m plus loin, une nouvelle inter-section. Prendre à droite direction "la Roue"
Après 300 m juste après un virage sans visibilité à gauche, vous êtes arrivé au château partagé.
Contact : Thierry BONNAMOUR : 09 72 27 87 88.

Les autres billets sur le maraîchage sur le blog d'Hippotese...

Liens vers les billets des précédentes journées techniques maraîchage...

Ou ici...

Être informé des dernières nouvelles du projet NeoBucher...

Si vous voulez avoir les dernières nouvelles sur le projet NeoBucher, allez visiter les actualités du KissKiss, c'est ouvert à tous...

- page 1 de 5