Hippotese, Le cheval de Travail

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Recherche

Votre recherche de journée technique maraîchage a donné 36 résultats.

dimanche 23 décembre 2018

Porte-Outils de maraîchage, en Paire, à 4 roues (POP4), vidéo des 1er tests, sous serre... (décembre 2018) et retour sur ce projet...

Pour ceux qui ont raté le début (et surtout ceux qui n'ont pas bénéficier des infos en avant première dans l'HippoNiouse parce qu'il ne sont pas adhérent... Et toc !) :

Fin 2017, et surtout en 2018, un nouveau projet a vu le jour avec l’Atelier Paysan : le POP4 (Porte-Outils en Paire à 4 roues) pour travailler en Traction Animale en planches permanentes...

1ers essais du POP4 (Porte-Outils en Paire à 4 roues) en décembre 2018 à la Ferme de Nico et Vincent à Montoison (Drôme)

Pourquoi travailler en planches permanentes ?

L’intérêt des planches permanentes, pour les maraîchers avec des surfaces relativement importantes, est surtout de limiter le tassement du sol cultivé (puisque les animaux circulent dans les "passes-pied" entre les planches et non entre les rangs).

Celà permet aussi de densifier les cultures en rapprochant les rangs (en monorang, il faut prévoir un passage pour le cheval et le meneur et 2 passages pour les roues), en planches permanentes, les chevaux et les roues passent sur les 2 passes-pied, et le meneur est soit porté par l'outil au dessus de la culture, soit marche derrière sur l'un des passes-pied.


Culture en monorang (ici des patates)


Culture en planches permanentes (oignons)

Des essais ont été fait de travailler en planches permanentes avec un seul cheval (qui marche sur l'un des passes-pied), et un outil déporté par rapport à la traction (voir ici, lors de la 7ème journée technique maraîchage en Haute Savoie).

Mais outre le fait que l'on manque de puissance pour certains travaux, le cheval travaille mal et doit supporter un effort latéral contraignant.

Pour info une barre de binage demande un effort de 130 kgf pour les travaux les plus lourds (buttage 2 rangs ou décompaction du sol au printemps), alors qu'un cheval seul permet un effort moyen de 70 kgf au pas de travail (en traction idéale et continue).

Il y a aussi la solution d'atteler le NéoBucher en paire (avec des chevaux à 2 mètres d'entraxe dans les passes-pieds), mais si on résout le problème du tassement du sol par les chevaux, le meneur lui marche sur la planche et garde les mains prises pour la correction de trajectoire (ce qui rend difficile le menage en simultané car il n'y a pas de guides à la ceinture en menage en paire).
De plus le réglage de terrage n'est pas réellement possible


Le NéoBucher attelé en paire

La majorité des outils maraîchers en traction animale en France ne sont pas adaptés à ces techniques culturales, peu de maraîchers en traction éprouvent la nécessité de cette technique car leur surface sont limitées. Mais certains voient leur ferme s’agrandir et auraient besoin d’évoluer.

Les futurs meneurs-maraîchers, capables de maîtriser la technique complexe d’une bineuse à 2 chevaux, ne sont pas insensibles au concept mais il faut concevoir de nouveaux outils.

Une équipe d'une dizaine de personnes (la plupart maraîchers) s'est attelé à cette tâche à l'automne 2017, après une étude de l'existant en France, en Allemagne et aux États Unis...

Quelques exemples de l'existant (pour la plupart resté au niveau du prototype ou du modèle unique) :


Bineuse IJ (fabriquée en série US)


Bineuse G-Haw (Proto US)


Bineuse Bernard Michon Hippomobile (Proto France)


Bineuse Univecus (Proto Allemagne)


Bineuse Schmitz (Proto Allemagne)

Plein de rencontres et d'échanges de méls plus tard, la réalisation d'un cahier des charges d'un porte-outil à 2 chevaux idéal, permettant de faire de la planche permanente et aussi d’autre types de travail du sol, aboutissait...

Cahier des Charges sommaire du futur POP4 :

- 2 chevaux, pour avoir la puissance nécessaire
- Écartés à 160 cm, soit l’écartement des planches
- Avec des freins efficaces
- 4 roues pour une bonne stabilité (2 directrices pour la correction de trajectoire et 2 "folles" qui permettent le demi-tour le plus court possible en bout de rang.
- 2 timons pour plus de confort des chevaux dans les manœuvres, avec grand écartement
- Une position de menage assise, pour gérer les guides et ne pas écraser les planches
- Une direction des barres de binage avec les pieds, pour gérer à la fois guides et outils
- La possibilité de monter différentes barres de binage ou de travail du sol facilement et rapidement (la barre à section triangulaire du NéoBucher sera sans doute conservée).

Paul Jarreau et Joseph Templier de l'Atelier Paysan ont pû alors faire les premiers dessins 3D qui ont été discutés et remaniés par l'équipe pendant l'année 2018...


Dessin du proto virtuel...


Schéma explicatif du proto virtuel...

Et un premier proto a été construit à la ferme des Volonteux près de Valence, (26), en une semaine, du 19 au 23 novembre 2018, par une équipe formée de Sylvain, Remy, Thomas, Vincent, Ivan, Mickael, Etienne et Paul.


Nico et Thomas Peyre ont finalisé l'hydraulique les semaines suivantes et mi-décembre les premiers essais ont pu avoir lieu...


1ers essais du Proto POP4, début décembre 2018


1ers essais du Proto POP4, début décembre 2018


1ers essais du Proto POP4, début décembre 2018


1ers essais du Proto POP4, début décembre 2018

Certes, il reste des finitions à faire et puis sans doute des modifs, certains choix seront peutêtre remis en question, on a l’expérience du projet NéoBucher qui pourtant partait d'un porte-outils existant et qui a mis plus de 3 ans pour aboutir à sa version définitive...

Il faut savoir prendre un peu de temps pour fignoler les détails, tester en conditions réelles sur plusieurs mois, sans vouloir multiplier trop vite un proto inabouti...

En tout cas bravo à l'ensemble de l'équipe qui nous offre en avance un super cadeau de noël...

Si vous voulez vous raccrocher au projet...

D'autres infos sur le site de l'Atelier-Paysan ici...
Ou le PDF de l'article de l'Atelier-Paysan sur le POP4 ici (9 Mo)

Pour toutes questions, renseignements ou participation, contactez Vincent Bastard (vincent.bastard-chez-posteo.net) ou neobucher@googlegroups.com

samedi 3 juin 2017

La 10ème Journée technique sur le maraîchage en traction animale, organisée par les Potagers de Gaia et Hippotese aura lieu le samedi 1 juillet à Hermance (près de Génève, Suisse)

Au programme :

- Présentation des Potagers de Gaia
- Présentation et démonstrations de divers outils disponibles sur le marché, pour différentes utilisations.
- Présentation et discussions autour des itinéraires techniques en maraîchage et traction animale.
- Repas tiré du sac.

Renseignements sur le blog d'Hippotese ou par téléphone :

Hugo Dufour 06.46.40.10.21 (info@potagersdegaia.ch)

Adresse : 527 rte d'Hermance, 1248 Hermance, Suisse, juste sur la frontière...

PDF de l'affiche téléchargeable ici...

dimanche 1 janvier 2017

Hippotese vous souhaite une bonne année 2017, que vos projets en Énergie Animale soient nombreux et réussis...


Hippotese renouvelle son équipement informatique pour la nouvelle année... (photo web)

Comme les personnes présentes à l'assemblée générale de début décembre 2017 ont pu s'en apercevoir dans les nombreux compte-rendus, l'année 2016 a été très fertile en activités diverses, en particulier pour des réalisations techniques, la recherche matérielle (NéoBucher, Datafficheur, NéoPlanète...), des achats de matériels (voir plus loin), de nombreuses actions de promotion de l'Énergie Animale (SIA, journée technique maraîchage, chantier-école, foire romande, Sciez-sur-Léman...) et aussi notre participation à TraitComtest (qui nous a valu de remporter le Trophée Européen du Matériel Moderne en Traction Animale).

NB : un compte-rendu d'AG est en préparation et sera diffusé dans la première HippoNews de l'année...

Et en parlant d'HippoNews, d'ailleurs, c'est là que nous avons été mauvais, voir très mauvais puisque nous n'en avons diffusé que quelques unes en début d'année 2016...

Même si le blog a relativement bien fonctionné (26 billets en 2016, soit un, toutes les 2 semaines en moyenne), nous savons que vous êtes gourmands de ces nouvelles "régulières" et nous n'avons pas d'excuse de ne pas avoir pris du temps pour les réaliser...

La panne (suite à 2 piratages du site Hippotese.fr) du "moteur" des HippoNews va nous obliger à changer de système et mettre en place une autre solution technique mais il va falloir surtout trouver (prendre) du temps d'ordis pour écrire ces "Nouvelles" et s’astreindre à le faire régulièrement surtout...

Notre situation financière n'est pas fameuse non plus, la recherche technique coûte chère...
Notre parc à matériel en essais s'est enrichi de 3 NéoBuchers (les 2 premiers prototypes sont d'ailleurs à vendre au prix de la matière d’œuvre, 1000 et 1500 €). Nous avons aussi acquis une bineuse grisette BMH et un Vario Equi-Idea (bâti équipé de roues, qui peut être adapté à un cultivateur à ressorts souples ou à une herse à dents).

En gros, nous avons eu en 2016, un déficit de 6000 € qui ne s'explique pas seulement par le faible recouvrement des adhésions (seulement une trentaine d'adhésions ont effectivement été réglées en 2016), nous avons toujours eu pour slogan que nous ne sommes pas un association d'adhésions, celà reste vrai, mais bon, il y a malheureusement des limites économiques...

NB : D'ailleurs, je vous rappelle que vous pouvez adhérer par carte bancaire via le pot commun, trop peu utilisent cette solution pourtant simple et rapide...

Nous avons fait le choix de ne pas dépendre de subventions publiques ou privées (sauf financement ponctuel de projets particuliers), ce choix a été réaffirmé à l'assemblée générale, c'est le gage de notre indépendance...
Nous avons aussi fait le choix de la diffusion libre et gratuite de nos recherches, nous continuerons de fonctionner avec, et de promouvoir cette philosophie...
Mais nous devons trouver quelques ressources financières en 2017... Vos idées nous intéressent...

NB : Si notre situation ne s'améliore pas, si nous n'avons pas un soutien massif de nos adhérents (il y a eu des années où nous avons enregistré près de 200 adhésions soit 4000 €), nous limiterons tout simplement nos actions de recherche les plus coûteuses...

Mais ne restons pas sur une note pessimiste, nous avons pleins de projets, plein d'énergie, nous souhaitons les partager avec vous dans ce fabuleux projet collectif de promotion de la Traction Animale Moderne qu'est Hippotese et qui a plus de 30 ans cette année...

Deny Fady, président.

samedi 2 avril 2016

La 9ème Journée technique sur le maraîchage en traction animale, organisée par Hippotese aura lieu le jeudi 26 mai 2016 à Montoison (Drôme)

La 9ème journée technique maraîchage, organisée par l'association Hippotese, aura lieu le jeudi 26 mai 2016, à partir de 9h, sur la ferme de Nicolas Koziel (lieu dit "Les Vallons", 26800 Montoison) ou le 2 juin si des intempéries rendent impossible la tenue de démonstrations le 26 mai.

Au programme :

  • Présentation de la ferme de Nicolas (3ha de cultures diversifiées : maraîchage et plantes aromatiques).
  • Présentation et démonstrations de divers outils disponibles sur le marché, pour différentes utilisations (en simple ou en paire, pour âne-mulet-cheval, en mono ou multirangs...).
  • Présentation et discussions autour des itinéraires techniques en maraîchage et traction animale.
  • Repas tiré du sac.

Renseignements sur le blog d'Hippotese ou par téléphone :

Nicolas Koziel 06 23 25 82 83
Vincent Bastard 06 52 06 26 77

PDF de l'affiche et du programme téléchargeable ici...

NB : et en exclusivité, vous pourrez voir en action sur le terrain et même essayer le dernier modèle de présérie (003) du NéoBucher.

mardi 16 février 2016

La Route du Trait Comtois (ex Route des Vins et du Comté, Franche-Comté Terre de Trait) devient Trait Com'Test !

Comme nous vous l'annoncions dans le billet du jeudi 17 septembre 2015, L'APTC (Association de Promotion du Trait Comtois) organise une quatrième route européenne après les deux éditions de La "Route des Vins et du Comté" en 1996 et 2006 et de l’Épreuve Internationale du Cheval de Trait "Franche-Comté Terre de Trait" en 2010.

Cette route s'appellera "TRAIT COMT'EST", la Manifestation Internationale de l’Énergie Cheval , et se tiendra du 26 au 28 août 2016 à Magny-Cours (Département de la Nièvre, région Bourgogne-Franche-Comté, France).

Évidemment, Hippotese participera à cette manifestation en apportant son soutien technique, ses bénévoles et ses prestataires professionnels...

Nous avons maintenant plus de précisions sur le déroulement de cette manifestation et en particulier sur l'organisation du Village Énergie Animale...

Mais j’emprunte à Jean Louis Cannelle, (responsable de ce village), un extrait du texte de son invitation aux constructeurs de matériel hippomobile moderne (il va sans dire que ceux qui ont été "oubliés" sont aussi les bienvenus et peuvent prendre contact avec l'organisation) :


Aux vues du succès rencontré par le Village Énergie Animale, lors de l’édition 2010 (Franche-Comté Terre de Trait à Levier), nous allons réitérer et améliorer cette opération dans le cadre de TRAIT COMT'EST 2016. La traction animale y sera présentée sous toutes ses formes :

  • Débardage,
  • Travaux en vigne,
  • Maraîchage,
  • Utilisation en ville,
  • Travaux agricoles,
  • Production d’énergie mécanique ou électrique,
  • Portage et transport,
  • Cheval support de réinsertion,
  • Cheval support d’animation et de communication.

Comme en 2010, ce lieu aura un caractère européen, c'était d’ailleurs le fabricant italien "EQUI-IDEA" qui avait remporté le 1er prix du Trophée de l'Innovation Technologique.

Nous souhaitons faire de ce Village Énergie Animale un lieu de rencontres et d’échanges professionnels.

Un Trophée de l’Innovation Technologique est prévu pour récompenser les constructeurs répondant au mieux aux thèmes fixés (ergonomie, efficacité, sécurité). Le lauréat sera récompensé par la réalisation d’un DVD, par un professionnel, d’une durée de 5 minutes, présentant le matériel primé.

Vous pouvez présenter plusieurs matériels.

Le Village sera aussi une "vitrine" des différentes expériences que l’on peut trouver en France et en Europe. Il permettra de mettre en valeur votre matériel face à un public toujours plus intéressé.

Vous êtes cordialement invités à participer à ce Village et l’espace est gratuit pour les constructeurs présentant au minimum 3 matériels.

Afin de rendre ces journées profitables, nous mettrons à votre disposition des emplacements :

  • Une carrière de présentation à proximité
  • Un lieu de rencontres et d’échanges sous petit chapiteau
  • Des sites spécifiques maraîchage, débardage, travaux des foins... pour les démonstrations :
  • Des animaux dressés et 15 prestataires professionnels.

De plus, un colloque sur le thème de "La vie du sol base d’une agriculture d’avenir", présenté par des professionnels, aura lieu durant cette manifestation. Vous pouvez y participer et vous y inscrire dès à présent.

Nous souhaitons que la manifestation "TRAIT COMT’EST" soit un bel événement, une belle fête, mais aussi qu’il y ait un "après", afin que les énergies renouvelables aient une place encore plus grande dans notre société.

Une telle rencontre serait un formidable tremplin pour tous les acteurs de la traction animale ! Tel est notre souhait.


Je vous joins le dossier de presse de la TRAIT COMT'EST... (cliquer sur l'image, PDF 29 Mo) :

Et pour finir, voici une présentation succincte de la manifestation en anglais (pour le côté européen !).

“TRAIT COMT’EST la manifestation internationale de l’énergie cheval” 2016 in France

Following the Route du Vin et du Comté ( 1996 und 2006) and the Franche-Comté Terre de Trait ( 2010), the Association for the Promotion of the Comtois Draught Horse (Association de Promotion du Trait Comtois) is planning a fourth large international draught horse event.

It will take place in the Département of Nièvre in Burgundy, on a 40 hectare site at the Ferme de Marault, which is ideally placed to host this event.

Over three days from 26. to 28. August 2016, 450 participants and 250 horses representing 12 teams from different countries will compete against each other, to demonstrate the versatility of draught horses.

Amongst the competitions, driving single horses, pairs and four horse teams, as well as marathon driving, ploughing and logging are scheduled.

The European Championship for Horse Logging will also take place at the event.

In addition, the newest developments in using horses as a renewable energy source will be presented - a demonstration area for horse drawn machines and manufacturers as well as those offering horse powered services; demonstrations with commentary, lectures and the awarding of an prize for innovation.

In order to minimise the transport of horses and vehicles between the stages of the driving course, the route will consist of four circuits of a trail around the venue, each circuit being about 15 km long.

Motorised vehicles will not be allowed on the grounds, people, equipment, feed and bedding for the animals, food and drink will be transported with draught animals and the rubbish will be sorted and recycled where posssible.

The region of Bourgogne-Franche Comté will use the event to showcase its agriculture, trade and crafts and to present local food and tourist attractions.

Advance planning is underway for similar events in Belgium in 2017 and in Switzerland in 2018.

Information from :
Association de Promotion du Trait Comtois
52 rue de Dôle
25000 BESANCON, France
Tel : 0033 (0)6 73 66 29 80
Gaelle.millot@aptc.fr

samedi 21 novembre 2015

Agenda Hippotese et CA pour 2016

Agenda Hippotese pour 2016
Dernière Mise à Jour : Samedi 21 nov 2015

Cet agenda (prévisionnel et évolutif) sera mis à jour au fur et à mesure des informations que nous recevrons...
Un lien permanent dans la colonne de droite du blog permet de le consulter régulièrement...
Date 1ère diffusion : Samedi 21 nov 2015

Février 2016

- Le Salon de l'Agriculture de Paris (SIA) aura lieu du 27 février au 6 mars 2016 :
- Les chevaux seront dans le Hall 6 comme en 2015.
- Les journées de présentation du matériel moderne, (les derniers outils à « énergie cheval » issus des avancées technologiques les plus récentes) auront lieu les mardi 1er mars et jeudi 3 mars 2016 (à confirmer)
- Hippotese sera présente sur un stand partagé avec le CERRTA... (à confirmer)
- Pour avoir une petite idée des présentations et des rencontres que l'on fait au SIA, voir les billets récapitulatifs de 2014, ici

Mars 2016

-AG de la FECTU le week-end des 26 et 27 mars à Genoves (46 894) en Espagne

Avril 2016

Mai 2016

- 13ème Chantier-École de Montdenis, les 4, 5, 6, 7 et 8 mai 2016.
Le chantier d'autoformation au débardage annuel de Montdenis se déroulera comme chaque année le week-end de l'Ascension.
Le thème du chantier-école n'est pas encore vraiment choisi mais il y aura du transport par bât, du débardage sur chemins étroits (moins d'un mètre) avec traîneau et mini-porteur, du mouflage sur ancrage "volant", de la fabrication et du débuscage de fagots, de l'attelage en ligne et toujours du travail en forte pente...
Sans doute des essais de remise en état de chemins étroits de montagne en traction animale...
Plus de renseignements bientôt ici...

- 9ème journée technique d'échange en maraîchage réservée aux professionnels jeudi 26 mai 2016 : chez Nicolas Koziel (à Montoison entre Crest et Valence dans la Drôme). Il y aura une présentation in-situ du prototype [NéoBucher qu'Hippotese et l'Atelier Paysan ont conçu à partir du Porte-outils de maraîchage Suisse Bucher et des démos de matériel monorang
Pour plus d'infos sur le Bucher original ou sur le projet NeoBucher, cliquez sur les liens...

Juin 2016

Juillet 2016

Août 2016

- Route du Trait Comtois dans la Nièvre du 26 au 28 août 2016.
Des infos ici.

Septembre 2016

Octobre 2016

- Les Journées Traction Animale à Sciez-sur-Léman auront lieu le samedi 8, dimanche 9 et lundi 10 octobre 2016
La journée professionnelle se fera le lundi afin de toucher plus de professionnels, d'institutions, de collectivités......
Cette année le sujet du colloque sera : le cheval territorial : arrosage, ramassage des déchets (verts et poubelles , tri selectif....) entretien des espaces verts, voies vertes, parc, forêt etc...

Novembre 2016

Décembre 2016

Les autres dates bientôt...

Contacter le Conseil d'Administration d'Hippotese :

Lien vers tous les contacts ici...

jeudi 12 novembre 2015

Prommata, journée d'échange chez Jérôme Keller en Haute Vienne, les 18 et 19 octobre 2015

À l'invitation de Jérôme Keller, Vincent Bastard et Nicolas Koziel (d'Hippotese) et Nicolas Sinoir (de l'Atelier Paysan) sont allés en Haute Vienne présenter le NéoBucher et sa démarche d'autoconstruction.

Vincent Bastard nous a fait un petit compte-rendu de ces 2 jours...

Les 18 et 19 octobre 2015, nous nous sommes rendus en Haute Vienne chez Jérome Keller, avec Nicolas Sinoir de l'Atelier Paysan. Nous avions été invités à participer aux journées d'échange annuelles organisées par Prommata, à la suite de son Assemblée Générale.

Le dimanche soir, Ed Hammer, un adhérent Prommata de Grande Bretagne nous a présenté sur diaporama sa ferme de 3ha de maraîchage et ses outils.
Il nous a présenté son « American Tour » des fermes en traction animale au States et les matériels qu'il a trouvé intéressant là-bas.
Il nous a aussi parlé de Farm Hack (équivalent de l'Atelier paysan aux Etats-Unis), qu'il a reproduit en Angleterre, ainsi que de "the Land Workers Alliance", première branche anglaise de la Via Campesina, qu'il a participé à créer.

La soirée s'est poursuivie par une présentation photo de plusieurs fermes: d'adhérents Prommata puis de celle des Vallons, chez Nicolas Koziel, et de l'itinéraire technique utilisé au Bucher. Ce fut une soirée riche d'échanges entre maraîchers, et conviviale comme on les aime...

Lundi, Guillaume nous a présenté les dernières évolutions de la Kassine (avant train directionnel, possibilité de mettre plusieurs rangées d'outils pour diminuer le nb de passages, etc)...

Nous avons présenté le Néobucher et l'histoire de sa renaissance, puis NIcolas Sinoir a présenté l'Atelier Paysan.

Jérémy (de Prommata) nous a présenté les avancées du Mata, proto de porte-outil proche du Bucher, pour le travail du sol, le binage multi-rang, le semi, etc...


(photo Prommata)

Camille Guyot (de Trait Vienne) nous a montré son porte outils "Hippo Maraîcher", une kassine à sa manière, avec un système de relevage des outils par 2 roues pivotantes placées à l'arrière.


(Photo Prommata)

Emmanuel Fleurentdidier (CFPPA de Montmorillon) nous a présenté le Homesteader de Pioneer et un porteur de AMB88 avec attelage 3 points et prise de force par moteur auxiliaire.

Les matériels ont été présenté dans la cour devant une cinquantaine de personnes puis au champs, mais il n'y avait pas de cultures implantées en multirangs permettant de montrer les possibilités du Néo.

Nous avons aussi vu cette originale version de mancheron réglable, emprunté à un motoculteur :

Un chouette moment de rencontre et d'échanges...
À poursuivre...

Vincent Bastard

jeudi 23 juillet 2015

PferdeStark 2015, samedi 29 et dimanche 30 août 2015 à Dörentrup (Allemagne)

La Pferdestark ("Force du cheval") est la plus grosse manifestation de présentation de matériel moderne à traction animale en Europe.

Cette manifestation, est organisée tous les 2 ans par l'IGZ (l’association allemande des utilisateurs de chevaux de trait) en fait plutôt la section de l'IGZ du pays de Rhénanie du Nord-Westphalie. C'est avant tout une vitrine de l’utilisation actuelle et future de la traction animale comme source d’énergie renouvelable.

Depuis 2013, la PferdeStark a lieu, dans un nouveau cadre (le musée de plein air de Detmold, où elle se déroulait depuis 1996, ne convenant plus pour des raisons de normes de sécurité).
C'est donc sur le domaine de Wendlinghausen, sur la commune de Dörentrup (à quelques kilomètres de Detmold) que se déroule maintenant la manifestation.

Ce domaine héberge une exploitation agricole qui travaille selon des principes écologiques sur 350 ha de terres agricoles et 100 ha de forêts.
Même si l'utilisation de chevaux de trait sur le domaine s'est limitée jusqu'à présent aux travaux forestiers, les convictions du propriétaire Joachim Von Reden s'accordent parfaitement avec l'esprit de la PferdeStark et présentent beaucoup de points communs avec celles de l'IGZ.

Un nombre impressionnant de machines et d'outils à Traction Animale (très récents pour certains) construits aux États-Unis, en Angleterre, Allemagne, Italie, Autriche, Pologne, Suisse, Suède et France…
Tous les matériels sont exposés et présentés au travail...

Les outils les plus simples et les machines les plus sophistiquées, tirées par un, deux, ou quatre chevaux, tournent dans les prés et les champs du domaine en démonstrations programmées à heures précises tout au long des 2 journées (l'organisation allemande).

En 2013, nous avons pu voir de nombreux avant-trains simples, à moteur auxiliaire et à prise de force sur les roues, des faucheuses à entraînement par les roues et à moteur, des faneuses, des andaineurs, des botteleuses, une superbe moissonneuse-javelleuse à 3 chevaux, ancienne, des charrues, herses, bineuses, semoirs, épandeurs à fumiers, planteuses et ramasseuses à patates, des porte-outils de culture sarclée et de maraîchage, des porte-balles-rondes, des porteurs forestiers, des chariots etc.

Il y avait aussi des des harnais, des colliers, des voitures anciennes de collection ou modernes, des bourreliers, des constructeurs de toute l'Europe...

Et parallèlement aux démonstrations techniques en situation, il y a une très grande carrière avec présentation en continu de spectacles, de show de races, de concours d'utilisation et de matériel avec des commentaires (malheureusement seulement en allemand).

Il y a aussi la finale régionale de labour et un concours européen de débardage.

Nous feront le déplacement à quelques uns d'Hippotese pour suivre tout ça, retrouver nos amis de la FECTU et aussi pour présenter notre prototype de NéoBucher.

Pour y aller...

Thierry Bret de la Drôme organise un départ collectif en minibus, si vous êtes intéressés... Tél rapidement au 06-17-96-58-51

Quelques billets sur le blog d'Hippotese qui parlent ou qui font suite à l'édition 2013...

Derniers tarifs du matériel de maraîchage du constructeur italien, Albano Mascardo vu à la Pferdestark

7ème Journée technique Traction Animale en Maraîchage : Le Compte-Rendu (partie 2) avec des photos de l'avant-train IJ

Billet Tarif du matériel de Traction Animale américain disponible en France (suite de l'Hippobille N°31) dont la faucheuse IJ

Vous retrouverez aussi des infos dans l'Hippobulle N°31 (pour les adhérents) qui en parle largement...

A suivre dans un prochain billet, une petite vidéo et des explications au sujet d'une trépigneuse à 2 chevaux vue au PferdeStark 2013...

mardi 23 juin 2015

8ème Journée Technique Maraîchage, le 2 mai 2015 à Dullin (Savoie) : Mesure d'efforts avec un épandeur de fumier Millcreek

Lors de la 8ème journée technique sur le maraîchage en traction animale, chez Thierry Bonnamour à Dullin (Savoie, France), Michel Carrel a fait une petite mesure d'efforts lors de l'épandage d'un fumier bien décomposé.


Mesure d'efforts avec un épandeur de fumier en traction animale, au château partagé de Dullin.


Mise en place du capteur de force, on enlève les amortisseurs de traction pour ne pas fausser les mesures...


Vue détaillée du capteur (10 mm de diamètre)...


Le "Data Logger" qui récupère et sauvegarde les données du capteur.

Nous avons utilisé un épandeur TA de marque Millcreek, (origine américaine) à prise de force sur les roues, attelé à un porte-outils Bucher monté en avant-train (avec un attelage à boule).

Nous avons chargé à la main l'épandeur à partir d'un tas de fumier bien décomposé...

Nous avons épandu sur une bande enherbée très mouillée (il avait plu plus de 24 heures d'affilé la veille) d'une centaine de mètres de long au profil légèrement descendant (de gauche à droite par rapport au cameramen).

A l'aller et au retour, il y a eu un arrêt, nous avons donc partagé les mesures en 4 courbes distinctes : Aller-1, Aller-2, Retour-1 et Retour-2.


Thierry Bonnamour et Michel Carrel attentifs pendant les mesures...

Voici déjà la vidéo complète de l'Aller-retour...


Mesure d'efforts en traction animale (épandage... par hippotese

Et voici les 4 courbes des 4 parties...


De 20 à 200 Kgf, force moyenne 83 Kgf, durée 25 secondes.


De 15 à 240 Kgf, force moyenne 93 Kgf, durée 36 secondes. Total 1mn1s


De 20 à 300 Kgf, force moyenne 147 Kgf, durée 28 secondes.


De 25 à 300 Kgf, force moyenne 120 Kgf, durée 46 secondes. Total 1mn14s

Nota : Attention les courbes ne durent pas le même temps (de 25 à plus de 46 secondes), ce qui explique que "l’accordéon" soit plus ou moins serré...

Thierry Bonnamour (utilisateur habituel de l'épandeur) nous précise :
La bande enherbée fait une longueur de 90 m avec une pente longitudinale de 2 % environ (pour un dévers, en largeur, de 5%).
Le volume épandu est de 0.68m3 (densité inconnue).

L’épandeur utilisé est un épandeur Millcreek qui a été acheté en France chez Equip-Equestre.fr, qui a un volume "annoncé" de 1,5 M3.
Thierry pense que l'indication de ce volume est exagérée, sauf à remplir l'épandeur au delà des bords de la benne, ce qu'il n'a pas essayé.


L'épandeur Millcreek sur le site de http://www.equip-equestre.fr.


Vue des pignons d’entraînement du tapis et du hérisson, le mouvement est pris sur les roues de l'épandeur.

Michel Carrel (qui a réalisé le relevé des mesures) nous précise :
Tant les tracés que les forces moyennes ne doivent pas être pris comme parole d'évangile, les mesures ayant été effectuées un peu à l'arrache et sur des durées très courtes.
Visuellement nous avions l'impression que le tirage était plus important que mesuré (83 à 147 Kgf de moyenne). La variabilité de ces forces est probablement influencée par la texture du compost et par le chargement de l'épandeur.
L'amplitude de l'oscillation des forces est importante, allant parfois jusqu'à 200 Kgf (de 50 à 200) et doit rendre le travail plus pénible pour l'équidé. Dans ce contexte, les ressorts de traction, que nous avions enlevé pour les mesures (pour des problèmes de montage) sont probablement très bénéfiques.

Informations tirées du film :
Le terrain est très mouillé (on voit bien la terre et l'herbe qui adhère aux roues), ce qui est logique avec les pluies de la veille, on peut penser que le coefficient d'adhérence est très désavantageux pour le cheval.
Le harnais "en mancelles" qui laisse libre verticalement les brancards, favorise peutêtre les "coups de raquette" que l'on aperçoit dans le film quand le terrain présente des irrégularités (et qui sont visibles aussi sur les graphiques).
On voit bien, au retour que le cheval est dans un effort très important, on peut se poser la question de l'organisation du chantier qui aurait permis de faire le même travail sans un tel effort.

Intérêt des mesures dynamométriques :
Outre l'intérêt scientifique de connaître la valeur absolue des forces en présence qui confirme ce que nous préconisons à Hippotese, c'est à dire qu'un cheval de 700-800 kg ne doit pas effectuer un effort prolongé de plus de 100 kgf (98,1 dN) au pas (4,3 km/h).
On peut ici facilement constater que le cheval est dans un effort acceptable tant qu'il reste en moyenne autour de 90 kgf, mais que c'est trop dur quand l'effort moyen est de 130 kgf.
On peut aussi constater que la variation de poids du fumier, entre l'aller et le retour (la moitié du fumier est distribué) semble beaucoup moins influer que la pente (2 %) dans l'effort mesuré.
Dans le cas qui nous intéresse, on pourrait donc, tirer certains enseignements des mesures, en particulier en terme d’organisation du travail, même s'Il nous manque l'effort de traction pur (sans mettre en route le mécanisme de distribution), à vide, en charge et en demi-charge , et ce, à l'aller (descente) comme au retour (monté) pour pouvoir vraiment valider une organisation plus efficace des déplacements.

Proposition d'une nouvelle organisation :
Les mesures dynamométriques, pour ne pas rester théoriques, doivent nous permettre de proposer de nouvelles organisations (typiquement souvent, comme ici, de nouveaux parcours) plus économes en effort.
Regardons ce que celà pourrait donner sur notre petit exemple d'épandage...
Et tout d'abord, petit schéma du déplacement tel qu'il a été effectué (voir film) :


Le schéma du déplacement réel...

On peut à priori penser pour améliorer l'organisation du chantier :

Qu'Il serait judicieux, de distribuer le fumier en 2 passages sur cette parcelle mais toujours dans le sens de la descente (gauche à droite) et donc...

- Première solution, de remonter la bande de terrain sans distribution (par le bas de la parcelle), puis de faire un deuxième passage en distribution en descente.


Première proposition de déplacement demandant moins d'effort, le cheval remonte la pente latérale par le bas sans épandre puis effectue son 2ème épandage à la descente...

- Ou Deuxième solution, de ne remplir que la moitié de la charge, aller l'épandre, puis revenir remplir une demi-charge et refaire un tour d'épandage (toujours dans le sens de la descente, gauche-droite). Ce qui suppose que l'épandeur fonctionne aussi bien avec une charge de demi-hauteur (ce qui n'est pas sûr) ou qu'il faut réduire l'utilisation de la benne à sa partie arrière avec une cloison mobile par exemple.


Deuxième solution de déplacement demandant moins d'effort, le cheval effectue 2 épandages à demi-charge (avec demi-remplissage au départ et demi-remplissage avant le deuxième tour).

Conclusion :
On voit bien dans cet exemple l'intérêt des mesures dynamométriques qui permettent d'affiner notre perception des efforts mis en jeu en traction animale.
Nous sommes évidemment conscients que nous ne pouvons pas faire de mesures d'une valeur "scientifique" à Hippotese, car nous ne sommes pas en laboratoire et aussi par manque de temps (il faudrait faire des mesures en ne faisant varier qu'un seul des paramètres et répéter ces mesures un grand nombre de fois pour avoir une valeur moyenne statistique des résultats), nous sommes et restons dans des situations de travail réel.
Néanmoins, avec ces mesures "de terrain" et une vidéo accompagnatrice, un travail de réflexion collectif est possible pour améliorer l'organisation de nos chantiers (au niveau des harnais, des parcours, des matériels employés, des méthodes de menage...), et le choix des solutions peut être validé par une confirmation numérique (à posteriori) des améliorations, (en terme d'effort), obtenues.

On peut aussi rêver de systèmes embarqués qui permettront bientôt de faire ces mesures en continu et donc d'affiner, en direct, nos méthodes de travail. Nous en reparlerons bientôt sans doute...

mercredi 17 juin 2015

Projet NeoBucher (mai 2015) : Remerciements, Bilan d'étape et perspectives...

La collecte sur le site KissKissBankBank pour le projet NeoBucher, qui s'est terminée le 26 mai 2015, a été un succès avec 112 % de la somme demandée atteinte (en fait avec les frais, nous ne toucherons que 103%, soit : 7232,12 €).

Déjà Bravo à tous !

Merci à tous ceux qui ont cru (qui croient) dans ce projet et ont participé financièrement et/ou techniquement et/ou en relayant l'info dans leurs réseaux...

On a eu un peu "chaud", mais aussi plein de contacts et de retours sympas et relativement nombreux (plus de 100 kissbankers)...

En regardant la courbe (voir ci-dessous), on voit que ce n'était pas gagné et que le rétablissement s'est fait dans les derniers jours, je sais que certains d'entre-vous ont mouillé la chemise, c'est super...

En regardant les provenances des contributeurs, on voit (mais je l'ai déjà dit, je crois) que les réseaux sociaux sont très peu efficaces en terme de retour financier (le sont-ils pour propager l'info ?).

Bon si c'était à refaire, on le referait sans doute, mais pas tout de suite, il faut avoir le cœur bien accroché et pas craindre le BurnOut...

Et le bilan chiffré ?

Voici ce qu'a coûté le NeoBucher, y compris les parts sociales qu'Hippotese à pris dans la Coopérative d'Autoconstruction l'Atelier-Paysan et la participation à la formation (fabrication protos fév 2015).

Dépenses (au 31 mai 2015)

Plan du Bucher original (Thibaud) : 1470,00 €
Parts sociales à l'Atelier Paysan : 500,00 €
Participation Formation/Fab protos : 1320,00 €

Coût Matériel et Matière : 3776,51 €

Total dépenses : 7066,51 € (en gros 7000 €)

Recette (au 31 mai 2015)

KissKissBankBank : 7232,12 (7861€ - 8% HT)
Don des indemnités touchées pour la Journée maraîchage : 750 € (et 250 € déjà versé au KissKiss)

Total recettes : 7982,12 € (en gros 8000 €)

*** Bilan d'étape à 9 mois : ***

On voit que d'un point de vue comptable, on a dépensé plus que prévu (7000 € sans les outils aratoires), mais il y a 2000 € (part sociale et plans initiaux) que nous ne redépenserons plus.

Nous avions aussi choisi de participer financièrement à la formation des stagiaires Vivea (du premier stage "protos", à Valence, en février 2015) à hauteur d'une centaine d'euros par stagiaire.
Si on ramène le coût matière et participation-formation au nombre de NeoBuchers construits (2), on est à 2500 €/NeoBucher, ce qui n'est pas si mal pour des protos.

Pour les recettes, on a dépassé notre objectif de 1000 €, mais compte tenu des dépenses plus importantes que prévues, le différentiel ne dégage pas les 3000 € que nous avions estimé pour acheter des outils aratoires pour les 2 protos. Il manque encore 2000 €.

A très court terme, ce n'est pas un problème au moins pour le prototype 002 qui est en Drôme, chez Nicolas Koziel, puisque Nicolas a, à sa disposition, les anciens outils du Bucher "Hippotese" et quelques outils perso (herses étrilles autofabriquées et doigts bineurs), pour le 001, chez Micka, c'est sans doute plus compliqué mais il nous a dit être "optimiste".

Il y a encore quelques promesses de dons qui n'ont pas été concrétisées... Est-ce qu'on laisse ouverte une collecte permanente ?
Celà pourrait se concrétiser sous forme de dons directs à Hippotese par chèques ou sur un site de collecte, sans limite de temps, comme le Potcommun (par carte bancaire ou virement), leur commission financière est de 2,9 % (contre 8% pour le KissKiss)...
Les personnes qui souhaiteraient (continuer à) soutenir le projet NeoBucher, pourraient le faire simplement...
Il sera aussi sans doute utile de mettre en place un site web et un forum spécifique...
On en rediscutera sans doute bientôt...

Dans tous les cas, nous pouvons déjà investir 1000 €, pour des dents de base et/ou des herses étrilles (type Nico K.) et/ou des doigts bineurs...

*** Programme prévisionnel des 9 prochains mois (en partenariat étroit avec l'Atelier-Paysan) ***

Juin 2015 :
Une 3ème journée de suivi d'essais et de réglages-modifications a eu lieu le vendredi 5 juin chez Nicolas Koziel.

Nicolas et Vincent nous ont présenté en utilisation les points qui leur semblent encore à améliorer (en particulier le jeu dans la commande de direction et la difficulté de bloquer la barre porte-outils en position "route").

Les 2 problèmes sont en partie liés car le jeu dans la direction oblige actuellement l'accrochage de la barre porte-outils pour tourner en bout de champ tout en limitant le mouvement des roues.

Quelques rattrapages de jeu et le réglage définitif de la commande de direction ont été effectués.

Axel a pû nous expliquer certains points du système de relevage de sa conception (et de son réglage).

Nous avons fait des mesures angulaires du châssis en utilisation. Celui-ci est actuellement incliné de plus de 12° par rapport à l'horizontal. Il faudra modifier la forme des brancards pour se rapprocher de l'horizontal. Le relevage serait plus efficace et la position route plus équilibrée (moins d'influence sur la sellette et la sous-ventrière).

Nous avons aussi légèrement modifié la forme et la position du crochet de blocage en position "route" qui entrait en collision avec le relevage.

Enfin, nous avons décidé d'établir un kit d'outils (dents, socs...) de modèles courants (donc pas trop chers) et d'usage standard à monter sur le NéoBucher. Une étude technique et commerciale chez les différents fournisseurs permettra de sélectionner les modèles les moins coûteux.

Et nous avons validé les nouvelles brides sur les barres triangulaires. De nouveaux modèles, adaptés aux dents courantes du commerce sont en cours de fabrication.

Nous avons même engagé une réflexion sur la fabrication en autoconstruction de doigts bineurs, Didier a testé la découpe d'étoiles en caoutchouc dans de la bande transporteuse (à la scie sauteuse). Nous espérons réaliser un premier prototype opérationnel pour le mois d'août.

Août 2015 :
Une Quatrième journée de suivi d'essais et de réglages-modifications est programmée début août pour valider définitivement les choix techniques et aboutir en septembre à un prototype opérationnel pour le salon Tech&Bio à Valence.

Septembre 2015 :
Présentation officielle du NéoBucher au salon Tech&Bio de Valence.

Octobre 2015 :
Dessin des plans semi-définitifs, conception des montages d'usinage et choix (technique et économique) des pièces à faire réaliser en sous-traitance.

Novembre 2015 :
Fabrication des montages d'usinage et construction du premier prototype de pré-série.
Validation (ou corrections) des solutions constructives retenues.

Février 2016 :
1er stage de formation à l'autoconstruction du NeoBucher définitif (?) organisé par l'Atelier Paysan.
Sur plus de 3 jours (5jours ?).
Sans doute une dizaine de stagiaires et 2 NeoBucher(s) à construire...


*** Conclusion (provisoire) ***

Nous sommes en bonne voie de réaliser notre objectif qui était de permettre à ceux qui le veulent, de construire un NeoBucher, "équivalent amélioré" du porte-outils Bucher "historique".

Si tout se passe comme prévu, nous aurons même respecté les délais de gestation que nous nous étions fixés (ce qui est rare à Hippotese), à savoir : moins de 18 mois...

Ceux qui ont participé à la collecte du KissKiss recevront, les plans définitifs du NeoBucher (et éventuellement les tutoriels de fabrication), à partir du début de l'année 2016 (février ?).

Merci encore à tous, pour votre soutien...

Deny Fady, président d'Hippotese.

dimanche 24 mai 2015

Retour sur la 8ème journée technique de maraîchage en traction animale organisée par Hippotese... (1ère partie)

Les derniers jours de la collecte (plus que 2 jours aujourd'hui 24 mai 2015) pour le financement du projet NéoBucher, nous occupent beaucoup mais nous n'oublions pas les autres activités de l'association Hippotese, surtout que vous allez voir que ce porte-outils n'est jamais très loin...

Le 2 mai, c'était en effet la première sortie "grand public" du NeoBucher parmi de nombreux autres outils (ce qui montre d'ailleurs qu'il peut facilement s'intercaler au milieu d'autres pratiques culturales).

Je profite de cette tribune pour remercier les intervenants "chevaux" (Pierre Gallet et Thierry Bonnamour, notre hôte) de cette journée qui ont versé leurs indemnités au KissKissBankBank pour soutenir le projet NeoBucher... Merci à eux...

Et merci aussi aux participants, jeunes pour la plupart, à cette journée qui sont tous en cours d'installation ou récemment installés... Ils représentent le futur de l'agriculture biologique en traction animale... Et le futur de l'association HIPPOTESE...

La vidéo des moments forts de la journée...


8ème journée technique maraichage en Traction... par hippotese

Quelques précisions sur le contexte...

Lors de la 8ème journée technique maraîchage en traction animale pour les professionnels organisée par Hippotese, nous avons pû tester un ensemble d'outils de préparation du sol.

Il faut préciser qu'il avait plu la veille, en continu, pendant 24 heures d'affilées et que nous avions dû couvrir le terrain d'essai avec des bâches plastiques.

L'objectif de la journée était de tester une succession d'outils de préparation de sol en partant d'un labour (réalisé avec une charrue brabant double en traction animale aussi) pour aller vers des buttes de culture maraîchères.
Dans la réalité, cette succession est souvent faîte sur plusieurs jours (voir plusieurs semaines) et le soleil et la dessiccation participe à l'effritement des mottes et l'amélioration du lit de semence.

Pour cette journée, nous avons, comme à notre habitude, mélangé des outils anciens (herse triangle pliable, canadien 9 dents, rouleau plombeur, houe de buttage planetJR) et des outils modernes (porte-outils mono rang Vitimeca (avec dents souples, buttoir et disques billonneurs) et évidemment le NeoBucher avec des disques billonneurs et des herses étrilles).

Vous retrouverez d'autres photos de cette journée sur le blog Hippotese dans un prochain billet.

Et aussi un billet de mesure d'efforts en épandage de fumier avec un épandeur Millcreek à traction animale bientôt.

dimanche 26 avril 2015

8eme Journée technique d’échange sur la Traction Animale en Maraîchage, samedi 2 mai 2015 à Dullin (Savoie)

Comme indiqué dans l'agenda, la 8ème Journée technique d’échange pour les professionnels sur l'utilisation de la Traction Animale en maraichage organisée par Hippotese, se déroulera samedi 2 mai 2015 à Dullin (Savoie), à partir de 9h.

Pour la huitième année, Hippotese en partenariat avec différentes organisations de l'agriculture biologique et du maraîchage (Adabio, Conf Savoie...), propose, à destination des professionnels, une journée de découverte et d'échange entre les utilisateurs de la traction animale et les maraîchers sur la ferme de Thierry Bonnamour (maraîcher bio en Traction Animale depuis 5 ans).

Le NeoBucher en exclusivité mondiale...

Cette année, la journée sera encore plus centrée autour de l'utilisation du porte-outils Bucher (que Thierry utilise régulièrement) avec en exclusivité mondiale, la première sortie publique sur le terrain du prototype NeoBucher...


Le NeoBucher est repassé à l'atelier pour quelques améliorations les 22 et 23 avril...


Nous avons retravaillé sur les brides de fixation et la barre porte-outils triangulaire notamment...

Ce sera l'occasion de présenter le projet NeoBucher et ses premiers résultats tangibles, ce sera aussi l'occasion de visualiser les différences entre le NeoBucher et son modèle original...


Le NeoBucher a été équipé de herses étrilles et de dents de sarclage pour sa première sortie (privée) sur le terrain...


... qui a consisté en un sarclage sur de très jeunes plants de camomille.

Enfin, dans la mesure du possible, nous apporterons plusieurs porte-outils Bucher (historiques) que les volontaires pourront prendre en main pour apprécier les qualités techniques et les améliorations que nous avons tenté d'apporter avec le projet NeoBucher.


Nous aurons aussi le 2 mai, le plaisir de voir utiliser des doigts bineurs sur le NeoBucher...

Le porte-outils de binage Vitiméca en démonstration...

Nous présenterons aussi d'autres matériels de maraîchage mono-rang anciens et modernes et en particulier un porte-outils de binage Vitimeca avec 5 outils différents qu'Hippotese a en test actuellement et qui semble léger, modulable et efficace.


Le porte-outils de binage mono-rang Vitiméca sera aussi en démo le 2 mai...


... Avec toute sa gamme d'outils...


Nous avons déjà eu l'occasion de le mettre à l'épreuve sur de petits jardins en terrasse en Savoie...


... Et nous avons été agréablement surpris par sa polyvalence et sa légèreté.

Vous pouvez apporter votre casse-croûte que nous partagerons en toute convivialité au moment de la pause de midi.

Itinéraire :

Lien vers le plan d’accès au château partagé (pdf), à imprimer.

Lien2 vers la carte google-map, pour faire simple, aller jusqu'au gué des planches" puis, suivre les indications...

Le Château partagé (Dullin) :
Coordonnées GPS : 715760 - 5048240 De Grenoble, prendre le col de la Placette, Saint Laurent du Pont, Les Échelles puis Lac d'Aiguebelette.
De Chambéry ou Lyon, en venant de l'A43, prendre la sortie 12 "Aiguebelette"

Suivre la D921 direction St Alban de Montbel en longeant le lac sur 3 km. Traverser St Alban et continuer sur la D921 jusqu'au Gué des Planches. Au rond point prendre la 1ère à droite D36 direction Dullin.

Après 800 m dans un virage à gauche, vous voyez en face une grande bâtisse (c’est le château).
Continuer sur 400 m jusqu'à une intersection indiquant Dullin à gauche. Prendre tout droit direction "La roue, Le frandin, Le potin"
200 m plus loin, une nouvelle inter-section. Prendre à droite direction "la Roue"
Après 300 m juste après un virage sans visibilité à gauche, vous êtes arrivé au château partagé.
Contact : Thierry BONNAMOUR : 09 72 27 87 88.

Les autres billets sur le maraîchage sur le blog d'Hippotese...

Liens vers les billets des précédentes journées techniques maraîchage...

Ou ici...

Être informé des dernières nouvelles du projet NeoBucher...

Si vous voulez avoir les dernières nouvelles sur le projet NeoBucher, allez visiter les actualités du KissKiss, c'est ouvert à tous...

dimanche 25 janvier 2015

Agenda Hippotese 2015

Agenda Hippotese pour 2015
Dernière Mise à Jour : Mercredi 4 mars 2015

Cet agenda (prévisionnel et évolutif) sera mis à jour au fur et à mesure des informations que nous recevrons...
Un lien permanent dans la colonne de droite du blog permet de le consulter régulièrement...
Date 1ère diffusion : lundi 25 janvier 2015

Février 2015

- Chantier collectif de construction du premier prototype du Néo-Bucher à Valence, du jeudi 5 février au samedi 7 février 2015 (inscriptions closes). Ce chantier-stage est le premier résultat "matériel" de la recherche que nous menons avec l'Atelier-Paysan sur un porte-outils de maraîchage inspiré du Bucher.

- Le Salon de l'Agriculture de Paris (SIA) aura lieu du 21 février au 1er mars 2015 :
- Les chevaux seront dans le Hall 6 comme en 2014.
- Les journées de présentation du matériel moderne, (les derniers outils à « énergie cheval » issus des avancées technologiques les plus récentes) auront lieu les mardi 24 février et jeudi 26 février 2015.
- Hippotese sera présente sur un stand partagé avec le CERRTA...
- Pour avoir une petite idée des présentations et des rencontres que l'on fait au SIA, voir les billets récapitulatifs de 2014, ici

Mars 2015

- 18 mars 2015 - Journée Technique "vigne" à Bourg-les-Valence (Drôme)
Le lycée agricole du Valentin accueille le mercredi 18 mars 2015 une série de démonstrations d'outils hippomobiles pour le travail des vignes en traction animale.
Programme :
13h : Accueil autour d'un café
13h30 : Début des démonstrations
17h30 : Clôture et Bilan des démonstrations
Outils : Porte outils "Percheron" Viti Méca, Porte-outils "Equinox" Vini-vitis-Bio, Charrue Vigneronne ETS Grenier Franco, Charrue Vigneronne ETS Jourdant, Bineuse ETS Fatton, Porte-outils "Pégase" et "Passe partout" Bernard Michon Hippomobile.

- 18 mars 2015, Le Réseau Rhône-Alpes de Traction Animale (RRATA) organise son assemblée générale, à 18h00, au Lycée Agricole du Valentin, Passage René Berthoin, 26500 Bourg-lès-Valence.

- Concours de débardage de Cibeins, samedi 28 mars 2015, organisé par le lycée agricole de Cibeins-Misèrieux (Ain), le réseau Rhône-Alpes-TA et Hippotese.
Renseignements : auprès d'Eve Thivolle : 06.18.29.39.39 ou 04.74.08.88.22
Inscription par retour de courrier avec cette fiche d'inscription auprès de Julie Cessieux, 25 allée Eugène Faure, 38170 Seyssinet Pariset.
Mél Julie Cessieux : reseau.ra.tractionanimale@gmail.com

Avril 2015

Mai 2015

- Samedi 2 Mai 2015, 8ème journée d'échange en maraîchage réservée aux professionnels : chez Thierry Bonnamour (à Dullin 73, à côté du lac d'Aiguebelette sur l'avant-pays savoyard). Il y aura une présentation in-situ du prototype NéoBucher qu'Hippotese et l'Atelier Paysan ont conçu à partir du Porte-outils de maraîchage Suisse Bucher et des démos de matériel monorang (Viti-Méca, Plumett, Planett-JR...)
Nous organisons ce même jour, une formation "Travail Agricole en Traction Animale" orientée "Prise en main du Bucher" (NeoBucher et Bucher) coordonnée comme l'année dernière par la Conf. Pour plus d'infos sur le Bucher original ou sur le projet NeoBucher, cliquez sur les liens...

- 12ème Chantier-École de Montdenis, les 14, 15, 16 et 17 mai 2015.
Le chantier d'autoformation au débardage annuel de Montdenis se déroulera comme chaque année le week-end de l'Ascension.
Le thème du chantier-école n'est pas encore vraiment choisi mais il y aura du transport par bât, du débardage sur chemins étroits (moins d'un mètre) avec traîneau et mini-porteur, du mouflage sur ancrage "volant", de la fabrication et du débuscage de fagots, de l'attelage en ligne et toujours du travail en forte pente...
Plus de renseignements bientôt ici...

Juin 2015

Juillet 2015

Août 2015

Septembre 2015

- Troisièmes journées de la Traction Animale en Rhône-Alpes à Sciez sur Léman (Haute Savoie).
les vendredi 11, samedi 12 et dimanche 13 septembre 2015. Des détails bientôt...

- Salon Tech&Bio à Valence (Drôme), les mercredi 23 et jeudi 24 septembre 2015. Hippotese sera présente comme les années précédentes avec un stand et des démonstrations, en compagnie du Réseau Rhône-Alpes Traction Animale et d'autres partenaires. Des infos bientôt...

Octobre 2015

Novembre 2015

Les autres dates bientôt...

samedi 10 janvier 2015

Il faut sauver le projet associatif de Prommata !

A Hippotese, nous avons souvent eu des moments d'accrochage avec l'association Prommata (et avant elle, avec Jean Nolle, son inspirateur)...

Et même si nous avons déjà partagé des stands de salons (comme Tech&Bio) en toute entente, nous divergeons sans doute sur des points techniques et/ou philosophiques...

Mais leur projet associatif, de favoriser une utilisation moderne de la traction animale en particulier pour les paysans vivants sur des fermes de taille humaine et pour une agriculture écologiquement viable, est quand même très proche de celui d'Hippotese...

Et puis la diversité des approches techniques, en traction animale, est plutôt un gage de liberté de choix pour chacun et permet de répondre aux demandes et envies d'un plus grand nombre d'acteurs...

Et ça, c'est positif...

Aussi, si vous avez envie de mieux connaître cette association et ses activités, si vous avez envie d'aider cet acteur historique de la traction animale qui semble vivre une passe difficile, vous devez suivre ce lien...

Le site de l'association Prommata et le lien pour les soutenir ici...

Vous pouvez aussi télécharger le MANUEL DE TRACTION ANIMALE MODERNE qu'ils ont co-réalisé (Projet Biotacc – Transfert d'innovation, Programme européen LEONARDO DA VINCI). Version espagnole des textes ici.

Et pour ceux qui ne connaissent pas leur fameuse "Kassine", voici quelques photos prises à la 7ème Journée Technique Maraîchage (organisée par Hippotese) à Marlioz (Haute-Savoie), en avril 2014.

C'est Stéphanie Hopkins, utilisatrice "formée" de la Kassine Prommata, qui nous a fait la présentation technique puis chacun a pu tester le matériel... (Photos Esprit Trait et Deny Fady).


7ème Journée Technique Maraîchage organisée par Hippotese, en avril 2014, présentation de la Kassine par Stéphanie Hopkins


7ème Journée Technique Maraîchage organisée par Hippotese, en avril 2014, présentation de la Kassine par Stéphanie Hopkins


7ème Journée Technique Maraîchage organisée par Hippotese, en avril 2014, essai de la Kassine par un stagiaire


7ème Journée Technique Maraîchage organisée par Hippotese, en avril 2014, essai de la Kassine par nos hôtes


7ème Journée Technique Maraîchage organisée par Hippotese, en avril 2014, essai de la Kassine par nos hôtes

NB : merci à Pierre Gallet prestataire (et Jessy), qui ont bien voulu se prêter au jeu de cette démonstration...

Pierre Gallet, Les Gros Sabots
441 Chemin des Barraques, 73190 Challes les Eaux
Tel : 04.79.72.01.00

vendredi 21 novembre 2014

Charrue Plumett à palpeurs automatiques pour le désherbage dans la vigne...

Dimanche 28 septembre 2014, nous sommes allés au "Comptoir Suisse" (un mini Salon de l'Agriculture) à Lausanne, en Suisse, avec Michel Carrel.
On nous avait parlé d'une expo de matériel agricole ancien, dont en particulier quelques charrues Plumettaz (Plumett pour les intimes) qui sont des charrues qui étaient célèbres pour le travail de la vigne et étaient conçues pour être tractées au treuil.

Cette expo organisée par le Musée romand de la machine agricole, était beaucoup plus petite que nous l’espérions mais présentait plusieurs Plumett(s) dont un modèle à palpeurs assez original que j'aimerai vous faire découvrir aujourd'hui.


Publicité pour les charrues Plumett de 1944

NB : Il faut déjà préciser que si à Hippotese, nous nous intéressons aux charrues à treuil, c'est que nous avons la prétention de croire que le câble pourrait être tiré par un cheval qui circulerait en haut de la parcelle et en travers de celle-ci (et donc à l'horizontal).
NB2 : C'est d'ailleurs l'objet de la démo que nous souhaitons faire le samedi 22 novembre 2014 lors de la prochaine Assemblée Générale en Trièves.


Doc technique sur les charrues Plumettaz

Voici la bête... Habituellement, elle est "attelée" à un câble, tiré par un treuil qui peut être actionné soit par un tracteur spécial comme celui de la photo ou par un treuil "brouette" autonome à moteur thermique que l'on plante en haut du rang à travailler.

Doc technique sur les moto-treuils Plumettaz

NB : En fait, on devrait parler de "châssis Plumett" plutôt que de "charrue Plumett", car c'est davantage un porte-outils qu'un outils spécialisé.


Une belle collection de châssis Plumett... (photo Deny Fady)

Et chez Plumett il existe toutes une série de porte-outils différents dans leur taille, leur agencement de châssis, la taille de la roue de terrage ou la forme du crochet de traction mais identiques quand au système de fixation des outils.

Le modèle le plus courant, adapté au treuil, est court (100cm de long de l'avant de la roue de terrage à l'arrière des bras mobiles) mais il existe aussi des modèles au châssis plus longs que le modèle courant qui semblent plus adaptés à l'utilisation en traction animale.

Ce châssis "Plumett à palpeurs" est cependant assez différent des châssis habituels, car il est équipé de palpeurs et de bras mobiles qui lui permettent comme sur des systèmes plus récents, de travailler en partie sous le rang et de s’esquiver au contact du cep ou du piquet.


La Charrue Plumett à palpeurs

Sur cette Plumett, le châssis est court (100cm), 113cm jusqu'au bout du palpeur.
La largeur maximum de travail sous le rang est de 120 cm, (souvent les modèles courants peuvent travailler jusqu'à 100 cm de large mais dans le rangt, ce qui est cohérent).
Je vous ai fait un petit schéma légendé...


Schéma légendé d'une Charrue Plumett à palpeurs

Cette largeur peut être limitée (à 100 cm par exemple pour travailler dans le rang ou sur une vigne plus étroite) en disposant les chevilles dans les trous des limiteurs de déplacement des bras mobiles.

Les bras de traction à l'avant ont tendance à écarter les bras mobiles qui ont été rapprochés par les palpeurs, il n'y a donc pas de systèmes de ressort de rappel des bras mobiles ce qui est sans doute plus simple.


Charrue Plumett à palpeurs au Comptoir Suisse... par hippotese

Sur la vidéo, on peut aussi voir le système de réglage de la roue de terrage, simple et astucieux.

Enfin, le mancheron est mobile sur un secteur avec poignée de commande au guidon (c'est un peu la "marque de fabrique" des Plumett qui a été reprise par de nombreux constructeurs, dont Hippotese sur la Vignotte et le Mancheron Ergonomique).
Il y a même une fourche de blocage des bras mobiles en position repliée (pour le rangement ou le transport sans doute)...

Cet outils est vraiment une démonstration de l'ingéniosité technique dont nous avons besoin dans la recherche matériel en traction animale.
Faire simple, ingénieux, léger mais solide, facile à fabriquer tout en restant efficace...
Nous avons sans doute quelques leçons à tirer de ces matériels avant de mettre sur le marché des "usines à gaz" trop lourdes, trop complexes et bien sûr trop chères...

Et d'ailleurs, certains constructeurs l'on bien compris et plutôt que de réinventer la roue...
Donc si vous cherchez des Plumett neuves, on en trouve chez Ets Fatton 69420 Ampuis et chez Vernet et fils 26300 Alixan.


Plumett neuve actuelle fabriquée chez Ets Fatton 69420 Ampuis (Vue à Tec&Bio 2013, photo Deny Fady)


Plumett neuve actuelle fabriquée chez Vernet et fils 26300 Alixan (journée technique maraîchage à St Martin en Haut, en 2013, photo Deny Fady)

mercredi 11 juin 2014

7ème Journée technique Traction Animale en Maraîchage : Le Compte-Rendu (partie 2)

Comme promis dans le précédent billet, nous allons vous présenter le deuxième porte-outils que nous avons expérimenté à la 7ème Journée Technique Traction Animale en Maraîchage à Marlioz (Haute-Savoie) en mai 2014.

Il s'agit d'un Bucher modifié pour 2 chevaux avec un entraxe de 150 cm.


Dessin du Bucher adapté pour 2 chevaux attelés avec un entraxe de 150 cm (Dessin Deny Fady inspiré d'une doc Aebi).

La modification est relativement classique, il s'agit de rajouter un timon, une balance de palonnier et un joug de timon à un porte-outils de maraîchage Bucher.
L'idée originale de cette adaptation est dans les dimensions du joug et de la balance qui sont plus long que d'habitude (150 cm d'axe à axe) de façon à tenir les chevaux dans l'inter-planche.
Rappelons que sur la Ferme des Hauts de Marlioz, les planches permanentes font 110 cm (culture) et sont séparées par 40 cm de bande de roulement (passage) soit une de voie de 150 cm d'axe à axe.
Évidemment, sur des planches de 120 ou 130 cm, il aurait fallu adapter les dimensions du joug et de la balance.

NB : En août 2013, au Pferd-Stark, en Allemagne, nous avions vu travailler un porte-outils (Sulky de marque I&J) avec un entraxe à 2 m, voir ci-dessous.


Cultivateur Sulky GM enjambeur (de marque I&J) vu à Detmold en 2013, en intervention sur une plantation de maïs, dans cette configuration, on travaille 3 inter-rangts en même temps au lieu de 2 habituellement. (photo Deny Fady)


Cultivateur Sulky GM enjambeur, vu par l'avant, les 2 chevaux sont attelés avec un entraxe de 2m ici. Evidemment, les croisières doivent être adaptées à cet écartement. (photo Deny Fady)


Cultivateur Sulky GM enjambeur I&J, vue latérale. (photo Deny Fady)


Porte-outils maraichage Sulky I&J, Detmold 2013 par hippotese

Ce qui nous a donné l'idée d'imité cette configuration sur un porte-outils Bucher en y adaptant un timon fixé sur le châssis porte-brancards d'origine.
Nous avons donc boulonné un tube carré sur ce châssis dans lequel s'emboîte un timon de taille standard (fixé par 2 boulons traversants).
Nous avons aussi fabriqué une balance de palonnier, spéciale de 1,50 m, montée avec 2 palonniers standards.
Et nous avons fabriqué un joug de timon de 1,50 m.


Vue d'ensemble du porte-outils Bucher avec son timon (photo Espritrait).


Détail du joug de timon de 1,50 m avec votre serviteur... (photo Espritrait).


Vue de la fixation du timon sur le châssis (photo Espritrait).


Vue du Bucher attelé aux 2 chevaux (photo Deny Fady).


Test de la configuration sur des planches non mises en culture (photo Espritrait).

A noter que par simplicité et pour cette démonstration, nous avons conservé 2 meneurs pour ne pas avoir à modifier les guides et par sécurité avec cette paire de chevaux qui ne se connaissaient pas et dont l'un des 2 n'avait jamais été attelé en paire.


Test en situation réelle de buttage sur des planches de patates (extrait film Espritrait).


Vue avant du buttage des patates (extrait film Espritrait).


Autre vue du buttage des patates (photo Espritrait).

Petit extrait du film-reportage d'Espritrait visible ici, concernant le Bucher.


Porte-outils Bucher pour le travail en planche par Espritrait pour Hippotese

Comme vous pouvez le constater la démonstration est probante. On peut donc reprendre et entretenir, avec des chevaux, une culture en planches préparée au tracteur.

NB : Évidemment un prestataire qui envisagerait de s'équiper ainsi pour intervenir dans des exploitations maraîchères qui travaillent en planches, aurait intérêt à s'équiper d'une balance et d'un joug à plusieurs positions (ou réglables) pour s'adapter aux différentes tailles des planches (couramment 1,10 m ; 1,20 m et 1,30 m).

NB2 : Remerciements aux 2 prestataires qui ont bien voulu se prêter au jeu de cette expérimentation...

Pierre Gallet, Les Gros Sabots
441 Chemin des Barraques, 73190 Challes les Eaux - 04.79.72.01.00

et Philippe Escalle - Trait à Propos
406, Impasse Tranchicotte - 38210 Saint Quentin Sur Isère - 06.84.97.13.15 - traitapropos@gmail.com

jeudi 15 mai 2014

7ème Journée technique Traction Animale en Maraîchage : Le Compte-Rendu (partie 1)

Comme promis lors de la 7ème Journée technique d’échange sur la Traction Animale en Maraîchage, le samedi 10 mai 2014 à la Ferme des Hauts de Marlioz (Haute-Savoie), je vous propose des liens vers des infos ou documents complémentaires sur des sujets que nous avons abordé dans les discussions.

Et tout d'abord, je tiens à remercier nos Hôtes pour leur accueil chaleureux et pour nous avoir fait confiance.

Contact : Ferme des Hauts de Marlioz, 320 route de l’Église, 74270 Marlioz

Cette structure collective (6 co-exploitants) fait du maraîchage sur 3000 m2 de serres et 3 ha de maraîchage en motorisation (et a un projet d'intégration partielle de la traction animale).

Il s'agit de légumes cultivés principalement sur planches permanentes : 40 cm de bande de roulement (passage) et 110 cm de culture, soit une de voie de 150 cm d'axe à axe.

À ce propos, pour ceux que celà intéressent et comme la question a été posée, je vous ai trouvé une vidéo d'Adabio-Autoconstruction qui explique l'intérêt de la culture en planches permanentes en maraîchage bio (en particulier en mécanisation).


Présentation des planches permanentes par Adabio_Autoconstruction

Donc le challenge de cette journée technique du 10 mai, était de proposer des pistes pour intégrer la Traction Animale en complément de la motorisation, sans changer le mode de culture choisi par cette ferme.
Les intervention TA devant donc se faire aussi, principalement, sur planches permanentes.

Pour celà, nous avons proposé le test de 2 porte-outils : Un Porte-Outils pour le travail en planche de François Henri et un Bucher modifié pour 2 chevaux avec un entraxe de 150 cm.

Le Porte-Outils pour le travail en planche de François Henri.

Le premier porte-outils, a été inventé par un maraîcher, voisin de la ferme des Hauts de Marlioz, François Henri, pour ses propres besoins.
François Henri a développé ce prototype et l'a utilisé pendant une année de culture avec satisfaction. Dernièrement, il l'a abandonné pour revenir au tracteur car sa jument était blessée.


François Henri (en blanc) nous présente son prototype de Porte-Outils pour le travail en planche (photo Deny Fady).


Vue arrière, en configuration "attelée" du Porte-Outils pour le travail en planche de François Henri (photo Deny Fady).

C'est un porte-outils qui nous semble intéressant car il est utilisable à 1 seul cheval. D'après François Henri, le cheval n'est pas trop affecté par cette traction dissymétrique (le cheval est dans le passage gauche, le porte-outils enjambe la planche, les outils travaillent sur la planche).


Test du Porte-Outils de François Henri sur des planches qui n'ont pas encore été travaillées cette année (terrain assez dur seulement griffé au canadien) pour visualiser le déport et la déformation de la structure du porte-outils (photo Deny Fady).


Tâtonnement sur le réglage de la profondeur des dents du Porte-Outils de François Henri (photo Deny Fady).


Premiers tests du Porte-Outils de François Henri en sarclage sur une culture en place (oignons) avec un meneur distinct. Remarquez la barre qui permet de moduler la pression des outils et corriger la trajectoire. (photo Deny Fady).


Le Porte-Outils de François Henri a été prévu pour des planches de 120 cm et non des planches de 110 cm comme ici, mais ça fonctionne... (photo Deny Fady).


Encore quelques réglages : on enlève les dents qui travaillent dans les passages de roues et on ne laisse que les dents qui travaillent sur la planche (photo Deny Fady).


Test du Porte-Outils pour le travail en planche de François Henri avec le seul meneur (photo Deny Fady).


Le Porte-Outils en configuration "normale", le meneur est aussi le régleur... Et ça marche...(photo Deny Fady).

Une petite vidéo récapitulative des essais du porte-outils pour le travail en planche de François Henri...


Porte-outils de maraîchage en planche (François... par hippotese

En complément, quelques documents sur le maraîchage en Traction Animale sur le blog d'Hippotese :

- Un panneau sur le maraîchage (Levier 2010)

- Des panneaux sur le maraîchage (Tec&Bio 2011).

- Des panneaux sur le maraîchage (Tec&Bio 2013) et la vigne.

- Un super reportage photos et vidéos de cette journée par les amis d'Espritrait à consulter ici... (merci à Aurore, Olivier et Adeline).

- Un grand merci à Jean MarieTissot
166 chem Chez Rolliut 74570 THORENS GLIERES
http://flecheblonde.free.fr/
qui a participé à cette journée et en particulier aux essais de cet avant-train.

Dans un prochain billet, la suite du compte-rendu de la journée et des démonstrations-tests et encore des documents...

jeudi 17 avril 2014

7ème Journée technique d’échange sur la Traction Animale en Maraîchage, pour les professionnels

La 7ème Journée technique d’échange pour les professionnels sur l'utilisation de la Traction Animale en maraichage organisée par Hippotese se tiendra le samedi 10 mai 2014 à Marlioz (Haute-Savoie) au lieu dit “Ferme des Hauts de Marlioz, 320 route de l’Église, 74270 Marlioz” (entre Annecy, Bellegarde et Genève), à partir de 9h.

Pour la septième année, Hippotese en partenariat avec différentes organisations de l'agriculture biologique et du maraîchage (Adabio, Conf Savoie...), propose, à destination des professionnels, une journée de découverte et d'échange entre les utilisateurs de la traction animale et les maraîchers sur la ferme des Hauts de Marlioz : 3000 m2 de serres et 3 ha de maraîchage en motorisation, avec un projet de reconversion en traction animale...

Cette année, grâce à La Confédération Paysanne de Savoie, la journée sera aussi un stage Vivea pour les paysans et ayant-droits, ce qui permettra d'indemniser les prestataires qui viendront avec leur chevaux. L'effectif minimum est de 15 cotisants, venez nombreux et surtout, inscrivez-vous auprès de la Confédération Paysanne de Savoie, 40 rue du Terraillet 73190 St Baldoph, Tel/fax : 04 79 60 49 14, (savoie@confederationpaysanne.fr).
Les non-cotisants Vivea, prestataires ou utilisateurs de la TA en maraîchage sont évidemment aussi les bienvenus pour nous faire profiter de leur expérience...

Le programme de la journée :

A Présentation de la problématique :
1 Présentation de l'exploitation actuelle (en motorisation).
2 Pourquoi vouloir intégrer la traction animale ?

B Questions auxquelles il faudra tenter de répondre au cours de la journée par les échanges informels et dans tous les cas au bilan :
3 Traction animale intégrée ou prestation externe ?
4 Conversion totale ou partielle ? (cohabitation des 2 systèmes d'entretien des cultures ?)
5 Conversion progressive ou rapide ? (sur une saison ou sur plusieurs années ?)
6 Choix des animaux de traction (âne, mule, cheval...) et de leur niveau de dressage.
7 Formation des meneurs.
8 Contraintes de la présence de l'animal : foin (en interne ou acheté), pâture (permanente ou tournante), stalle, box, paddock...
9 Apport de l'animal dans le système de culture (énergie, fumier, compost).

C Présentation technique sur le terrain :
10 Présentation des outils spécifiques "Traction Animale" et de leur mise en œuvre sur des exemples de culture sur l'exploitation.
11 Démonstration des possibilité d'adaptation des techniques culturales ou des outils habituels avec le nouveau mode de traction.

D Bilan : Éléments de réponse aux questions posées.
Suite à donner à la journée.

Itinéraire :

Lien1 vers la zone géographique (google-map)

Lien2 vers la carte google-map

La ferme se situe près de l’Eglise, à la sortie du village si l’on traverse Marlioz en direction de Chavannaz / à l’entrée de village si l’on arrive depuis Chavannaz.

NB : Palenzuela Christian et Fabienne sont les anciens maraîchers de la ferme.

Quelques photos des précédentes éditions des journées techniques Hippotese dans la Drôme et dans le Rhône.

mardi 10 septembre 2013

Mancheron Ergonomique pour les outils de maraîchage et vigne : 1ers résultats

Comme nous vous l'avions annoncé dans un précédent billet (ici), Hippotese en partenariat avec l'Adabio-Autoconstruction a décidé de travailler sur la conception d'un Mancheron Ergonomique, adaptable sur des outils existants (ou neufs).

Nous sommes partis du constat que l'on trouve encore assez facilement des outils anciens dont les parties travaillantes sont encore en état et très efficaces et dont les mancherons sont "cuits" ou cassés et en tous cas peu ergonomiques (souvent petits et rarement réglables).

L'idée a donc été de concevoir un mancheron autoconstructible, c'est à dire fabriqué à partir de profilés métalliques courants en utilisant des machines simples, fréquemment présentes dans les ateliers de fermes (perceuse à colonne, meuleuse et poste à souder).

Les techniques et l’habilité nécessaire à la fabrication devant rester abordables à un bon bricoleur.


Rappel du principe du mancheron...

Le mancheron étant (par définition) réglable, il faut aussi décider quels réglages sont nécessaires et quelle est l'étendue de chaque réglage. Et là, les discussions vont bon train, chacun allant de sa propre demande.

Nous avons essayé de satisfaire le maximum de ces demandes dans un premier temps, quitte à ce que chacun simplifie ensuite suivant ses besoins (éventuellement en bloquant d'un point de soudure un réglage réalisé une fois pour toute).

Et il faut aussi que ces réglages soient simples, rapides, et stables même avec les efforts supportés en utilisation. Ils doivent résister à l'usure du temps (rouille, déformation...).
Les pièces mises en jeu doivent être solides, peu chères et doivent pouvoir être remplacées facilement en cas de casse.

Les réglages doivent aussi pouvoir se faire sans outils ou avec une clé unique peu chère (ou facilement fabricable) et qui dans tous les cas doit rester à demeure sur l'outil.

Enfin, ce mancheron doit pouvoir s'adapter sur différentes bases (âge de charrue, châssis de sarcleuse..., éventuellement avec une platine spécifique) et se démonter rapidement (avec l'idée d'avoir possiblement, un mancheron pour plusieurs outils, pour des outils utilisés occasionnellement par exemple).

Le cahier des charges et les solutions technologiques qui seront trouvées pourront, en outre, servir de référence pour la conception et la mise en fabrication de matériels neufs à venir (et peutêtre continuer l'évolution de la vignotte, notre porte-outils léger de maraîchage/vigne expérimental).

Voilà un petit récapitulatif de ce travail de recherche et de conception réalisé par Paul Deshayes et Arnaud Rostoll (pour Adabio-Autoconstruction) et Jérémy et Deny Fady (pour Hippotese).

Les solutions retenues (Adabio Autoconstruction et Hippotese) :

- Dés le mois de mai 2013, nous avons présenté (lors de la journée technique maraîchage) un premier prototype monté sur un billonneur.

Les réglages possibles :
1) Réglage angulaire (vertical) du mancheron (type plumett), commandé par une poignée au guidon + gaine et câble), qui déplace un doigt sur un secteur semi-circulaire percé (pas besoin d'outil de réglage).
Ce système permet, en particulier, en bout de champ, de lever facilement l'outil "à bout de bras" (en abaissant le mancheron) pour tourner court et prendre le rang suivant.

2) Réglage de longueur du mancheron (tube carré dans tube carré) avec une vis de pression montée en angle (1 clé plate nécessaire).

3) Réglage angulaire horizontal du guidon (vis de pression) type guidon de vélo (2 clés plates nécessaires).

4) Démontage rapide (par l'arrière) du mancheron de sa platine (fixée sur l'outil) avec 2 fermetures à levier (pas besoin d'outils de démontage).

Les critiques :
1) Le mancheron se démonte de sa platine par l'arrière ce qui allonge inutilement celui-ci, la fixation rapide devrait être démontable verticalement (plus facile en cas de dent à l'arrière), ce qui raccourcira aussi le mancheron.
2) Le guidon de vélo et sa poignée sont achetés (ou récupérés) mais pas fabriqués avec des profilés courants (problème éventuel d'approvisionnement).
3) Il n'y a pas de réglage pour déporter le guidon sur la gauche ou sur la droite.
4) L'amplitude du réglage de longueur du guidon est un peu faible.
5) Tous les réglages ne se font pas avec une seule clé.

- Fin juin, nous avons réalisé un prototype N°2.

Caractéristiques nouvelles ou modifiées :
1) Platine de montage sur l'outil à assemblage vertical et réglage possible d'un petit déport angulaire de l'ensemble du mancheron (comme sur certaines charrues de vigne).

2) Amplitude du réglage de longueur du guidon, augmentée.
3) Guidon autoconstruit.

Critiques :
1) Plus de possibilités de réglage angulaire du guidon.
2) Pas de réglage latéral du guidon.
3) Poignées à orientation fixes.
4) Toujours pas d'outil universel et autoconstructible pour faire les réglages.

Dans un prochain billet, je vous parlerai du prototype N°3 et du prototype N°4 (qui sera présenté à Tech&Bio le 18 et 19 septembre 2013 et à Montmorillon les 4 et 5 octobre 2013), qui me semble être un modèle opérationnel que l'on pourra tester en conditions d'utilisation réelles.

jeudi 4 juillet 2013

Quelques photos de la 1ère Journée de la Traction Animale, 20 juin 2013 à Sciez-sur-Léman (Hte-Savoie)

Voici quelques photos de la 1ère édition de la Journée de la Traction Animale du jeudi 20 juin 2013 à Sciez-sur-Léman (Hte-Savoie), organisée par Françoise Dulac...

Et tout d'abord bravo à Françoise et à tous ses amis et bénévoles pour l'organisation de cette journée...

Merci aussi à tous les participants qui ont apporté (parfois de loin) du matériel moderne et des chevaux et mules de travail (Marco Zandona de Meterus, Bernard Michon de BMH, Roger Fillon de Tech Trait, les associations Traits en Savoie, Espritrait, Énergie cheval, Hippotese, Le Réseau Rhône-Alpes Traction Animale, Serge Tuaz pour la Fédération Mule des Alpes et les Haras Nationaux/IFCE)... et j'en oublie sans doute...

Les démos et les présentations, le colloque sur "Le cheval de trait, une démarche de développement durable ?", l'accueil de la municipalité et des services techniques de Sciez-sur-Leman (et en particulier le maire Jean-Luc Bidal), tout a été réussi...

Certes le public n'a pas été très nombreux, sans doute à cause du choix de la journée en semaine... Mais c'est toujours difficile de concilier une date qui satisfasse à la fois les professionnels et le grand public, peutêtre la prochaine fois sur 2 jours : un vendredi et un samedi par exemple... Et sans doute à l'automne... Nous verrons bien l'année prochaine...

Pour Hippotese, Isabelle Carrel a assuré le menage de Ruby à la benne Oschner (prononcez Oxner) et Deny Fady, président d'Hippotese a assuré les commentaires de présentation des démonstrations...


Françoise Dulac et Jean-Luc Bidal, maire de Sciez sur Léman...


Avant-train et remorque-citerne "arrosage de plantes" de chez Bernard-Michon-Hippomobile...


Détail du système d'arrosage à pompe électrique sur batterie et de l'enrouleur...


Marco Zandona de Métérus, nous donne les dernières nouvelles des véhicules hippomobiles à assistance (qui n'ont pu être présentés ce jour là)...


Benne à ordure hippomobile Oschner de 1957 présentée par Hippotese...


Cette benne à ordure de fabrication suisse (1957), à un cheval, à été utilisée au Grand Hôtel de Zermatt...


Elle est équipée d'une benne en aluminium et d'un relevage hydraulique par pompe manuelle...


Serge Tuaz nous présente sa mule et nous donne des nouvelles de la Fédération des Éleveurs de Mulet des Alpes...


Nous avons même eu droit à une démonstration de portage de plots de travaux routiers...


Roger Fillon de Tech Trait nous présente les dernières évolutions de son Porte-Outils de Maraîchage (POM)...


Éric André (prestataire en TA), assure une démonstration de binage ici avec des doigts Steketee...


... ici avec une herse étrille...


Démonstration de débardage au cheval avec le trinqueballe Bernard Michon Hippomobile


...utilisable à un ou deux chevaux (brancards ou timon)...


Fabienne Panelati et une réplique moderne de voiture traditionnelle...


Vue aussi ce jour, une décavaillonneuse à cheval munie d'un palpeur mécanique d'évitement...


Je n'ai pas pris le temps de relever les indications de marques, ni les dimensions...


'' Détail du nez d'attelage...''


Les photos ne sont pas de très bonne qualité, je vous ai donc détouré celle-ci pour plus de lisibilité) mais nous sommes preneur d'autres infos si vous en avez... (avis aux utilisateurs de ce genre d'outils...).

Et, comme promis, pour ceux qui ont raté la présentation du colloque commenté par Olivier Croze (Directeur Territorial Rhône-Alpes-Auvergne de l'IFCE) voici le document "support" qui a servi de base : (Dossier n°3 : Cheval et Développement durable de l'IFCE, doc en pdf, 169 p, Attention 12,4 Mo).

- page 1 de 2