vrai disponibilité, des compétences et une résistance à toute épreuve pour supporter la semaine complète d'un salon.
Heureusement le CERTTA partage son stand, ses permanences avec Hippotese et transporte le matériel gratuitement.
Néanmoins, il subsiste un vrai problème de disponibilité de la part des adhérents d'Hippotese pour assurer ces stands parisiens.
Nous n'avons pas de solution simples à proposer pour l'instant, mais il faut y réfléchir…

- Syndicat des débardeurs à cheval :
Jean Baptiste Ricard, président du syndicat, nous donne des nouvelles :
D'après J. B. le syndicat a perdu 50% de ses adhérents ces dernières années, sur 14 "vrais débardeurs" qui adhèrent au syndicat, 10 en vivent bien.
Le syndicat a touché une subvention de 30 000 F pour réaliser un manuel de débardage qui n'a toujours pas vu le jour.
Fin mai 2001, est prévu au Mans, une réunion internationale du Débardage avec des Belges, des Allemands, des Suisses et des Suédois. Jean Louis propose une équipe Hippotese/CERTTA et notre aide pour la réalisation d'un règlement.

- Site Internet d'Hippotese :
Pour mémoire : http://perso.libertysurf.fr/hippotese) :
Deny nous a apporté le site de l'association sur un portable et nous avons tous pu le découvrir, (même Jean Louis…)
Le site a beaucoup évolué depuis sa création en janvier 2000, il permet d'obtenir d'un simple clic un bulletin d'abonnement ou un formulaire d'inscription au stage, il propose plusieurs centaines de photos

classées par thème.
Il permet de trouver des infos, des fiches techniques, les contacts de l'association, de consulter un annuaire spécialisé TA ou les travaux de chercheurs sur les domaines qui concernent la Traction Animale, travaux qui sont souvent relégués voir confinés dans les enceintes universitaires alors que leur intérêt est beaucoup plus vaste (voir l'étude de Bernadette Lizet et Anne Bourdon sur le site). Bref il complète le journal, diminue les courriers répétitifs, il est plus réactif…
Évidemment il demande à s'étoffer mais il reçoit d'ors et déjà un accueil très positif et répond à un vrai besoin.
Deny propose d'ouvrir une partie du site à d'autres associations ou organismes qui partagent nos idées et qui ne peuvent ou ne souhaite gérer leur propre site, pour être visible sur la toile sous la forme d'une homepage à moindre coût et moindre souci. Un forfait de 250 F/an nous semble équitable. Proposition acceptée, à Deny de fixer les modalités pratiques de cet engagement.
Jean Louis demande si la maintenance du site ne va pas se faire au détriment du journal Hippobulle en terme de temps ? Deny pense que non car la gestion d'un site est beaucoup plus diffuse que la réalisation d'un journal, donc plus facile à gérer.
Deny se charge de faire un dossier de financement pour le portail Internet.

- Indemnité kilométrique des intervenants des stages Hippotese :
Deny demande de re-préciser l'indemnisation des intervenants éloignés, sur quelle base ? forfait ? kilomètres ?
Dans la mesure du possible (si le stage est bénéficiaire), une somme de 2 000 F sera consacrée à l'indemnisation kilométrique des

intervenants au prorata des kilomètres de déplacement : adopté à l'unanimité.

- Recherche matériel :
Nous avons peu travaillé sur les avant-trains ces derniers temps (voir plus haut) ; nous ne disposons plus d'un matériel moderne à présenter sur les salons, le Pintow est trop connu et trop lourd, il faut que nous avancions sur un porte-outil (éventuellement à moteur auxiliaire amovible), qui reste simple (car ce sont eux les plus utilisés et le prix est un facteur important lors de la décision d'achat).
Le cabri, qui n'est pas un réel porte-outils, nous a appris qu'un modèle simple, léger et peu encombrant, manœuvrant et qui réalise un réel travail (comme le hersage de carrière) et le meilleur ambassadeur lors d'un salon.
Ce doit être un matériel commercialisé par un professionnel (pour répondre aux demandes) et avoir d'autres usages agricole. Nous décidons de travailler avec l'entreprise Burkhalter que nous avions rencontré en Suisse (voir compte-rendu de visite dans ce numéro) et qui réalise déjà des porte-outils légers intéressants (voir Hippobulle N°22). Pour lancer l'étude d'un prototype de matériel répondant à ces divers critères. Nous décidons de consacrer 30 000 F à cette opération en partie sur fond propre (le complément pouvant être demandé sur un financement Haras).
Jean Louis et Daniel P. sont chargés de l'application de cette décision (en liaison si possible avec Henry Spiessiger pour la coopération et les problèmes de langues) et du montage du dossier.

- Chantier collectif :
Nous n'avons pas fait de chantier collectif cette année, Gilles a une proposition de chantier sur de gros

ASSEMBLEE GENERALE
page 4  HIPPOBULLE nº 24